x

En poursuivant la navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin d’améliorer votre expérience. Paramétrer les cookies et en savoir plus.

Auto-entrepreneur, avez-vous ouvert votre compte bancaire obligatoire ?

compte bancaire, auto-entrepreneurr

Encore un changement de règle pour les auto-entrepreneurs ! Si ce statut laisse plus de souplesse et présente de nombreux avantages au moment de lancer son activité professionnelle, ses règles sont toutefois mouvantes. 

 

Une obligation de plus pour les auto-entrepreneurs. Depuis le 1er janvier, ils doivent détenir un compte bancaire dédié à leur activité professionnelle. Ce n’était pas le cas avant : toutes les transactions liées à leur activité pouvaient passer directement par le compte personnel de l’entrepreneur, exception faite des entrepreneurs ayant une activité commerciale.

Voici les opérations qui doivent désormais être réalisées sur ce compte, comme l’indique l’Administration française :

 

  • Encaisser les recettes

  • Prélever les dépenses et les achats en rapport avec l’activité

  • Effectuer des prélèvements pour sa rémunération, par chèque ou par virement bancaire, vers son compte personnel

  • Utiliser des moyens de paiement au nom commercial de son entreprise

  • Obtenir un crédit…

 

Faut-il ouvrir un compte professionnel ?

 

L’objectif de l’Etat est d’obliger les entrepreneurs à détenir un compte distinct de leur compte personnel, afin de pouvoir justifier de toute opération bancaire et lutter contre la fraude aux cotisations sociales.

Cela ne signifie pas pour autant que les auto-entrepreneurs doivent ouvrir un compte professionnel. En réalité, ils sont libres de choisir le type de compte qui leur convient : un compte courant traditionnel ou un compte professionnel.
 

Quelles sont les spécificités d’un compte professionnel ?

Un compte « pro » s’accompagne de services dédiés à l’entreprise, comme par exemple des conditions de découvert négociées, l’accès à certains types de prêts, un accompagnement personnalisé ou encore une carte bleue et un chéquier au nom de la société.

Mais il a aussi ses inconvénients. Au premier rang desquels figurent les frais, qui sont parfois prélevés mensuellement. Une facture qui peut être lourde pour un auto-entrepreneur. 

 

La naissance d’une offre dédiée

 

La nouvelle obligation n’a évidemment pas échappé aux banques, qui se sont engouffrées dans la brèche. Certaines essaient d’obliger à ouvrir un compte professionnel, plus cher, au prétexte qu’un compte personnel ne peut être au nom d’une activité commerciale. L’Adminsitration française précise pourtant bien que l’auto-entrepreneur peut ouvrir un compte courant classique pour héberger les comptes et opérations de son activité. Ne vous laissez pas influencer !

Ceci fait apparaître l’intérêt d’une solution sur-mesure, qui permet d’échapper à ce genre de conflit. Certaines enseignes bancaires proposent désormais des comptes dédiés aux auto-entrepreneurs. Ils permettent de posséder des moyens de paiement au nom de l’entreprise. Certaines banques proposent également un accompagnement personnalisé ou encore une assurance responsabilité civile, comme par exemple à La Banque Postale

Et si ce n’est pas le cas dans votre banque, n’hésitez pas à négocier les tarifs des comptes professionnels et à demander des avantages adaptés à votre profil.  

 

Comparez les tarifs bancairesChangez de banque, après avoir comparé les offres disponibles, et profitez ainsi des nouvelles facilités en matière de mobilité bancaire.

Ingrid Labuzan

 

*Toutes les offres sur cette page sont suceptibles d'évoluer. Seules les conditions proposées par les marques sur leur site font foi.

Plus d'articles : Compte courant, Banque

comparez plus d'une quinzaine d'offres pour obtenir le meilleur tarif

Le mail conso intelligent

Recevez tous les 15 jours la newsletter conso de Choisir.com