x

En poursuivant la navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin d’améliorer votre expérience. Paramétrer les cookies et en savoir plus.

Livret d'épargne solidaire : quand donner rapporte

livret epargne solidaire

Alors qu’il n’est pas toujours simple d’épargner en ce moment, se montrer généreux et faire des dons est encore plus difficile. Il serait pourtant dommage de renoncer, d’autant que des conditions existent pour faciliter les démarches.  

 

Je gagne donc je donne

 

Manque d’opportunité, d’argent, de temps : l’époque est difficile pour les associations, qui ont du mal à récolter des dons manuels. Alors pour faciliter la rencontre entre de possibles donateurs et les associations ou causes solidaires, pourquoi ne pas passer par une banque ?

L’argument peut surprendre, pourtant l’offre solidaire des banques ne cesse de s’étoffer et de trouver son public. Il existe plusieurs biais de solidarité. Le modèle le plus classique consiste à placer son épargne sur un livret solidaire, livret rémunéré, comme le serait un classique livret d’épargne. Une partie des intérêts perçus est ensuite reversée à une association. La banque propose soit des paliers fixes, soit le souscripteur décide quelle part de ses intérêts il donne.

D’autres établissements ont un concept légèrement différent. Les sommes même de l’épargne servent à financer des projets solidaires. Ce qui n’est pas le cas avec des livrets classiques, l’argent étant alors dirigé vers les marchés financiers.

Les taux d’intérêts servis par les livrets solidaires varient d’un établissement à l’autre, mais sont en général compris entre 0,6 % et 2 % brut.

 

Où s’adresser ?

 

Plus qu’un phénomène de mode éphémère, les livrets solidaires sont en train de s’ancrer durablement dans l’offre des banques, presque tous les grands établissements de réseau en proposent actuellement. Le choix du livret se fait donc, d’une part, en fonction de la rémunération proposée et, d’autre part, selon le destinataire des dons ou des financements.

Le Crédit Coopératif propose par exemple le Livret A comme Agir. La moitié des intérêts va à une association choisie parmi les 20 sélectionnées par la banque. En 2013, grâce à ce livret, les associations partenaires ont reçu 2 759 371 €.

Avec le livret de la Caisse solidaire Nord-Pas-de-Calais, les sommes épargnées servent à financer un projet à but social, environnemental ou culturel ou encore une association. L’épargnant a un droit de regard sur la destination de ses économies.

 

Une carotte fiscale 

 

Ces livrets solidaires sont sans risque pour le souscripteur, puisque l’épargne est garantie et disponible à tout moment. Mieux encore, les dons aux associations permettent de bénéficier d’une réduction d’impôts, qui vient compenser des taux de rémunération parfois inférieurs aux livrets classiques. Le montant du don est à 66 % déductible, voire même à 75 % dans le cas d’une association dédiée à l’aide aux personnes en difficulté (plafonné à 521 € par an).

Pour ceux que la solidarité intéresse, sachez que les opportunités ne se limitent pas aux seuls livrets, mais sont également possibles au travers de comptes courants ou de fonds communs de placement.

 

 

Ingrid Labuzan

 

*Toutes les offres sur cette page sont suceptibles d'évoluer. Seules les conditions proposées par les marques sur leur site font foi.

Plus d'articles : Banque, Épargne, Livret d'épargne

comparez les livrets d'épargne jusqu'à 3,20 % de rendement

Le mail conso intelligent

Recevez tous les 15 jours la newsletter conso de Choisir.com