x

En poursuivant la navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin d’améliorer votre expérience. Paramétrer les cookies et en savoir plus.

Le taux du Plan Épargne Logement (PEL) chute, lui aussi !

Le taux du Plan Épargne Logement (PEL) chute, lui aussi !

C’est un petit îlot de rendement qui disparaît. Jusqu’ici, le PEL faisait figure de résistant, s’attirant les faveurs des épargnants, avec un taux de rémunération à 2,5 %. Depuis le 1er février, cette époque est révolue.

 

Le Plan épargne logement avait conquis les épargnants n’ayant pas de projet immobilier grâce à un taux attractif de 2,5 %. Un taux qui n’avait pas bougé, fait exceptionnel, quand celui du Livret A avait été abaissé. Nous assistons aujourd’hui à un rattrapage. Depuis le début du mois de février, le taux du PEL a été révisé de 2,5 % à 2 %.

 

Un bonus pour faire passer la mauvaise nouvelle

 

Le coup est rude pour ceux qui avaient fait du PEL leur nouvel outil d’épargne privilégié. Il devient décidément difficile de trouver du rendement. La sécurité ne paie plus, mais le risque non plus. 

 

"En 2014, le taux du Livret A était à 1 % et le CAC 40 a perdu 0,54 %."

 

Pour atténuer les effets de cette baisse de taux sachez toutefois qu’il reste une bonne nouvelle. En effet, n’oublions pas que le PEL est au départ un outil d’épargne destiné à financer un achat immobilier.

A son échéance, il permet d’obtenir un crédit immobilier à un taux préférentiel. Et c’est là que le gouvernement a décidé de faire un geste.

Le montant du crédit accordé à taux préférentiel dépend de la somme épargnée au cours du PEL. Avant, dans le meilleur des cas, il permettait d’obtenir un crédit à 4,20 %. Pas franchement intéressant dans le contexte actuel de taux bas. Le gouvernement a donc annoncé que ce taux passait à 3,20 %.

Ce chiffre se rapproche plus de ce que proposent actuellement les banques et il pourrait devenir intéressant d’ici la clôture du PEL, si les taux pratiqués par les banques ont entre temps remonté.

Sans oublier deux autres avantages : 

  1. les banques font de meilleures offres de prêts aux détenteurs d’un PEL,
  2. En cas d’obtention d’un crédit à la clôture du PEL, l’Etat verse également une prime.

Autant de raisons de ne pas bouder ce produit, malgré la déception causée par cette baisse de taux.

 

 

 

Pour aller plus loin

Le taux du Livret A, sur lequel est ensuite basé, en théorie, le calcul des taux des autres livrets réglementés, a bien failli lui aussi baisser au 1er février. C’est du moins ce que recommandait la Banque de France. En cause, le recul de l’inflation dans le pays. Or le taux du Livret A reflète celui de l’inflation. Elle monte, il monte aussi. Et vice versa. Le gouvernement a toutefois refusé cette option, mais la menace ne saurait être totalement écartée à l’avenir, tant que l’inflation ne reprendra pas. Consultez le tableau de l’inflation en France depuis 1901.   

 

 
Ingrid Labuzan

 

*Toutes les offres sur cette page sont suceptibles d'évoluer. Seules les conditions proposées par les marques sur leur site font foi.

Plus d'articles : Banque, Livret d'épargne, Épargne

comparez les livrets d'épargne jusqu'à 3,20 % de rendement

Le mail conso intelligent

Recevez tous les 15 jours la newsletter conso de Choisir.com