x

En poursuivant la navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin d’améliorer votre expérience. Paramétrer les cookies et en savoir plus.

Compte chèque postal ou compte chèque rémunéré, lequel choisir ?

Compte chèque postal ou compte chèque rémunéré, lequel choisir ?

Lorsque vous avez de l’argent sur un compte et que vous souhaitez l’utiliser librement au quotidien, plusieurs solutions s’offrent à vous. Parmi elles, le compte chèque postal et le compte chèque rémunéré. Si l’un existe depuis très longtemps, le second est né il y a quelques années. Quelles sont les spécificités de chacun ? Comment choisir ?

 

Le compte chèque postal, une gestion ultra simple

 

Le compte chèque postal est rien de moins que le résidu des PTT (Postes, télégraphes et téléphones). Une résurgence de l’ancien temps conservée par la Banque Postale. Le CCP date du temps où le service des postes n’était pas une banque, avant la privatisation de l’institution.

L’objectif principal du CCP est de donner à l’utilisateur la possibilité d’encaisser des revenus et de dépenser les sommes de son choix.

Il permet de posséder un carnet de chèque ainsi qu’une carte de retrait. Le CCP a un fonctionnement semblable en tous points à celui des autres comptes courants des banques concurrentes.

Toutefois, le CCP a une différence très importante. L’établissement accepte les clients qui ont fait l’objet d’un interdit bancaire et qui possèdent un dossier à la Banque Nationale. 

Ces clients, victimes d’une mauvaise gestion de leur compte se voient offrir une nouvelle chance par La Poste et peuvent devenir titulaire d’un CCP. Bien évidemment, cela passe par la restriction de leurs droits en matière de découvert et de possession de carte bancaire.

 

"Chaque opération doit être faite au guichet"

 

Choisir d’ouvrir un CCP, c’est souvent opter pour la simplicité et la clarté. Les opérations sont rapides et gratuites. De plus, vous recevez une notification systématique par courrier.

En revanche, si vous êtes un défenseur de l’écologie et que vous n’aimez pas la surconsommation de papier, cela ne représentera pas pour vous un avantage.

Le gros point noir de ce type de compte est la Banque Postale en elle-même. Pour effectuer une opération, vous devez faire la queue avec tous ceux qui veulent envoyer ou retirer un colis, acheter des timbres, déclarer un changement d’adresse, payer leur facture d’électricité…

Cela peut être long et très désagréable.

 

Le compte chèque rémunéré, une pratique encore très jeune

 

Depuis 2005, les banques ont le droit de proposer le compte chèque rémunéré. Il s’agit de faire travailler l’argent inutilisé plutôt que de le laisser dormir sur votre compte en banque. 

Dans la théorie, ce genre de compte a tout pour faire rêver : un compte épargne qui offre un accès permanent aux liquidités et qui apporte un certain taux d’intérêts. C’est là que le français flaire l’arnaque.

Le compte chèque rémunéré a l’avantage de s’adresser à tout le monde, particuliers comme professionnels. Quelle que soit votre profession, vous avez la possibilité d’ouvrir un compte rémunéré, l’essentiel étant que vous ayez toujours un excédent de crédit sur votre compte.

Toutes les banques ne pratiquent pas ce produit, loin de là. Vous devrez aller dans une Caisse d’Epargne, à la Barclays, chez Axa, à la Banque Privée Européenne Boursorama ou Groupama.

 

"Vos intérêts sont soumis à la fiscalité française"

 

Si vous vous demandez encore ce qui vous retient d’ouvrir un Compte Chèque Rémunéré, sachez que la rémunération est en réalité très faible mais elle est garantie, ce qui n’est pas le cas de nombreux autres produits côtés en bourse plus lucratifs, lorsqu’ils sont réussis.

En revanche, vous ne prenez aucun risque. Soit vous économisez et vous gagner des intérêts chaque mois, soit vous ne parvenez pas à garder de l’argent en fin de mois et vous ne perdez rien. Votre compte sera semblable à n’importe quel autre compte dit “normal”.

Sachez également que ce produit n’est en général accessible que sous conditions. Un montant minimum à la Banque Privée Européenne est requis avant de bénéficier de la rémunération, un minimum de dépenses en carte pour Barclay.

Vous devrez vous affranchir de forfaits spéciaux et coûteux dans la plupart d’entre elles. En outre, vos intérêts sont soumis à la fiscalité française. 24% des intérêts ainsi que les prélèvements sociaux sont retirés à la source.

Un bilan mitigé. Mais si l’on compare avec nos voisins européens, le compte chèque rémunéré est pourtant beaucoup plus utilisé de l’autre côté de nos frontières.

Stephanie H.

 

*Toutes les offres sur cette page sont suceptibles d'évoluer. Seules les conditions proposées par les marques sur leur site font foi.

Plus d'articles : Banque, Compte courant

comparez plus d'une quinzaine d'offres pour obtenir le meilleur tarif

Le mail conso intelligent

Recevez tous les 15 jours la newsletter conso de Choisir.com