x

En poursuivant la navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin d’améliorer votre expérience. Paramétrer les cookies et en savoir plus.

Le groupe Volkswagen dans la tourmente : que va-t-il se passer pour le consommateur ?

Volkswagen Diesel

C’est un véritable coup de massue qui s’abat sur le groupe Volkswagen. Une ONG américaine a déjoué une tricherie sans précédent à la norme antipollution. L’action boursière est en chute libre, des amendes faramineuses sont annoncées, et des têtes vont tomber. Mais pour le consommateur, quelles sont les conséquences de ce scandale mondial ?

 

Les Etats-Unis, l’Asie, l’Europe…

 

C’est le fait d’actualité qui éclipse totalement la présence de la firme allemande au salon de Francfort : Volkswagen a sciemment triché pour que ses blocs Diesel puissent passer les contrôles antipollution et ainsi satisfaire aux normes en vigueur aux Etats-Unis.

C’est l’ONG américaine International Council on Clean Transportation qui a saisi l’agence américaine de protection de l’environnement (EPA).

 

Volkswagen New Beetle

 

Cette dernière, l’EPA, a mené son enquête puis a révélé la tricherie.

De son côté, le géant allemand n’a eu d’autre choix que d’avouer sa faute ce dimanche 20 septembre.

 

"11 millions de véhicules dans le monde sont équipés du logiciel espion."

 

Et pour duper son monde, le groupe Volkswagen a utilisé un logiciel espion qu’il a implanté dans certains de ses modèles Diesel.

Ce software avait pour mission de détecter les phases de test antipollution, et de procéder alors à une réduction des émissions de CO2. Une fois le test terminé, la voiture pouvait reprendre un fonctionnement "normal", avec des taux de 10 à 40 fois plus polluants que les résultats officiels.

 

 

Dans ses aveux, la firme parle de 11 millions de véhicules équipés de ce logiciel. Parmi les modèles incriminés, l’on retrouve la Jetta, la Golf, la Passat, la New Beetle et l’Audi A3.

 

"Au salon de Francfort, il y a comme un malaise."

 

Mais pour l’heure, les autorités américaines comptabilisent 482 000 véhicules, mis en circulation entre 2009 et 2015 sous les badges Volkswagen, Audi, Skoda, Seat ou Porsche et dotés du bloc Diesel de type EA189. Il s’agit du 2.0 l TDi sans AdBlue.

Résultat, une action qui perd 35 % de sa valeur (soit 15 milliards de capitalisation partis en fumée), une amende qui pourrait atteindre les 16 milliards d’euros, et des procès de consommateurs et actionnaires qui pourraient coûter cher au groupe allemand.

 

Volkswagen Golf

 

Mais l’affaire ne ferait que commencer. Si la fraude est avérée aux Etats-Unis, elle soulève bon nombre de questions en Europe et en Asie notamment où le groupe réalise d’excellents chiffres.

Alors que l’Allemagne et la Corée procèdent à des contrôles, la France demande l’ouverture d’une enquête.

 

Et pour le consommateur ?

 

Dans un premier temps, aux Etats-Unis, les 482 000 véhicules incriminés sont rappelés par le groupe Volkswagen. Mais ce rappel se fera très certainement en aller simple.

En effet, comment "réparer" un véhicule dont la motorisation n’est pas aux normes en vigueur ? Oter le logiciel espion ne suffit pas.

 

Volkswagen Passat Alltrack

 

Si la fraude est avérée en France, les véhicules incriminés feront eux aussi l’objet d’un rappel. Pour l’heure, rien n’est précisé sur les éventuels dédommagements accordés aux propriétaires. 

 

"VW a réalisé 200 milliards de chiffre d’affaires en 2014."

 

Volkswagen dit provisionner 6,5 milliards d’euros pour faire face à ces frais. La somme paraît modique si réellement 11 millions de véhicules sont concernés.

Pour savoir si votre véhicule peut éventuellement faire l’objet d’un rappel, il faut tout d’abord qu’il soit issu du groupe VW et qu’il s’agisse d’un 2.0 l TDi. 

 

"La commercialisation de Diesels 4 cylindres VW et Audi est pour l’instant interdite aux Etats-Unis."

 

Ensuite, vous devez identifier le type moteur. Celui-ci se retrouve généralement sur la première page du carnet d’entretien, et dans le compartiment de la roue de secours.

 

Moteur Diesel 2.0 l TDi

 

Ce fameux type moteur, qui n’apparaît pas sur la carte grise, est également gravé sur le bloc cylindre, et indiqué sur un autocollant sur le carter de distribution.

Si le vôtre est un EA189, il y a de fortes chances que vous fassiez l’objet d’un rappel dans les prochaines semaines.

 

  
 

Le conseil de Choisir.com

 

Si vous êtes dans ce cas, vous ne serez pas seul. Des collectifs vont logiquement voir le jour afin de faire valoir les droits des consommateurs dans cette situation. Nous ferons alors le point et vous aiguillerons vers les meilleures solutions mises en place

 

 
Philippe Mougeot

 

*Toutes les offres sur cette page sont suceptibles d'évoluer. Seules les conditions proposées par les marques sur leur site font foi.

Plus d'articles : Automobile, Volkswagen, Dieselgate

comparez les promotions auto jusqu'à -41 % de remise

Le mail conso intelligent

Recevez tous les 15 jours la newsletter conso de Choisir.com