x

En poursuivant la navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin d’améliorer votre expérience. Paramétrer les cookies et en savoir plus.

Google à la conquête de toutes nos télévisions ?

google android Tv

Vous ne regarderez peut-être bientôt plus la télé comme avant. D’un monde du spectacle qui se consommait en direct, la petite lucarne est devenue le royaume des programmes à la demande. Après le smartphone, l’écran de salon transgresse à son tour les codes traditionnels et s’apprête irrémédiablement à emprunter le chemin d’un monde connecté.

 

Dans cette bataille technologique, un acteur cherche encore plus naturellement que les autres à s’imposer : Google. Déjà en vogue et ultra-dominant dans le mobile, le géant américain du Net et son OS Android s’apprêtent à faire une arrivée très remarquée dans le salon des Français. Le célèbre moteur de recherche deviendra-t-il un acteur incontournable de la télévision de demain ?

 

De l’échec cuisant de la Google TV…

 

L’initiative n’est pas nouvelle de la part de Google. En 2010, il lançait aux Etats-Unis en alliance avec le constructeur Sony la Google TV. Elle se présentait alors sous la forme d’un boitier révolutionnaire à brancher en HDMI au téléviseur.

Les consommateurs américains ne répondirent pourtant que peu présents. L’accueil fut encore plus frileux en Europe et notamment en France. Un véritable fiasco qui aboutit progressivement à l’abandon de la solution.

Google la laisse alors progressivement tomber en désuétude en abandonnant toute mise à jour de la version logicielle initiale du Play Store sous sa forme 3.0.

 

"Le fameux boitier NSZ-GS7 développé en partenariat avec Sony se retrouve définitivement abandonné quatre ans à peine après son lancement."

 

Les questions sur la maturité du téléspectateur à voir ainsi ses habitudes bouleversées directement sur son canapé sont ainsi inéluctablement posées.

Mais, le principal tort de Google a certainement été de concevoir un simple copier-coller de l’univers Android des smartphones vers le téléviseur. Une entreprise forcément vouée à l’échec à l’heure du développement des tablettes tactiles et de leur taille d’écran déjà très confortable.

 

La chromecast, une autre façon de connecter sa télévision
Google peut compter sur sa fameuse clé Chromecast pour s’imposer progressivement sur tous les téléviseurs. A raison de 39 euros à l’achat, le succès de la formule ne se dément pas. Et pourrait bien donner des idées et des envies aux utilisateurs pour passer à une solution connectée encore plus performante. Made in Google, bien sûr…

 

… à la résurgence de l’Android TV

 

Six ans après, forte des enseignements de cet échec, la société américaine revient à l’assaut. Il faut dire que la donne a quelque peu évolué entre temps. De nouveaux acteurs tentent en effet d’influer une nouvelle façon de regarder la télé, tels que Netflix ou Canalplay.

Google entame dès lors un virage à 360°. Exit la marque utilisée par le célèbre moteur de recherche au profit du qualificatif Android, en référence au célèbre OS de la firme américaine.

Google propose les services d’une interface beaucoup plus fluide et surtout totalement retravaillée, avec un environnement entièrement différent de celui que nous connaissons sur le mobile.

Android TV promet de nouveaux usages, forcément plus liés à celui de la télévision. Il entend avant tout offrir plus de complémentarité et d’interactivité avec les programmes télévisées du téléspectateur.

 

"L’intégration de Twitter pour commenter en direct avec ses amis ce que l’on est en train de regarder est un exemple parfait de cette interactivité voulue par Google."

 

Cette dernière se retrouve même jusqu’au smartphone avec, à la clé, une nouvelle révolutionnaire : celle de retransmettre le contenu de certaines de ses applications directement sur son écran de salon. Le système offre en particulier une part belle aux jeux, aux films et aux séries.

La solution entend surtout s’imposer dans les habitudes des consommateurs via des accords spécifiques avec les constructeurs. Le but : être directement distribuée via les téléviseurs de ces derniers.

Décidément pas rancunier suite à l’échec de la Google TV, Sony s’offre ainsi une fois de plus avec Philips le luxe d’un partenariat avec Google. Pour la première fois, en 2015, les deux marques intègrent ainsi les services de l’Android TV sur une partie de la gamme de leurs appareils.

 

Pas convaincu, Sony vous propose de découvrir les avantages de cette union en image :
 

 

Et pour ceux qui possèdent déjà une box internet ?

 

Google se sait confronté à un autre obstacle : là où aux Etats-Unis, le consommateur doit forcément acquérir un décodeur à ses frais pour bénéficier de la télévision connectée, les Français sont extrêmement nombreux à en être équipé via le matériel de leur fournisseur d’accès à Internet.

Conscient de ce handicap, Google travaille de fait aujourd’hui de concert avec plusieurs FAI dans le cadre d’une alliance technique entre ses services et leur décodeur TV.

  • Free : il a compté parmi les premiers opérateurs à ouvrir son parc de matériel à la nouvelle interface Android avec sa Freebox Mini 4K dès mars 2015. A la clé, un gain de technologies certain pour ses abonnés pour un coût de développement minoré. Convaincu, l'opérateur serait même prêt selon toute vraisemblance à transformer le ballon d’essai dans les prochaines semaines avec sa future Box premium, remplaçante de l’actuelle Freebox V6 Révolution.
     
  • Bouygues Télécom : en janvier 2015, la filiale télécom du groupe de BTP lançait sa Bbox Miami avec tout l’accès au Play Store d’Android. En avril 2016, la marque est même allée plus loin : une mise à jour permet à l’interface de la Bbox Miami de fonctionner entièrement sous celle de l’Android TV. A la clé, le décodeur TV s’ouvre plus que jamais à un large catalogue d’applications mais aussi à Google Cast, permettant de transmettre sur son téléviseur le contenu de certains programmes de son smartphone. Un peu à la manière de Chromecast.
     

Avec près de 44 % des foyers recevant la télévision via leur fournisseur d’accès à Internet, l’espoir est immense. Il lui reste encore toutefois pour cela à convaincre les deux premiers opérateurs que sont Orange et SFR.

Avec sa future Livebox 4K pour le premier et la nouvelle Box Fibre Zive pour le second, les deux marques jouent de la résistance. Mais, pour combien de temps encore ?

 

Et du côté de l'Apple TV ?
Apple propose aussi sa solution pour connecter son téléviseur : l’Apple TV. Si les fonctionnalités s’avèrent tout aussi innovantes, la solution présente l’inconvénient de fonctionner dans un univers clos, celui de la marque à la pomme, et n’a d’intérêt que pour les possesseurs d’un Mac, d’un iPad et/ou d’un iPhone. Là où Android TV est, au contraire, compatible avec une large gamme d’appareils, y compris ceux d'Apple.

Sébastien Jaslet

 

*Toutes les offres sur cette page sont suceptibles d'évoluer. Seules les conditions proposées par les marques sur leur site font foi.

Comparez gratuitement tous les forfaits ADSL à partir de 19,90 €

Le mail conso intelligent

Recevez tous les 15 jours la newsletter conso de Choisir.com