x

En poursuivant la navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin d’améliorer votre expérience. Paramétrer les cookies et en savoir plus.

Free Mobile : 50 Go de data pour 19.99 euros, mirage ou réalité ?

Free

Fin 2014, Xavier Niel, PDG du groupe Iliad, maison-mère de Free, promettait une petite surprise à ses abonnés. Septembre 2015, cette dernière est enfin dévoilée. Avec son forfait mobile à 19.99 euros, il intègre désormais une enveloppe data de 50 Go. Mais la nouvelle est-elle aussi excellente qu’elle en a l’air ?

 

Un véritable pavé dans la mare de ses concurrents qui s’étaient justement repliés sur l’enveloppe Internet pour établir un distinguo entre leurs différents forfaits. Est-ce le signe de l’uniformisation des fair use proposés par nos opérateurs ? Pourquoi et à quelles conditions Free propose-t-il ce forfait data ? Que se cache-t-il derrière la surprise tant promise depuis plusieurs mois ?

 

Une offre révolutionnaire ?

 

L’annonce a été faite le 1er septembre. Aussitôt dit, aussitôt fait. Le jour même, le site Internet du trublion faisait état de cette nouvelle enveloppe Internet mobile et de nouvelles conditions générales de vente étaient publiées.

 

 

Les forfaits Starter à 24.99 euros de SFR ou Orange n’atteignent en effet que 1 Go d’Internet. Seul Bouygues Télécom se montre plus généreux en offrant 3 Go avec son offre BandYou à 19.99 euros. 

Du côté du low-cost, vous atteindrez au maximum 5 Go tant chez Sosh que chez Red de SFR.

 

"Pour 20 à 25 euros, on est loin d’atteindre un tel fair use de 50 Go, tant chez Orange que Bouygues Télécom ou SFR."

 

Pour vous approcher des 50 Go, il faudra alors mettre la main au porte-monnaie. N’espérez d’ailleurs pas atteindre plus de 15 à 20 Go respectivement chez SFR et Orange pour 69.99 euros.

Du côté de Bouygues Télécom, le fair use atteint 40 Go pour le même prix.  

 

50 Go, est-ce vraiment utile ?

 

Les trois autres opérateurs ne semblent toutefois pas affolés car, si détenir un fair use de 50 Go peut être tentant sur le papier, encore faut-il en avoir l’utilité…

Selon des informations fournies par SFR, 3 Go de data par mois permet déjà plus de trois heures quotidiennes de surf, 75 consultations de mails par jour ainsi que 4 heures de streaming musical par mois et 5 heures de vidéo.

Une infinité pour la majorité des abonnés quand on sait que la consommation moyenne de data en 4G s’élève à 2.2 Go. Toutefois, avec des terminaux toujours plus performants, certains utilisateurs se mettent aussi de plus en plus à dépasser ces volumes moyens.

Le smartphone est notamment devenu comme un deuxième écran de télévision. Or, à raison d’une heure de streaming sur YouTube par jour, la consommation de data explose déjà à 4.5 Go à la fin du mois.

Soucieux peut-être d’en revenir à son image d’opérateur "geek", le trublion cherche aussi à séduire les plus férus de nouvelles technologies et donc les plus grands consommateurs de bande passante.

 

De quelle enveloppe data avez-vous besoin ?
Il est souvent extrêmement difficile d’évaluer ses besoins en matière de data. Pour estimer le plus précisément possible les vôtres, sachez d’abord pour quels types d’usages vous faites effectivement appel à de la bande passante. On estime généralement qu’une heure de surf représente plus ou moins 15 Mo de data. La consultation d’un email puise quant à elle 100 ko d’Internet mobile supplémentaire voire 1 Mo avec une pièce jointe. Le streaming vidéo est pour sa part le plus consommateur. Comptez environ 150 Mo pour une heure d’utilisation.

 

Une enveloppe de 50 Go soumise à conditions

 

A côté des 50 Go mis en valeur par l’opérateur, il est aussi question de 3 Go et de 20 Go. Difficile de s’y repérer pour le consommateur…

La première condition pour bénéficier de ces 50 Go est d’être titulaire d’un mobile incorporant la technologie 4G. Si vous ne faites pas partie de ces heureux utilisateurs, Free vous offre simplement 3 Go de data.

Mais le trublion ajoute encore une autre condition pour réellement prétendre à ces 50 Go. Il faut aussi se situer sous couverture 4G. Dans le cas contraire, votre fair use est atteint dès 20 Go de consommation.

 

"Le trublion des télécoms ne couvrirait en matière de très haut débit mobile que 30 % de la population, soit moins de 3 % du territoire."  

Juillet 2015 - ARCEP

 

La couverture 4G de Free est loin d’être la meilleure et la plus complète à travers l’Hexagone.

Si l’on en croit les communiqués officiels du groupe Iliad, l'opérateur couvrirait désormais 50 % de la population au 1er septembre. Cela représente en tout et pour tout que 6 % du territoire.

 

Comment connaître sa couverture réseau ?
Vous pouvez prétendre à quatre opérateurs propriétaires de leur réseau. Le site OpenSignal recense et établit un classement du côté de chez vous de la force et de la qualité du signal pour chacun de ces opérateurs.

 

Quid de l’usage à l’International ?

 

A l’International, votre forfait à 19.99 euros, vous propose de vous affranchir des frontières nationales pendant 35 jours par an et ce, à travers plus de 30 destinations différentes.

En d’autres termes, dans tous les pays du Pass Destination, vous pouvez utiliser votre mobile comme si vous étiez en France sans risquer le hors forfait.

 

"Votre forfait vous permet d’utiliser votre data à l’étranger si vous n’avez pas dépassé 3 Go de consommation durant le mois en cours."

 

Si vous avez ainsi déjà dépensé plus de 3 Go de bande passante sur les 50 Go habituellement alloués, vous ne pourrez alors utiliser votre smartphone à l'International qu’en Wifi ou pour émettre des appels.

Les conditions ont d’ailleurs été durcies depuis août dernier. Jusqu’alors, vous disposiez dans ce cas d’un débit réduit, mais aujourd'hui votre bande passante est désormais littéralement bloquée.

A l’inverse, Orange/Sosh propose dans ses forfaits une enveloppe Internet, de 3 à 5 Go par an, strictement allouée au roaming et indépendante de celle valable en France.

Le trublion n’est décidément peut-être pas aussi généreux qu’il n’en a l’air…

 

Bien choisir son forfait mobile
Faut-il succomber au forfait Free Mobile ou, au contraire, privilégier un autre concurrent ?  Notre comparateur vous propose ainsi de mettre en opposition plus de 300 forfaits différents afin de dénicher l’offre qui vous convient le mieux.

Sébastien Jaslet

 

*Toutes les offres sur cette page sont suceptibles d'évoluer. Seules les conditions proposées par les marques sur leur site font foi.

Comparez en quelques clics plus de 300 forfaits mobiles

Le mail conso intelligent

Recevez tous les 15 jours la newsletter conso de Choisir.com