x

En poursuivant la navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin d’améliorer votre expérience. Paramétrer les cookies et en savoir plus.

Skype, WhatsApp, Viber... Des services bientôt interdits en France ?

Téléphone par internet

Ce que l’on appelle le VoIP, c’est en réalité le système de téléphonie par internet. Très prisé dans le monde entier, le VoIP soulève de gros problèmes pour qui veut contrôler les communications. Le nombre d’utilisateurs de ces services, en constante augmentation, se compte en centaines de millions. Un chiffre qui fait tourner la tête lorsque l’on apprend que certains États commencent à vouloir les interdire. Est-ce vraiment possible ? Comment contrôler l’incontrôlable ?

 

Une interdiction en faveur des opérateurs

 

Au Maroc, les 3 opérateurs téléphoniques qui se partagent le réseau, ont décidé de réagir contre le manque à gagner procuré par l’utilisation croissance des VoIP. C’est désormais tous les Skype, WhatsApp, TeamSpeak, Viber et consorts qui se voient interdits.

D’abord par la 3G et la 4G, ce fut ensuite le tour des communications via WiFi. Pour l’instant, le blocage ne fonctionne que par intermittence, le réseau semble rencontrer des difficultés pour en fermer totalement l’accès.

Notons qu’en 2012, Maroc Telecom avait déjà lancé une telle action lorsqu’il faisait la promotion de son propre système de VoIP. Il y a également eu des précédents en Egypte, au Brésil, ou encore au Sénégal. Tout est alors affaire d’argent.

Comment est-ce possible ? Tout simplement grâce à la large emprise de l’ANRT, l’Agence Nationale de la Réglementation sur les Télécommunications au Maroc.

Si vous tentez de communiquer par WhatsApp, vous recevez un message d’erreur. Réessayez avec Hangout, Skype ou Viber, vous recevez la même notification d’arrêt.

 

"L’installation d’un VPN permet de contourner cette interdiction." 

 

Le VPN, c’est le Virtual Private Network. Il est privé en ce sens qu’il n’utilise en apparence pas le réseau local. Lorsque vous installez un VPN, vous choisissez dans quel pays vous souhaitez le voir résider.

Du coup, si vous ne vivez plus au Maroc et que votre communication est acheminée depuis la Suède par exemple, vous n’entrez plus dans les interdictions.

 

Une menace qui plane sur la France ?

 

Pour le moment, les opérateurs ne se posent pas la question d’interdire le VoIP en France car les utilisateurs continuent d’utiliser largement internet et à payer leurs abonnements. S’il y a manque à gagner, il existait déjà avec les forfaits voix illimités.

De nombreuses entreprises de communications proposent leurs propres systèmes de VoIP qui s’adressent davantage aux milieux professionnels qui ont besoin d’avoir une clarté de voix et une capacité de fréquentation élevées.

C’est en proposant eux-mêmes des alternatives qu’ils permettent d’éviter une trop grande fuite des clients. Les communications perdues sont compensées par les contrats gagnés auprès des professionnels.

 

"C’est pour la sécurité du pays que ces services de communication pourraient être menacé."

 

En Novembre dernier, avec les attentats du Bataclan, il a été longuement question au sein du Gouvernement, d’interdire les communications VoIP, afin de contrôler tous les échanges de voix.

Mais devant la difficulté de faisabilité et l’hostilité d’une majorité des français, le projet a été temporairement abandonné.

 

Skype depuis longtemps dans le collimateur en France
Depuis 2013, l'ARCEP (Autorité de régulation des communications électroniques et des postes) en charge de réguler les télécoms français est en conflit avec l'entreprise américaine Skype. La France souhaite en effet que Skype se déclare comme opérateur téléphonique sur le territoire. Pourquoi ? Question d'argent mais cela permettrait aussi aux conversations Skype de faire l'objet d'écoutes dans le cadre de procédures judiciaires notamment dans la lutte antiterroriste. 

Stephanie H.

 

*Toutes les offres sur cette page sont suceptibles d'évoluer. Seules les conditions proposées par les marques sur leur site font foi.

Plus d'articles : Télécom, Forfait mobile

Comparez en quelques clics plus de 300 forfaits mobiles

Le mail conso intelligent

Recevez tous les 15 jours la newsletter conso de Choisir.com