x

En poursuivant la navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin d’améliorer votre expérience. Paramétrer les cookies et en savoir plus.

PEA PME, un placement épargne vivement critiqué : faut-il vraiment le négliger ?

pea pme

Il a à peine un an qu’on appelle déjà à le modifier. Le PEA-PME, dispositif destiné à diriger l’épargne des Français vers les entreprises nationales, est sous le feu des critiques politiques. Est-ce pour autant qu’il faut le négliger en tant que placement ?

 

Tout le monde devait y trouver son compte : les entreprises, les épargnants et les hommes politiques qui en avaient eu l’initiative.

 

"Le PEA-PME permet d’investir jusqu’à 75 000 € dans des PME tout en profitant des mêmes avantages qu’un PEA classique."

 

L’objectif du PEA-PME est de faciliter le financement, grâce à l’épargne des Français, des entreprises qui comptent moins de 5 000 salariés, font moins de 1,5 milliard d’euros de chiffre d’affaires ou ont un bilan de moins de 2 milliards d’euros.

Des sociétés que vous ne trouverez pas dans le CAC 40 et dans lesquelles il est plus rare d’investir. Le PEA-PME offrait la solution sur un plateau : il permet un investissement direct ou via des fonds commun de placement dédiés.

 

Pourquoi choisir un PEA-PME ? 

 

Le PEA-PME est une variante du désormais classique PEA.

Pour rappel, ce dernier permet d’être exempté d’impôts sur les dividendes, les plus-values de cession et autres types de gains financiers, à condition qu’ils soient réinvestis dans ce même PEA.

La règle est la même dans le PEA-PME pour les titres cotés. Pour les autres – car c’est là l’un des avantages du PEA-PME : investir dans le non coté – la règle varie. L’exonération est limitée à 10 % des placements.

Tout ceci à condition de conserver son PEA-PME au moins 8 ans.

Avant cela, il est possible de récupérer son épargne, mais les gains sont alors taxés selon un barème évolutif :

  • Moins de 2 ans : 22,5 % + 15,5 % de contributions sociales

  • Entre 2 et 5 ans : 19 % + 15,5 % de cotisations sociales

  • Entre 5 et 8 ans : 15,5 % de cotisations sociales

 

Autre avantage, le PEA-PME est compatible avec le PEA ! Intéressant, car ce dernier est limité à un par personne et plafonné à 150 000 €.

 

Pourquoi le PEA-PME est-il critiqué ?

 

Le PEA-PME est principalement critiqué pour des raisons politiques.

Initiative de Pierre Moscovici, alors  Ministre de l’Economie, il est entré en vigueur le 5 mars 2014. A la fin de l’année, les sommes qu’il a su capter et diriger vers les PME ont été inférieures aux objectifs annoncés.

 A l’époque, les politiques évoquent 1 milliard d’euros de collecte, sans pour autant donner d’échéance. A fin 2014, la société Portzamparc estime que le premier bilan de la collecte se situe entre 200 et 250 millions d’euros.  

Le PEA-PME est également accusé de financer des entreprises non-françaises, puisque peuvent y figurer des sociétés faisant partie de l’Union européenne.

Enfin, côté performance, même si le PEA-PME permet d’investir sur des titres non côtés, il est aussi le reflet des tendances boursières. Or, en 2014, la Bourse française a été plutôt volatile, ce qui a pu refroidir les ardeurs de certains investisseurs.  Le CAC 40 est d’ailleurs l’un des rares indices, parmi les pays occidentaux, à afficher une performance négative sur 2014. 

 

  
 

Le conseil de Choisir.com

 

Le PEA-PME offre un complément intéressant à ceux qui possèdent déjà un PEA. Et si vous avez peur de ne pas savoir choisir les PME sur lesquelles investir, n’ayez crainte. Vous pouvez soit vous faire conseiller au sein de votre banque, soit investir au travers de fonds commun de placement.

 

 
Ingrid Labuzan

 

*Toutes les offres sur cette page sont suceptibles d'évoluer. Seules les conditions proposées par les marques sur leur site font foi.

comparez les livrets d'épargne jusqu'à 3,20 % de rendement

Le mail conso intelligent

Recevez tous les 15 jours la newsletter conso de Choisir.com