x

En poursuivant la navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin d’améliorer votre expérience. Paramétrer les cookies et en savoir plus.

Internet mobile: réduisez votre consommation de data !

internet mobile

La 4G, la taille de plus en plus grande des écrans des smartphones ainsi que leurs processeurs toujours plus puissants, induisent forcément de nouveaux comportements et de nouvelles habitudes de consommation. De plus en plus d’utilisateurs explosent ainsi leur enveloppe data. Avant de penser à changer immédiatement votre forfait, Choisir.com vous donne les solutions pour vous aider à mieux protéger votre volume de données, sans vous priver et surtout sans vous ruiner.

 

L’Internet mobile n’est pas l’Internet fixe. Si la consommation de données ne se trouve soumise à aucune limite depuis une ligne ADSL ou Fibre, il convient en revanche de se restreindre via le réseau 3G/4G. En effet, la totalité des opérateurs appliquent de fait sur l’ensemble de leurs forfaits un fair use, autrement dit ils soumettent leurs offres à un seuil de data autorisé bien précis. Au-delà de ce seuil, dont la valeur est variable en fonction des acteurs et des abonnements concernés, la sanction tombe pour le client trop gourmand !

Certains fournisseurs de services, à l’image du MVNO Prixtel, facturent ainsi chaque mégaoctet supplémentaire à hauteur de 0.05 €. D’autres, majoritaires, dont les quatre plus gros opérateurs, préfèrent appliquer des limitations de débit. Dans une société de plus en plus ultra-connectée, la vitesse de navigation se trouve alors réduite à celle d’une tortue (128 Ko/s par exemple chez Orange/Sosh). De fait, sans véritablement l’y contraindre, tout est fait pour inciter l’abonné à remettre la main à la poche.

Et si tout simplement, au lieu de passer systématiquement par la case budget, vous changiez certaines de vos habitudes pour optimiser votre enveloppe data. Les astuces existent pour vous aider à réduire votre consommation sans vous priver.

 

Comparez plus de 300 forfaits mobiles
Choisir.com met en opposition les offres de tous les grands opérateurs afin de vous aider à trouver l'abonnement qui vous ressemble au meilleur prix. Découvrir le service.

 

1. Désactivez les mises à jour automatiques des applications !

 

Quand on parle de smartphone, cela sous-entend forcément l’existence d’applications. Autant de petits programmes à installer, à mettre à jour et qui font de votre terminal ce qu’il est et ce que vous pouvez en faire. Mais aussi autant de mégaoctets de data gaspillés parfois inutilement pour leur téléchargement. A raison d’une dizaine de mégaoctets de poids moyen par application mais aussi de 32 petits programmes de ce type dénombrés dans les smartphones des Français, cela représente potentiellement plus de 300 Mo de données consommées pour rien.

Face à cela, la solution est pourtant simple. Commencez par désactiver les mises à jour automatiques des applications dans le menu de votre téléphone. Attendez plutôt d’être connecté en wifi pour les installer et les gérer manuellement. Au prix d’un peu de patience, c’est en effet l’équivalent de plusieurs jours de navigation que vous pouvez ainsi, au bout du compte gagner.

 

2. Désactivez les notifications et autres synchronisations automatiques ! 

 

Elles ont souvent le vent en poupe auprès des utilisateurs de smartphones mais elles valent aussi leur petit pesant d’or en matière de data. Ces notifications permettent en effet à l’utilisateur d’être au courant en un clin d’oeil de toutes les nouveautés de son réseau social, de l’actualité ou de façon instantanée de la réception d’un nouveau message dans sa boîte mail. Tout ceci sans même avoir à ouvrir les applications concernées. Sur Androïd, il y a aussi les widgets de certains programmes qui diffusent en boucle divers renseignements.

Or, il faut comprendre que cette réactualisation en permanence de l’information a aussi le malheur de tirer sur la bande passante. Un conseil : pour protéger votre data, décochez par conséquent toutes ces notifications de vos paramètres. Ou, à défaut, conservez-les pour les applications qui vous intéressent le plus. Pour ceux qui ont le plus de difficultés à se passer de ce type de message, vous pouvez aussi demander à être alerté à des intervalles de temps plus longs, par exemple toutes les heures. Autant de mégaoctets d’économisés.

En tout état de cause, dans la mesure du possible et en particulier pour les applications dont vous vous servez le moins régulièrement, refusez la synchronisation automatique. Demandez à ce que la mise à jour des données ne puisse avoir lieu que lorsque vous le décidez, lorsque vous ouvrez le programme concerné. Par ailleurs, de plus en plus d’applications intègrent et imposent par défaut un service de géolocalisation. N’hésitez pas, là encore, à vous aventurer dans vos paramètres, et à l’enlever pour tous ces programmes pour lesquels vous ne le jugez pas indispensable.

 

Comment bien choisir son forfait mobile
Suivez nos conseils afin de trouver l'abonnement qui correspond le mieux à vos habitudes de consommation, et devenez incollable en matière de téléphonie mobile ! 

