x

En poursuivant la navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin d’améliorer votre expérience. Paramétrer les cookies et en savoir plus.

Retraite anticipée : quels sont les risques pour le montant de votre pension ?

retraite decote

Cette fois-ci, c’est décidé, vous voulez partir à la retraite ! Et ce malgré un dernier point qui vous chagrine : vous n’avez pas cotisé suffisamment pour toucher pleinement votre pension. Rassurez-vous, vous avez parfaitement le droit de prendre votre retraite si tel est votre souhait. En revanche, le taux de votre pension va être réévalué à la baisse. On nomme cela une décote. Mais quelles en seront les répercussions financières sur votre pension ?

 

Pour toucher pleinement votre retraite, vous devez d’une part avoir atteint l'âge légal de départ et d’autre part avoir cotisé un nombre de trimestres déterminé. Si l’une de ces deux conditions n’est pas remplie, le taux qui va déterminer le montant de votre pension est alors révisé à la baisse. Résultat, cela fait chuter le montant de votre retraite de base, mais aussi celle de votre retraite complémentaire si vous avez cotisé à l’Arrco ou à l’Agirc.

 

Une pénalité variable

 

Votre décote dépend donc de deux facteurs : nombre de trimestres cotisés et âge de départ. Ces plafonds ne sont pas universels mais dépendent de votre date de naissance, puisque l’âge de départ à la retraite a été repoussé par des réformes successives.

Cependant, quand vient l’heure de calculer votre décote, l’administration retiendra la condition qui vous est la plus favorable.

Elle comparera le nombre de trimestres manquants et l’équivalant en trimestres des années non cotisées. Elle retiendra le plus faible des deux nombres, sachant, de plus, que ce dernier est plafonné ! Il ne peut dépasser 20 trimestres.

A ce nombre de trimestres sera ensuite appliqué un coefficient de minoration qui dépend de votre année de naissance. Il n’est pas le même pour les employés du secteur public et ceux du privé.

Le résultat est un pourcentage, qui est ensuite déduit du montant de la pension à taux plein que vous auriez dû toucher (en général 50 %). 

 

Cas concret : Un salarié né en mars 1951 et ayant cotisé 158 trimestres au régime général souhaite partir à la retraite en mars 2014. Il lui manque 5 trimestres pour remplir la condition de validation de trimestres et 8 pour remplir la condition d'âge. L'administration retiendra donc le plus avantageux soit 5 trimestres. Ce nombre est ensuite multiplié par le coefficient de minoration applicable à son année de naissance. Pour ce salarié le calcul est le suivant : 50 % - (0,75 x 5) = 46,25 %. Son taux de pension sera ainsi de 46,25 % de son salaire annuel moyen au lieu de 50 %.

 

Et pour ceux qui n'ont pas cotisé tous les trimestres mais qui ont l'âge...
Si vous partez à la retraite au-delà de 67 ans, la décote sur l’âge ne s’applique plus, mais reste valable sur le nombre de trimestres cotisés, si celui-ci est inférieur au seuil établi par la loi. Votre pension sera alors soumise à un coefficient de proratisation.

 

De rares exemptions peuvent être appliquées

 

Dans certains cas, les salariés peuvent échapper à la décote.

Il s’agit notamment de ceux ayant un taux d’incapacité permanente (IP) atteignant au moins 50 %, ou encore des parents d’enfants handicapés qui ont arrêté de travailler pour s’en occuper pendant au moins 30 mois consécutifs.

Les salariés du public nés entre le 1er juillet 1951 et le 31 décembre 1955 peuvent également ne pas être concernés à condition : d’avoir au moins 15 ans de service, au moins 3 enfants et un arrêt de travail de 2 mois minimum après la naissance ou l’adoption de l’un d’entre eux.

 

  
 

L'avis de Choisir.com

 

Mieux vaut calculer avec précision le montant de sa décote avant de partir à la retraite, car cette décote est viagère, c’est-à-dire qu’elle s’appliquera jusqu’à votre décès.

 

 
Ingrid Labuzan

 

*Toutes les offres sur cette page sont suceptibles d'évoluer. Seules les conditions proposées par les marques sur leur site font foi.

demandez un bilan gratuit et personnalisé pour votre retraite

Le mail conso intelligent

Recevez tous les 15 jours la newsletter conso de Choisir.com