x

En poursuivant la navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin d’améliorer votre expérience. Paramétrer les cookies et en savoir plus.

Crédit et chômage peuvent-ils faire bon ménage ?

credit chomage

La réalité ou la crainte du chômage restent fortement ancrés dans la vie des Français. Faut-il pour autant mettre tous nos projets en attente ? Emprunt et chômage sont-ils compatibles ?

 

Je suis au chômage et j’ai besoin d’un crédit

 

La situation n’est pas idéale, mais n’est toutefois pas sans issue. Les montants qu’il est possible d’emprunter ne sont pas gigantesques – oubliez le grand appartement de vos rêves – mais peuvent offrir un coup de pouce appréciable en cas de besoin urgent : voiture, équipement, mobilier, réparations ou travaux… Il faut alors sortir des filières classiques et s’adresser notamment à la Caisse d’allocations familiales. La CAF propose en effet des prêts d’honneur pour ceux qui bénéficient de ses allocations (RSA). Il faut monter un dossier, on peut bénéficier pour ce faire de l’aide d’un travailleur social.

Autre organisme auquel s’adresser, la Caisse des dépôts et consignations. Les sommes sont limitées et les délais de remboursement sont à négocier mais s’échelonnent en général entre quelques mois et 4 ans. Ce n’est pas la CDC qui prête directement, mais elle se porte garante de la moitié du prêt auprès d’une banque, qui est donc libre d’accepter ou non votre dossier. Comme dans le cas précédent, vous pouvez vous faire aider d’un travailleur social pour élaborer ce dernier. Ces prêts peuvent également servir à financer des actes qui vous aideraient à retrouver un emploi : permis de conduire, formation…

Enfin, certaines associations permettent également d’obtenir un micro-crédit social, en général de quelques milliers d’euros. Adressez-vous à la Croix-Rouge, aux Restos du Cœur, au Secours Catholique.

De manière générale, il est difficile d’obtenir un crédit lorsque l’on est chômage, sauf si c’est pour répondre à un besoin urgent ou que l’on rencontre de graves difficultés.

 

J’ai un crédit et je me retrouve au chômage

 

Lors de la signature du crédit, tout allait bien, vous aviez un emploi. Mais plus la durée de remboursement est longue plus il faut anticiper l’imprévu, comme une période de chômage. Il existe des moyens de se protéger, à un certain coût. En règle générale, c’est une option rendue presque obligatoire par les banques en cas de prêt important : une assurance perte d’emploi. Seul problème, ne peut pas être couvert qui veut. Il faut avoir un CDI, voire une certaine ancienneté dans l’entreprise, ou même moins d’un certain âge. Elle fonctionne pour les licenciements, mais pas en cas de démission. Ses modalités sont à étudier à la signature de l’emprunt, pour éviter les mauvaises surprises. En effet, cette assurance peut opérer de plusieurs façons : report total ou partiel des mensualités, remboursement temporaire par la banque elle-même, avec paiement final en fin de prêt. Vérifiez bien les montants pris en charge et la durée de la couverture.

Autre élément à ne pas négliger : le début de la couverture. En effet, l’assurance ne se met pas forcément en place dès la perte d’emploi, il peut exister un délai de carence et un autre de franchise, pendant lesquels vous devrez continuer à rembourser, sous peine de pénalités.

Ce service a bien entendu un coût, qui varie en fonction de l’étendue de la couverture et du profil de l’assuré. 

Ingrid Labuzan

 

*Toutes les offres sur cette page sont suceptibles d'évoluer. Seules les conditions proposées par les marques sur leur site font foi.

Plus d'articles : Crédit, Crédit immobilier, Banque

Trouvez le meilleur taux pour financer vos projets perso

Le mail conso intelligent

Recevez tous les 15 jours la newsletter conso de Choisir.com