x

En poursuivant la navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin d’améliorer votre expérience. Paramétrer les cookies et en savoir plus.

Santé : êtes-vous couvert en cas de pépins à l’étranger ?

assurance santé à l'étranger

En cas de pépins de santé en France, nous sommes à la fois couverts par le régime général d’Assurance maladie et le cas échéant par une complémentaire santé. A quelle couverture sociale pouvons-nous en revanche réellement prétendre en dehors de nos frontières ?

 

On ne choisit pas ses moments pour être malade. A l’occasion d’un déplacement professionnel ou d’un séjour personnel à l’étranger, vous vous retrouvez victime d’un accident ou la maladie vous tombe dessus.

Par force des choses, vous devez être hospitalisé ou être suivi par un professionnel de santé sur place.

Seul souci : vous situant en dehors du territoire national, vous échappez à la prise en charge classique du régime de Sécurité Sociale.

En serez-vous forcément de votre poche ? Comment et à hauteur de combien serez-vous le cas échéant remboursé ? 

 

Votre couverture santé au sein de l’espace économique européen 

 

Avec la construction européenne, l’accès et la prise en charge des soins sont désormais simplifiés pour tous les ressortissants.

Si vous séjournez en Europe, pensez ainsi à la Carte Européenne d’Assurance Maladie (CEAM). A l’image de la Carte Vitale, elle étend vos droits à la Sécurité Sociale dans toute l’Europe.

Vos frais de santé seront alors pris en charge selon les formalités en vigueur dans le pays concerné. 

 

"Avec la carte européenne d'assurance maladie, n’attendez pas votre retour en France pour vous faire rembourser !"

 

Deux cas de figure peuvent se présenter selon les pays. Si le régime de santé local prévoit l’absence d’avance de frais par le citoyen, vous êtes alors également concerné en tant que ressortissant européen.

Dans le cas contraire, vous n’aurez toutefois pas à attendre votre retour en France pour vous faire rembourser puisque vous le serez sur place par l’organisme de Sécurité sociale du pays.

La carte européenne de santé peut être obtenue gratuitement par n’importe quel citoyen européen. La seule condition est d’en faire la demande auprès de votre centre primaire d’assurance maladie (CPAM) au moins quinze jours avant votre départ. 

Elle est valable deux ans au sein de l’ensemble des pays de l’Union européenne ainsi qu’en Norvège, en Islande, en Suisse ou au Liechtenstein. Les cartes émises avant le 1er juillet 2014 conservent une durée de validité d'un an. 

 

News assurances vous explique comment fonctionne le remboursement des soins de santé dans l'Union européenne :
 

 

Et dans le reste du monde ? 

 

Pour les globe-trotters extra-européens, la prise en charge des frais médicaux est moins généreuse.

Aucune convention de Sécurité sociale n’existant entre ces pays et la France, il vous appartiendra par conséquent de régler 100 % de vos dépenses de santé engagées.

Ce n’est qu’à votre retour que vous pourrez effectuer une demande de remboursement des soins, à l’aide du formulaire cerfa n°12267*03 et sur présentation des justificatifs nécessaires.

Cependant, le remboursement des soins n’est pas systématiquement accordé. Seuls les actes médicaux jugés indispensables sont susceptibles d’être couverts par l’assurance maladie française.

Ils ne le seront d’ailleurs qu’à hauteur des tarifs conventionnels français, ô combien le coût des soins peut être localement plus important, à l’image en particulier des Etats-Unis.

 

Quels professionnels consulter en cas de déplacements à l'étranger ?  
En déplacement dans un pays qu'ils connaissent peu, les touristes sont une proie facile et deviennent d'autant plus vulnérables. Avant de consulter, vérifiez que le médecin que vous vous apprêtez à rencontrer est bien affilié au système de santé légal. En cas de doute, approchez-vous des autorités consulaires, lesquelles pourront vous fournir une liste des médecins agréés et parlant le cas échéant français. 

 

Pensez à la complémentaire santé !

 

Chaque assuré est bien placé pour le savoir, l’assurance maladie est loin de couvrir 100 % des dépenses de santé.

A ce titre, la mutuelle est devenue un passage quasi obligé. Or, si elle joue correctement son rôle de complémentaire au sein du territoire français, la question est de savoir s’il en est de même à l’étranger.

 

"Là où certaines mutuelles vous couvriront sans soucis dans toutes vos escapades internationales, d’autres se montrent beaucoup plus frileuses."

 

De nombreux remboursements peuvent ainsi être plafonnés sitôt que vous franchissez les frontières nationales.

Dans tous les cas, quelle que soit la nature de votre contrat, il vous appartiendra d’effectuer l’avance des frais.

Au-delà de votre couverture mutualiste, certains contrats d’assurance habitation peuvent comprendre des garanties d’assistance en cas d’accident ou de maladie à l’étranger.

Ce peut aussi être le cas de l’assurance accompagnant votre carte bancaire (en particulier haut-de-gamme), à condition que le voyage ait là encore été réglé par l’intermédiaire de cette même carte.

Le cas échéant, il peut être conseillé de souscrire à une assurance complémentaire, en particulier pour les destinations extra-européennes.

 

Bien choisir sa complémentaire santé
En matière de prise en charge des frais de santé à l'international, toutes les complémentaires ne se valent pas. Si vous êtes un globe-trotter dans l'âme ou que vous êtes amené à vous déplacer pour des motifs professionnels, mieux vaut bien comparer les différents contrats d'assurance. Notre comparateur vous permet ainsi de mettre en opposition plus de 50 formules d'assurance santé différentes. 

Sébastien Jaslet

 

*Toutes les offres sur cette page sont suceptibles d'évoluer. Seules les conditions proposées par les marques sur leur site font foi.

Plus d'articles : Assurance santé, Assurance, Vacances

comparez les assurances santé pour économiser jusqu'à 50 %

Le mail conso intelligent

Recevez tous les 15 jours la newsletter conso de Choisir.com