x

En poursuivant la navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin d’améliorer votre expérience. Paramétrer les cookies et en savoir plus.

Ai-je intérêt à souscrire une assurance décès ?

Assurance décès

Vous vous préoccupez de l’avenir de vos proches, que ce soient vos enfants ou votre conjoint, et craignez de les laisser dans le besoin en cas de disparition précoce. Il existe plusieurs solutions, dont l’assurance décès, notamment proposée lors d’un crédit.

 

Une assurance de prévoyance

 

Souscrire à un tel contrat assure à vos proches une protection monétaire. Celle-ci, en cas de décès, leur sera versée sous forme de capital ou sous forme de rente, et pourra par exemple servir à payer pour l’éducation de vos enfants.

Les sommes touchées et les modalités de versement sont fixées au moment de la souscription du contrat.

Pour qu’elles soient versées, vous devrez cotiser, mensuellement ou annuellement. Le montant de cette cotisation dépend du niveau de protection demandé, mais il y a aussi de nombreux autres critères qu’il faut prendre en compte.

Âge de l’assuré, risques liés à son quotidien, état de santé… autant de paramètres qui rendent intéressante ou non cette assurance.

 

Bien choisir son assurance obsèques 
Vous avez déjà une idée de l'endroit où vous souhaitez reposer ? Vous ne souhaitez pas charger vos proches financièrement pour cela ? L'assurance obsèque vous permet d'épargner afin de financer vos osbèques et soulager vos proches...  Afin de vous guider dans votre décision, notre comparateur vous propose en quelques clics de mettre en opposition les offres et devis de plusieurs grands acteurs du marché.

 

Une question d’âge

 

Plus vous souscrirez jeune – espérance de vie élevée, bon état de santé – et plus les cotisations seront faibles et donc abordables. Pour la plupart des contrats proposés, il y a d’ailleurs un âge limite de souscription, souvent fixé à 70 ans.

Ainsi, pour un capital garanti de 100 000 €, les cotisations annuelles à 40 ans peuvent aller de 130 € à 250 €, tandis qu’à 55 ans, elles s’échelonnent de 600 € à 800 €.

Un bilan médical complet peut vous être demandé et il est plus que déconseillé de mentir sur ses habitudes de vie (cigarettes, drogues, sports extrêmes), cela pourrait entraîner une annulation du versement des sommes.

 

Et de contrat

 

Comparée à une assurance vie, qui arrive à terme lors du décès de l’assuré, peu importe quand celui-ci survient, l’assurance décès est un contrat temporaire, qui s’arrête lorsque l’assuré atteint un certain âge défini lors de la souscription.

Si l’assuré est encore en vie à cet âge limite, ses proches ne toucheront rien. Selon les différents contrats, cet âge varie de 65 à 80 ans.

 

"Vivez trop vieux et la garantie s’arrêtera."

 

Mais ce n’est pas tout. À l’inverse d’une assurance vie, qui constitue un placement financier, l’assurance décès est un contrat à fonds perdus. L’assuré, s’il dépasse l’âge limite, ne récupère aucune de ces cotisations.

 

Alors, quel intérêt ?

 

Et bien, il est financier. La garantie versée à vos proches peut être bien supérieure que celle obtenue avec un contrat d’assurance vie.

Autre point important avant de décider si cette assurance est intéressante pour vous, sachez que les sommes versées en cas de décès sont exonérées de taxes ainsi que de droits de succession lorsque le bénéficiaire est le conjoint ou le partenaire de pacs.

Si vous décidez de souscrire, regardez alors bien les causes de décès qui seront couvertes par le contrat (accidents, suicide…).

Des garanties peuvent aussi être ajoutées, elles sont optionnelles et concernent :

  • l’incapacité de travail
  • la perte d’emploi
  • l’invalidité

 

Prévago vous présente l'assurance décès en 1 minute :
 

Ingrid Labuzan

 

*Toutes les offres sur cette page sont suceptibles d'évoluer. Seules les conditions proposées par les marques sur leur site font foi.

Plus d'articles : Assurance, Assurance obsèques

soulagez vos proches en optant pour l'assurance obsèques

Le mail conso intelligent

Recevez tous les 15 jours la newsletter conso de Choisir.com