x

En poursuivant la navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin d’améliorer votre expérience. Paramétrer les cookies et en savoir plus.

Mondial de l’automobile : les constructeurs français seront-ils maîtres chez eux ?

Peugeot 508

Sur un marché tendu et largement concurrentiel, parfois même saturé de nouveaux modèles, les constructeurs automobiles ont bien besoin de s’attirer les faveurs des acheteurs durant les grands évènements publics. Et le Mondial de l’automobile de Paris, salon le plus important en termes de fréquentation, est bien l’incontournable de ces rendez-vous d’envergure. Mais ce n’est pas parce qu’ils jouent à domicile, que les constructeurs français ont l’arbitre dans la poche. Alors, que nous ont-ils réservé pour que la hausse des chiffres de ventes, amorcée depuis quelques mois, continue son envolée ?
 

Chez Citroën
 

Chez Citroën, la star de ce Mondial de l’automobile 2014 sera sans conteste la C4 Cactus. Bien qu’elle soit commercialisée, et déjà détaillée sous tous les angles par la presse auto, ce salon donnera l’occasion aux fans de la firme aux chevrons de s’approcher de cette voiture atypique et accessible à toutes les bourses. Un rayon au-dessus, la C4 restylée devrait dévoiler ses nouveaux traits qui sont sensés la rendre concurrentielle face la voiture de l’année, la 308. Mais son gabarit et ses équipements risquent également de faire de l’ombre à sa cousine la DS4, déjà à la peine en termes de ventes.

La C1, dévoilée à Genève, fera acte de présence pour ne pas laisser toute la scène à ses rivales les plus féroces : la Peugeot 108 et la nouvelle Twingo (surtout la nouvelle Twingo !).

Très attendue, la DS3 restylée décevra ceux qui s’attendaient à un changement radical de ligne. L’innovation majeure se situant au niveau des optiques qui bénéficient des technologies LED et Xénon conjuguées. En revanche, à l’intérieur l’on grimpe en confort et en équipements : caméra de recul, freinage automatique à faible vitesse (Active City Brake) ou encore personnalisation de la planche de bord via de la gravure laser sont de la partie. La DS3 en profite aussi pour emprunter le 1.6 l BlueHDi de sa grande sœur la DS5.

Enfin, Citroën devrait sans doute en profiter pour dévoiler le C-XR ainsi que le DS 6WR, deux SUV destinés aux marchés émergents, mais dont l’Europe pourrait bien profiter à termes.

 


 

Chez Peugeot
 

Pour la marque au Lion, l’objectif reste le même : proposer de l’efficacité et des performances, parfois au détriment du physique des véhicules. La nouvelle 108 sera donc là pour se chamailler avec ses concurrentes. Avec son air un peu plus sport, elle pourrait bien faire de nouveaux adeptes. Surtout lorsque l’on connaît déjà ses qualités : ergonomie, fiabilité, et sobriété. Pour le fun, la 308 GTi, ses 200 ch et son nouveau châssis devrait attirer les fans de sensations fortes et les nostalgiques d’une regrettée 205.

Mais le point d’intérêt du stand Peugeot sera sans conteste la 508 restylée. Le constructeur sort ses griffes pour attaquer de front le marché du haut-de-gamme, et il ne s’en cache pas. Habitacle revisité avec un écran tactile doté du « Peugeot Connect Apps », antibrouillards à LED, indicateurs de direction et bouclier avant plus affirmé, voilà une 508 qui nous semble moins timide que l’ancienne mouture. La légère ressemblance de la face avant avec celle de la Volvo S60 serait-elle une pure coïncidence, ou est-ce un indice de la volonté de montée en gamme ?
 

Chez Renault
 

Il faut reconnaître à Renault un savant mélange de sérénité et d’audace.

Sérénité avec sa nouvelle Twingo, à la bouille rondouillarde, sa ligne racée et son moteur placé à l’arrière. La Twingo a conquis le cœur des Français depuis bien longtemps, et cet élan affectif lui donne un avantage certain sur ses rivales C1 et 108. Mais en plus, Renault enfonce le clou en nous proposant une Twingo III particulièrement réussie. Comportement moteur exemplaire (avec toutefois un TCe 90 ch un peu trop gourmand), équipement embarqué en hausse (aide au démarrage en côte de série, limiteur-régulateur de vitesse, alerte franchissement de ligne), et agilité routière surprenante font de notre égérie nationale un best-seller en puissance. Commercialisée depuis le début du mois de septembre, les chiffres parleront bientôt. Mais nul doute que cette nouvelle Twingo recevra la visite de bon nombre de curieux lors de ce Mondial.

 

 

Autre grand évènement dans la famille du losange : la naissance d’un nouvel Espace. Présenté au salon de Francfort sous la forme d’un concept car nommé Initiale Paris, le légendaire monospace avait alors pris des airs de SUV. C’est finalement une version plus conventionnelle qui nous sera présentée lors de ce Mondial de l’auto sous le nom d’Espace V. Au menu, une troisième rangée de sièges enfin escamotable, quatre roues directrices en mode « Sport » et « Confort », un écran tactile disposé à la verticale à la façon d’une tablette indépendante, et un look bien plus moderne et incisif que son prédécesseur. Look qui, malheureusement, fait largement perdre en vision et en habitabilité à l’intérieur. À la poursuite du Ford S Max qui caracole en tête des ventes européennes, espérons que la quatrième génération de notre fleuron tricolore n’ait pas oublié ses atouts (et ne devienne pas un AvanTime 2). Cet Espace V sera peut-être aussi l’occasion pour Renault de nous proposer enfin une version hybride dans sa gamme.

Enfin, ce Mondial sera aussi le moment pour le constructeur français de dévoiler une finition de Clio haut-de-gamme, qui pourrait, en cas de succès, être appliquée aux autres modèles de la marque.

À noter que Dacia sera également présent sur le stand Renault, bien sûr !
 

Plouf-plouf, ce sera toi…
 

Difficile de dire quel constructeur français remportera la palme de l’intérêt face au public. Entre Citroën qui mise sur la continuité d’une équipe qui gagne, Peugeot qui tente d’attirer une clientèle de luxe et Renault qui joue le mystère en promettant de nombreuses innovations. Une chose est sûre toutefois, nos trois tricolores nous présentent de beaux modèles qui n’ont pas à rougir face à la concurrence internationale.

Arnauld Delacroix

 

*Toutes les offres sur cette page sont suceptibles d'évoluer. Seules les conditions proposées par les marques sur leur site font foi.

réservez gratuitement votre essai auto en concession

Le mail conso intelligent

Recevez tous les 15 jours la newsletter conso de Choisir.com