Comment fonctionne le découvert bancaire ?

poche vide

Un mot qui fait souvent peur, le découvert bancaire survient lorsque vous dépassez votre solde bancaire. Si vous dépensez plus que ce que vous ne possédez, vous passez alors au-dessous de zéro et vous entrez dans la catégorie du découvert bancaire. Comment cela est-il géré ? Combien coûte un découvert et est-ce legal ? Comment les banques en ligne gèrent les découverts autorisés ? Choisir.com répond à toutes vos interrogations sur le sujet.

 

Les banques déterminent par une convention de compte la possibilité ou non de bénéficier d'une situation de découvert. Mais la convention ne peut pas être permanente, et doit respecter les plafonds délimités par la loi.

 

Etre à découvert, est-ce permis ?

 

Au moment de l'ouverture d'un compte bancaire, vous signez un document préparé par la banque et appelé "convention de compte". C'est dans ce document que sont précisés les montants autorisés à découvert, et la durée de cette situation.

Votre découvert ne doit pas dépasser 2 semaines, 1 mois ou 3 mois selon votre entente de départ. Dans tous les cas, la loi autorise une situation de découvert jusqu'à 3 mois, et ce délai ne peut être dépassé.

Pour sortir d'une situation de découvert, le compte doit présenter un solde positif durant une journée complète. Pour cela, il vous faut réapprovisionner le compte pour combler le montant négatif.

Lorsque la banque n'offre pas cette facilité de découvert, une demande écrite peut lui être faite afin d'obtenir l'autorisation (temporaire ou permanente). C'est à l'établissement bancaire de décider si la requête est acceptable.

 

Est-ce gratuit ?

 

Pensez qu’il s’agit d’une forme de crédit, vous devrez donc forcément payer des frais sur la somme ainsi “empruntée”. Cela s'appelle des "agios".

La banque peut prélever des agios proportionnels (calculés selon une règle unique) ou des agios forfaitaires. Les deux types d'agios ne peuvent pas être cumulés. En revanche, vous êtes soumis au type le plus élevé des deux options.

Ce n’est qu’après 90 jours consécutifs que votre découvert se voit requalifié comme crédit à la consommation.

 

 

Que se passe-t-il en cas de dépassement du découvert autorisé ?

 

Une situation de découvert peut entraîner un dépassement, ce que la banque appelle un incident de paiement. Lorsque cela se produit, des frais supplémentaires peuvent être prélevés, à concurrence des montants autorisés par la loi.

Pour chaque opération effectuée sur le compte bancaire au-delà du découvert, 8 € (maximum 80 € par mois)

Il s'agit de 4 € par opération en cas de situation de surendettement ou lorsqu'on bénéficie du service bancaire de base (maximum 20 € par mois).

 

Les risques inhérents à un découvert bancaire

 

Un découvert n’est jamais une chose anodine. Cela indique à votre banque que vous n’avez pas été capable de gérer correctement votre budget.

Si cela vous arrive de manière occasionnelle et pour de petites sommes, il n’y aura pas d’incidence sur votre historique bancaire. Sachez toutefois que si votre banque accepte que vous alliez au-delà de votre découvert autorisé, cela constitue malgré tout un incident bancaire.

Vous serez alors sanctionné par des frais supplémentaires et votre dossier en sera affecté. En outre, être à découvert signifie que votre banque peut refuser des opérations comme les retraits automatiques ou les chèques émis.

Dans ce cas, cela correspond à un défaut de paiement. Vous serez alors interdit bancaire pendant le temps de votre régularisation. Vous risquez également d’être inscrit au fichier de la Banque de France si cela ne se règle pas rapidement.

Cela signifie que vos éventuelles demandes de crédit en seront affectées. Pour éviter ces désagréments et ce stress inutile, veillez à toujours connaître le montant exact de votre argent disponible ainsi que le nombre et le montant des factures du mois. Si vous rencontrez trop de diffucultés avec votre banque, changez-en avant d'accumuler les incidents et de ne plus pouvoir le faire. Utilisez notre comparateur de banque pour trouver une banque qui convient mieux à votre situation.

 

Découvert autorisé chez les banques en ligne

Comment choisir sa banque en ligne ? Les frais bancaires mensuels ou ponctuels de retrait à l'étranger ne sont pas le seul critère de comparaison entre les différentes offres. Le découvert autorisé peut constituer un axe de différenciation intéressant. En effet, en cas de dépenses non prévues ou d'investissement urgent à faire, il est toujours avantageux de pouvoir compter sur une autorisation de découvert sans avoir à payer d'agios ou de frais de commissions d'intervention. Boursorama, Fortuneo en encore Hello Bank : quelles sont les différences entre les banques en ligne sur le découvert ? Voici le descriptif banque par banque :
 

  • Découvert autorisé chez Fortuneo
    En ouvrant un compte chez Fortuneo, vous bénéficiez d'une autorisation de découvert de 200 euros. Et ce quel que soit votre profil. Il s'agit d'un découvert technique pour empêcher un refus de transaction en cas de petit dépassement. Ensuite, ce montant par défaut est adapté en fonction des revenus domiciliés du client sans pouvoir dépasser un plafond de 2 000 euros. Le client doit domicilier des revenus deux fois plus élevés que l'autorisation de découvert souhaitée. Pour pouvoir prétendre à la limite maximale de 2 000 euros, cela veut donc dire qu'il faut domicilier 4 000 euros sur son compte Fortuneo.

