x

En poursuivant la navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin d’améliorer votre expérience. Paramétrer les cookies et en savoir plus.

Huawei, ZTE, Xiaomi ou One Plus, que faut-il penser des smartphones chinois ?

smartphone chinois

Avec l’ajout de fonctionnalités toujours plus importantes, la recherche et l’innovation poussés à leur optimum, les prix de nos smartphones s’envolent. Face à cela, les marques chinoises tentent de s’imposer en cassant les prix. Faut-il avoir confiance ?

 

Répondant aux noms de Huawei, ZTE, Xiaomi ou One Plus, ces marques issues du pays au Soleil Levant tentent de donner du fil à retordre aux géants historiques du marché des smartphones.

Avec des caractéristiques techniques souvent proches, voire supérieures aux modèles des grands noms, elles affichent des prix jusque moitié moins chers qu’un Samsung Galaxy.

Comment font-elles ? Leurs produits sont-ils vraiment fiables ?

 

Des performances qui n’ont rien à envier aux grands noms

 

Le temps du mobile chinois bas-de-gamme, aux matériaux « cheap » et aux nombreux bugs semble bel et bien révolu.

Les fonctionnalités de certains de ces terminaux sont même à faire pâlir les grands acteurs du mobile. Les marques chinoises ont d'ailleurs été parmi les premières à investir sur le terrain de la 4G+ !

 

"Acheter chinois ne signifie pas renoncer aux dernières innovations et technologies."

 

Les fabricants n’hésitent pas à rivaliser de modernité : puces GPS et A-GPS, un écran capacitif jusqu’à 6 pouces pour un confort de navigation optimal…

 

Huawei Honor 2

 

Elles vont même encore plus loin en intégrant certaines fonctionnalités très pratiques : de nombreux modèles sont ainsi double-Sim et sont vendus avec deux batteries amovibles pour une meilleure autonomie.

Le constructeur Huawei va quant à lui jusqu’à dégainer un détecteur d’empreintes digitales sur son terminal haut-de-gamme (Ascend Mate 7). 

Côté système d’exploitation : l’ensemble des smartphones chinois s’appuient sur le renommé Androïd de Google et son catalogue d’applications le plus complet des OS.

 

Attention aux mobiles premier prix ! 
Même si acheter chinois est assurément moins cher, la qualité ça se paie ! Méfiez-vous des trop bonnes affaires. Quelle que soit son origine, un terminal à quelques dizaines d'euros ne pourra jamais posséder les mêmes caractéristiques qu'un modèle à 300 euros ! Les premiers prix ne sont de toute évidence pas les mieux adaptés aux comportements des consommateurs les plus gourmands en terme de fonctionnalités multimédia ou les plus geek. 

 

Des marques de plus en plus à l’assaut du marché européen

 

Longtemps centré sur le seul marché asiatique, les mobiles chinois n’occupent encore qu’une place mineure en Europe. De nombreuses marques sont d’ailleurs disponibles via Internet uniquement.

Qu’il s’agisse de One Plus ou de Xiaomi, le modèle de commercialisation reste ici basé à 100 % sur le online. Tout juste Xiaomi a-t-il, ouvert un site Internet en Français.

La marque Huawei, grâce à des accords commerciaux  propose désormais ses produits dans les boutiques à la fois d’Orange, de SFR, de Bouygues Télécom ou de Free. 

 

Originalité, innovation et mises à jour : les points faibles des marques chinoises

 

Au niveau de la plastique, du software, de l’interface, on croirait presque à s’en méprendre un iPhone 5S. Le constructeur Xiaomi, à travers son modèle Mi5, a repris toutes les recettes qui ont fait le succès de la marque à la pomme.

Le prix est en revanche tout autre : comptez 350 euros pour l’acquisition du modèle en version 4G et 16 Go.

C’est en effet un des secrets des constructeurs chinois pour vendre leurs produits moins chers : ils font l’impasse sur l’innovation, la recherche technologique et l’originalité. 

 

"Le secret de leur réussite ? Ces marques se contentent de copier, vite et bien."

 

Les ressemblances avec Samsung, LG ou Apple sont parfois frappantes. De fait, les plus « geek » préfèreront bien souvent l’original à la copie. A tort ou à raison, d’ailleurs.

Le plus gros inconvénient se situe au niveau des mises à jour logiciel. Conformément à leur quête d’économies en termes d’innovation, les constructeurs chinois s’embêtent peu à envisager une évolution de leurs softwares et le smartphone reste le plus souvent sous sa première version Androïd originale.

Un inconvénient de poids pour l’acquéreur qui souhaiterait conserver son mobile plusieurs années. 

 

Quelques problèmes de compatibilité avec le marché européen 

 

Des marques comme ZTE et Huawei, pour être commercialisées par des opérateurs français ont dû accepter certains compromis et notamment le fait d’adapter leurs appareils aux règles hexagonales.

Mais d’autres constructeurs dont le cœur de cible est essentiellement asiatique, à l’image de One Plus ou  Xiaomi, ne présentent pas les mêmes impératifs de compatibilité que le marché européen.

Parmi les problèmes majeurs, il y a notamment la qualité de la réception mobile. Les fréquences utilisées en Europe, et a fortiori en France, ne sont pas les mêmes qu’en Asie. 

Par conséquent, cela peut dans certains cas induire pour l’usager des soucis de réseau qui serait amené plus ou moins régulièrement à décrocher, en particulier en ce qui concerne la 4G.

 

Un service après-vente pas toujours opérationnel en Europe 

 

Le marché chinois n’en est encore qu’à ses débuts en France. Pour acquérir un smartphone, il faut donc bien souvent recourir à l’importation. Avec tous les inconvénients que cela suppose.

En cas de soucis avec l’appareil, c’est directement auprès du constructeur que vous devrez vous retourner pour faire fonctionner la garantie. Or, cette dernière est le plus souvent gérée depuis la Chine.

Les frais d’envois du terminal sont donc à la charge du client, et les délais d’immobilisation peuvent parfois s’éterniser sur plusieurs semaines.

Entre les problèmes de compatibilité technique et/ou de service après-vente, il convient de redoubler de vigilance. D’autant plus qu’un site en Français n’est pas forcément basé en France et n’est donc pas obligatoirement soumis à la même législation.

 

Bien choisir son smartphone 
En quelques années, le marché des smartphones s'est considérablement développé. Et les usages qu'on peut en faire aussi. Les marques et les modèles se multiplient, et il est donc parfois difficile de s'y retrouver. Face à cela, notre comparateur vous propose de vous aider en mettant en opposition plus de 90 modèles de mobiles. 

Sébastien Jaslet

 

*Toutes les offres sur cette page sont suceptibles d'évoluer. Seules les conditions proposées par les marques sur leur site font foi.

Les conseils pour bien choisir son mobile

Le mail conso intelligent

Recevez tous les 15 jours la newsletter conso de Choisir.com