x

En poursuivant la navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin d’améliorer votre expérience. Paramétrer les cookies et en savoir plus.

Comment financer les études de ses enfants ?

financer ses études

Aujourd'hui, pour beaucoup de parents, le financement des études revêt une importance supérieure à celui de la retraite. Il faut en effet comprendre que les frais peuvent être très élevés selon le type d'établissement choisi. Pour pouvoir financer ces études, plusieurs solutions existent...

 

1. Demander une aide publique ou privée

 

Les étudiants de moins de 28 ans peuvent solliciter une bourse sur critères sociaux ; le dossier sera évalué en fonction de certains critères tels que la distance du lieu d'étude avec le domicile familial, les ressources des parents ou encore la taille de la famille.

Les frais de déplacement peuvent selon les cas être inclus dans le financement.

Il existe également d'autres aides publiques moins connues :

  • L'aide au mérite : pour ceux qui ont eu la mention "très bien" au Baccalauréat
  • Les allocations pour la diversité dans la fonction publique : attribuée sur des critères de ressources et selon les résultats de l'étudiant
  • Le Fond National d'Aide d'Urgence (FNAU) du crous : elle peut être ponctuelle ou annuelle et est étudiée au cas par cas
  • Les aides locales et régionales

 

Les aides privées concernent les grandes écoles. Ces dernières demandent des frais de scolarité élevés (en général, plusieurs milliers d'euros par an). L'aide consiste donc à exonéré l'étudiant totalement ou partiellement de ces frais de scolarité.

 

2. Contracter un prêt étudiant

 

C'est une possibilité de financer les études avec des conditions avantageuses.

Le prêt étudiant est proposé par différents organismes qui dispensent le remboursement jusqu'à la fin des études. Parfois, le remboursement n'est exigible que lorsqu'un contrat de travail a été signé.

Il est intéressant d'étudier les différentes offres des établissements et comparer les plus avantageuses.

 

3. Contracter un prêt garanti par l'Etat

 

Certaines banques proposent des prêts bancaires avec une garantie offerte par l'Etat. Les taux sont avantageux, et le prêt est accordé sans conditions de ressources. Le montant annuel attribué peut aller jusqu'à 15 000 € par année.

C'est à l'étudiant de choisir la meilleure option de remboursement différé : il peut effectuer un remboursement en partie ou seulement après une période convenue au moment de la signature du contrat.

 

4. Solliciter la CAF

 

Les étudiants peuvent obtenir une aide au logement en s'adressant à la CAF. Pour cela, ils doivent remplir certains critères précis :

  • Le bail doit être au nom du titulaire (hormis si l'étudiant est non émancipé ou mineur).
  • Il n'est pas possible d'avoir un lien de parenté avec le propriétaire du logement.

Pour percevoir l'aide, il faut s'acquitter d'une charge de logement et résider avec un confort minimum. Un point important : le revenu doit être inférieur à un certain plafond pour justifier de l'aide.

 

5. Ouvrir un compte d'épargne

 

C'est une possibilité profitable aux parents ; en effet, dès le plus jeune âge de leur enfant, ouvrir un compte d'épargne en faveur du financement de leurs études s'avère très avantageux.

Les banques proposent plusieurs modes d'épargne très attractifs, avec un bon rendement et des garanties.

Stephanie H.

 

*Toutes les offres sur cette page sont suceptibles d'évoluer. Seules les conditions proposées par les marques sur leur site font foi.

Trouvez le meilleur taux pour financer vos projets perso

Le mail conso intelligent

Recevez tous les 15 jours la newsletter conso de Choisir.com