  • Découvert autorisé chez Bforbank
    Toutes les banques en ligne ne fonctionnent pas avec un montant autorisé par défaut pour les découverts. Mais Bforbank applique aussi cette politique, comme Fortuneo. Et comme chez Fortuneo, le découvert technique est fixé par défaut à 200 euros pour tous les clients et à chaque ouverture de compte. Ce montant peut ensuite être révisé au cours du mois suivant la date d'ouverture du compte bancaire selon le dossier du client.

  • Découvert autorisé chez Hello bank!
    Avec 250 euros de découvert autorisé, Hello Bank est un peu plus généreuse. Techniquement, ce n'est pas une autorisation de découvert qui est accordée aux clients de la banque en ligne mais plutôt une "facilité de caisse". Dans les faits, cela permet d'être en situation de débiteur pendant 15 jours sur une période de 30 jours consécutifs. Si cela peut sembler attractif, la vigilance reste de mise puisque l'utilisation de ce service, peu importe pour quel montant, entraîne la facturation automatique d'agios dont le forfait minimum est fixé à 7 euros par tranche trimestrielle. Sur un an, cela peut donc représenter des frais de dossier minimaux de 28 euros. Si la banque ne précise pas ses délais et ses critères de révision, elle confirme cependant que le montant de cette facilité de caisse est révisable. 

  • Découvert autorisé chez Boursorama
    Place à Boursorama, le leader de la banque en ligne. L'autorisation de découvert dépend du type de carte bancaire détenue par le client. Autrement dit, le découvert autorisé dépend indirectement des revenus mensuels déclarés. De 100 euros pour les détenteurs de la carte Welcome octroyée sans condition de revenus, le montant peut passer à 500 euros en Visa Classic (au moins 1 000 euros de revenus par mois) et à 1 000 euros en Visa Premier (au moins 1 800 euros de revenus mensuels). Si le montant initial ne peut pas être négocié, il est possible de le réviser trois mois après l'ouverture du compte sans dépasser 10 % de l'épargne ou 50 % des mouvements créditeurs opérés chaque mois avec une limite fixée à 4 000 euros. Les clients ont la possibilité de changer leur autorisation de découvert en ligne par eux-mêmes.

  • Découvert autorisé chez Monabanq
    Monabanq n'autorise pas de découvert mais une facilité de caisse, comme Hello Bank. Le montant varie en fonction des clients : il n'existe pas de valeur par défaut. Lorsqu'il est accordé, il peut aller de 250 à 500 euros. Il est possible de le réviser au moins 4 mois après l'ouverture du compte. Parmi les critères étudiés par la banque : l'épargne disponible, le niveau d'endettement et la fréquence des opérations bancaires.

  • Découvert autorisé chez ING
    Le découvert dépend des revenus du clients. En-dessous de 1 200 euros par mois, aucun découvert n'est autorisé. Entre 1 200 et 2 000 euros mensuels, le montant accordé est de 500 euros. Puis 1 000 euros pour tous les revenus au-delà de ce seuil. La banque peut aussi choisir d'utiliser l'épargne comme critère. Moins de 5 000 euros d'épargne donne droit à 400 euros tandis que le montant atteint 1 000 euros entre 5 000 euros et 10 000 euros d'épargne puis 1 300 euros au-delà d'une épargne de 10 000 euros. Après 15 000 euros, le montant est révisé à 2 000 euros.

  • Découvert autorisé chez Orange bank
    Orange Bank n'accorde un découvert qu'à certains clients en prenant en compte des "critères de risque" qui restent obscurs. Si le montant autorisé n'est pas négociable à l'ouverture, il peut évoluer ensuite. A ce sujet, Orange Bank semble privilégier une communication peu transparente. 

     

Quels sont les taux (TEG) des différents banques en ligne ?

Le coût du découvert autorisé est mesuré à l'aide du taux nominal annuel. Pour la plupart des banques en ligne, il est généralement de 7 %. Cela est dû à des effets d'alignement qui ont fait se rapprocher la plupart des frais. Ce taux est de 8 % chez quelques autres banques comme ING Direct, Monabanq, Orange Bank et Hello Bank. Au final, c'est cette dernière qui est la plus chère si on ajoute le minimum forfaitaire trimestriel de 7 euros qu'elle est la seule à faire appliquer en France sur le marché numérique.

 

Les commissions d'intervention chez les banques en ligne

Que se passe-t-il alors pour les clients sans autorisation de découvert ? Ou pour les clients avec découvert autorisé qui dépassent le montant accordé ? Il devront payer des frais souvent élevés parmi lesquels la lettre d'information et la commission d'intervention. Contrairement à toutes les banques traditionnelles, la plupart des banques en ligne ont l'avantage de ne pas facturer de commission d'intervention à leur client. Seule exception sur le marché : Monabanq qui la facture à 8 € par commission, ce qui correspond au plafond moyen observé chez les banques physiques.

 

Que se passe-t-il en cas de dépassement du découvert autorisé ?

Une situation de découvert peut entraîner un dépassement, ce que la banque appelle un incident de paiement. Lorsque cela se produit, des frais supplémentaires peuvent être prélevés, à concurrence des montants autorisés par la loi. Pour chaque opération effectuée sur le compte bancaire au-delà du découvert, 8 € (maximum 80 € par mois). Il s'agit de 4 € par opération en cas de situation de surendettement ou lorsqu'on bénéficie du service bancaire de base (maximum 20 € par mois).

 

 

 

 

Se fait-on plumer par nos banques avec les agios ? On n'est plus des pigeons vous répond! :
 

Stephanie H.

Plus d'articles : Banque, Compte courant

comparez plus d'une quinzaine d'offres pour obtenir le meilleur tarif

compte courant