x

En poursuivant la navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin d’améliorer votre expérience. Paramétrer les cookies et en savoir plus.

Quels impacts sur votre épargne si les Etats empruntent à des taux plus élevés ?

hausses de taux

Particuliers, entreprises, Etats : l’emprunt est présent à tous les niveaux de l’économie. Mais il est un emprunteur que tout le monde observe : l’Etat. Pour l’instant, la France se finance à des taux très bas, mais ces derniers ont connu un été de forte volatilité. S’ils venaient à remonter, quel impact cela aurait-il sur l’épargne des Français ?

 

Au cours de l’été, les financiers ont connu des sueurs froides à la suite de la forte remontée du taux d’emprunt de l’Etat français le plus suivi : l’OAT 10 ans. Une hausse qui s’est en partie expliquée par les inquiétudes suscitées par la crise grecque. Depuis le mois de septembre, les tensions sont retombées en Europe et l’OAT a repris le chemin de la baisse. Jusqu’à la prochaine crise ?

 

Des conséquences directes sur l’obligataire

 

Une hausse des taux d’Etat long terme, comme l’OAT 10 ans, a des répercussions sur le reste de la classe d’actifs, c’est-à-dire sur l’obligataire.

La valeur des obligations baisse lorsque les taux remontent, et vice-versa. Résultat, les SIVAC investies sur de l’obligataire seraient pénalisées par une remontée des taux d’intérêt de l’Etat français.

Concrètement, il s’agit de fonds d’investissement contenant uniquement ou principalement de l’obligataire. Des fonds qui avaient attiré les investisseurs par leur rendement alors que les taux d’intérêts baissaient, mais qui seraient les premiers pénalisés si la situation se retournait.

En revanche, une remontée des taux devrait avoir un impact limité sur le marché actions. Ce dernier se montre plus sensible à la qualité des résultats des entreprises, ainsi qu’à l’agenda politique.

La tendance est d’ailleurs à un renforcement des flux financiers vers les actifs risqués, notamment au profit des fonds d’investissement positionnés sur les actions. En cause, une recherche de performance que n’est guère en mesure d’apporter actuellement l’obligataire.

Une hausse des taux d’intérêt ne devrait pas non plus se répercuter sur les taux des livrets réglementés, comme l’emblématique Livret A. Son taux est en effet déterminé avant tout par le niveau de l’inflation. Une inflation qui demeure très faible en zone euro.

 

Qu’est-ce qui fait bouger les taux ?

 

Nous l’avons dit, la hausse et la très forte volatilité des taux cet été était notamment due – outre des mouvements spéculatifs – à la situation politique : crise économique en Grèce et blocage politique pouvant mener à une sortie du pays de la zone euro.

Une issue a été trouvée à la crise et les tensions se sont apaisées sur les taux. Les tensions et crises politiques au sein de l’Union européenne sont donc en mesure de faire remonter les taux, ou du moins de les rendre instables.

A l’inverse, d’autres facteurs tirent les taux à la baisse. Il s’agit en premier lieu de l’action menée par la Banque centrale européenne.

Par le biais de son programme de quantitative easing (assouplissement monétaire), elle s’est engagée à acheter chaque mois un important montant d’obligations, ce qui contribue à maintenir des taux très bas.

Une situation qui pourrait perdurer – sauf crise majeure – au cours des prochain mois, puisque la BCE a affirmé en octobre être prête à renforcer plus encore son programme d’assouplissement monétaire en décembre prochain.  

 

Comparez les produits d'épargne
Pour ceux qui souhaitent placer leur épargne, sachez que les produits disponibles sur le marché sont nombreux et ont des conditions variables d'un établissement à l'autre, n'hésitez pas à les comparer, en fonction de la somme que vous souhaitez y déposer et de la fiscalité que vous choisirez. Et obtenez ainsi le meilleur rendement pour vos placements. 

Ingrid Labuzan

 

*Toutes les offres sur cette page sont suceptibles d'évoluer. Seules les conditions proposées par les marques sur leur site font foi.

Plus d'articles : Épargne, Livret d'épargne

comparez les livrets d'épargne jusqu'à 3,20 % de rendement

Le mail conso intelligent

Recevez tous les 15 jours la newsletter conso de Choisir.com