 

3. Pointez les applications les plus consommatrices !

 

Chaque mois, votre volume de data fond peut-être à vue d’œil et, pourtant, vous avez l’impression de ne pas abuser de l’Internet mobile. Il faut en effet savoir que nombre d’applications n’utilisent pas seulement de la bande passante lorsqu’elles sont ouvertes mais aussi en arrière-plan, autrement dit à l’arrêt, afin de mettre perpétuellement à jour leur contenu. 

Pour en avoir le cœur net, et si votre téléphone est équipé d’une version Androïd 4.0 ou supérieure, vous avez possibilité de faire apparaître le détail de votre consommation pour chaque programme, simplement en vous rendant dans vos paramètres puis dans le menu « Consommation de données ».

Pour les amoureux de la marque à la pomme, la procédure est un peu plus complexe car IOS n’intègre pas de base cette possibilité. Toutefois, certaines applications comme Onavo, librement téléchargeables sur l’App Store, peuvent allègrement pallier à ce déficit d’informations.

Muni de ces statistiques, vous pourrez alors être plus à même d’analyser votre consommation et de pointer les applications les plus gourmandes. Autant d’applications que vous pourrez, au cas par cas, choisir de bloquer ou d’en limiter l’accès à une connexion Wifi. Afin de mieux préserver votre bande passante, n’hésitez pas à désactiver ou à limiter les données en arrière plan

 

4. Pensez au mode hors connexion de certaines applications !  

 

Sans nul doute, les applications de streaming (audio et encore davantage vidéo) comptent parmi les plus consommatrices. Ne serait-ce que trente minutes d’écoute musicale quotidiennes en streaming représentent, par exemple, pour l’utilisateur une amputation de près de 2.5 Go de son enveloppe data chaque mois. Pourtant, dans les transports ou en pause déjeuner, pour le plus « geek », c’est peut-être le point sur lequel les efforts seront les plus difficiles à fournir.

C’est sans compter, toutefois, sur l’aide ou le soutien de certains éditeurs de contenus. De plus en plus d’applications intègrent en effet une option de pré-chargement hors connexion. Concrètement, l’abonné a ici la possibilité de télécharger au préalable sur son mobile et depuis une borne Wifi, directement depuis l’application, le contenu qu’il souhaite afin de le consulter ultérieurement. Désormais, l’utilisateur peut ainsi bénéficier de sa vidéo ou de son album à tout moment dans des conditions optimales, y compris en l’absence de réseau, sans grever son enveloppe data.

Cela fait ainsi plusieurs mois que le service de SVOD CanalPlay propose cette possibilité, tout comme les services d’écoute de musique en ligne Spotify ou Deezer. En matière de contenu gratuit, YouTube n’est pas en reste, puisque l’ensemble des vidéos peut dorénavant être préchargée en toute liberté sur une liste à visionner plus tard.

 

5. Compressez les données de navigation

 

Le navigateur Web de votre téléphone peut aussi avoir la fâcheuse tendance de faire s’envoler vos consommations de données. Et pour cause, sur la Toile, l’ensemble des sites Internet n’est toujours pas optimisé pour une navigation depuis un mobile. Les publicités qui peuvent apparaître, de façon plus ou moins intempestive au cours de votre navigation, sont elles-mêmes également assez gloutonnes en bande passante. Face à cela, certains navigateurs, comme Opéra ou Chrome, proposent désormais une option de compression de données.

Pour encore plus d’économies, et pour une compression à toutes les échelles (navigation et applications), vous pouvez aussi utiliser certaines applications comme Onavo Extend (disponible à la fois sur Androïd et IOS). Ce programme, fonctionnant en arrière plan de votre terminal, vise à alors compresser pour vous l’ensemble de vos données reçues par le réseau cellulaire avant de vous les renvoyer sur votre téléphone.

Le mode se désactive automatiquement en cas de connexion à un réseau Wifi. A la clé, les programmateurs font état d’une économie de près de 80% de la bande passante. Le revers de la médaille réside toutefois dans la détérioration de la qualité des images reçues, en particulier quand celles-ci intègrent des photos. Pour certaines applications comme Instagram, dont l’image est la marque de fabrique, le résultat devient même inesthétique. On ne peut pas non plus tout avoir…

 

Evaluez vos besoins en matière de data Se repérer dans la jungle des offres mobiles n'est pas chose aisée. Pour vous aider dans cette tâche ardue, la Toile vous propose différents calculateurs. Essayez de déterminer au préalable le temps que vous passez à naviguer sur votre mobile, à utiliser les services de streaming ou encore le nombre de mails que vous consultez et/ou envoyez. L'outil se chargera de déterminer pour vous le volume de données qu'il vous faut. 

Sébastien Jaslet

 

*Toutes les offres sur cette page sont suceptibles d'évoluer. Seules les conditions proposées par les marques sur leur site font foi.

Comparez en quelques clics plus de 300 forfaits mobiles

Le mail conso intelligent

Recevez tous les 15 jours la newsletter conso de Choisir.com