x

En poursuivant la navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin d’améliorer votre expérience. Paramétrer les cookies et en savoir plus.

Baisse du quotient familial : plus d'un million de foyers touchés par une hausse d'impôt

Réduction du quotient familial

Fin 2013, le quotient familial était encore révisé. Les Echos ont révélé les premiers chiffres de son impact sur les familles en 2014. Une décision qui se solde par une hausse d’impôt pour bon nombre d’entre elles.

 

Le quotient familial avait déjà été abaissé en 2012 et cela s’était répercuté, en 2013, par une hausse d’impôts pour un million de familles. Une situation qui s'est répétée en 2014.

La réduction du quotient familial signifie que le montant de réduction d’impôt sur le revenu est révisé à la baisse en fonction du nombre de personnes à charge par foyer.

 

Une hausse d’impôt pour les foyers

 

En 2013, il a ainsi été décidé que le plafond du quotient familial passait de 2 000 € à 1 500 €.

Selon la rapporteuse générale PS du budget à l’Assemblée, Valérie Rabault, cela a pénalisé l’année dernière 1,4 millions de foyers.

D’après Les Echos, ces familles ont payé en moyenne 779 € d’impôts en plus. Elles ont été différemment affectées en fonction de leurs revenus.

La hausse d’impôt se chiffre à 355 € pour les familles dont le revenu fiscal de référence ne dépasse pas 43 000 € et 1 209 € pour les foyers dont le revenu fiscal de référence dépasse 153 000 €.

En revanche, cette mesure a permis à l’Etat d’engranger 1,06 milliard d’euros supplémentaires.

 

Faut-il s'attendre à une nouvelle baisse du quotient familial en 2015 ?

 

Il est théoriquement prévu que les plafonds restent stables en 2015. Ce qui ne veut pas dire que l’addition ne va pas s’alourdir pour les familles.

En effet, depuis le mois de juillet, le montant des aides versées par la Caisse d'allocations familiales (Caf) a diminué. Il est plafonné en fonction des revenus et les seuils ont été révisés.   

Résultat, ce sont 485 000 foyers dont les aides vont diminuer en moyenne de 127 € chaque mois.

Selon la Caf, une fois que toutes les réformes liées à l’enfance seront appliquées (baisse du plafond du quotient familial, des seuils pour les allocations et révision du barème de prestation d’accueil du jeune enfant), pas moins de 3,2 millions de familles subiront une baisse moyenne de leur revenu mensuel disponible de 67 €

 

Les Associations familiales catholiques (AFC) nous explique en image ce qu'est le quotient familial :
 

Ingrid Labuzan

 

*Toutes les offres sur cette page sont suceptibles d'évoluer. Seules les conditions proposées par les marques sur leur site font foi.

comparez les livrets d'épargne jusqu'à 3,20 % de rendement

Le mail conso intelligent

Recevez tous les 15 jours la newsletter conso de Choisir.com