Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de publicité et d'analyse, qui peuvent combiner celles-ci avec d'autres informations que vous leur avez fournies ou qu'ils ont collectées lors de votre utilisation de leurs services. Pour en savoir plus et, notamment, pour s'opposer à leur installation, nous vous invitons à consulter notre charte pour la protection des données personnelles. En savoir plus.

Comment payer avec son téléphone ?

payer avec son téléphone

De nos jours, il existe une multitude de façons de payer ses achats. Le début de la décennie 2010 a vu l’apparition du paiement sans contact (108 millions de paiements en juillet 2017), mais aujourd’hui, c’est bien le paiement par Smartphone qui est à l’honneur. À l’aide des puces NFC, utiliser son téléphone pour payer n’a jamais été aussi simple.

 

Le m-payment, qu’est-ce que c’est ?

 

Les Français, au même titre que le reste du monde, apprécient de plus en plus le m-payment (pour mobile payment), même si 60 % d’entre eux restent sceptiques quant à son utilisation. 

D’ailleurs, ce ne sont pas les solutions qui manquent, le nombre de téléphones équipés en circulation étant passé de 8,6 à 11,5 millions d’appareils entre septembre 2015 et mai 2016. 

La tendance vient de la capacité des Smartphones, des « téléphones intelligents » à mériter leur nom. Photos, jeux vidéo, navigation Internet… Il n’y a plus rien qu’ils ne puissent faire. 

Les applications de paiement mobile peuvent même assurer des services connexes : contacter sa banque, gérer son compte, ses cartes de fidélité ou ses coupons de réduction… Par conséquent, tout ce dont on a besoin est regroupé dans un seul objet.

Et avec la technologie NFC (pour Near Field Communication), le Smartphone est maintenant devenu un vrai moyen de paiement. Tous vos équipements dotés d’une technologie NFC peuvent servir au paiement, bien qu’une tablette soit évidemment plus encombrante.

 

Des règlements jusqu’à 300 €

 

Le m-payment est intéressant parce qu’il permet de régler jusqu’à 300 € d’achats. Il suffit simplement de s’authentifier par un code à 5 ou 6 chiffres. 

Pendant ce temps, le paiement sans contact, lui est toujours limité aux paiements de moins de 30 €. Notez d’ailleurs que cette somme peut aussi être réglée via un mobile, mais cette fois sans authentification nécessaire.

Attention toutefois, car ce plafonnement de paiement par smartphone 300 € peut aussi dépendre du commerçant et du réglage réalisé sur son terminal de paiement. Connaître les conditions de ses commerçants habituels est donc une bonne idée. 

Mais ceux qui n’acceptent pas le paiement mobile se font de plus en plus rares, l’alternative restant donc intéressante pour la vie quotidienne. D’autre part, ceux disposant de cette technologie possèdent une signalétique spécifique sur leurs terminaux.

 

Les smartphones et banques compatibles

 

Avant de s’intéresser aux applications, rappelons que votre Smartphone doit être équipée de la technologie NFC pour pouvoir payer sans contact. 

La quasi-totalité des Smartphones en disposent aujourd’hui, mais si vous sélectionnez modèle qui soit un tant soit peu ancien, il est préférable de se poser la question. 

Par ailleurs, il y a quelques exceptions : le Samsung Galaxy Note 3 et le Galaxy S3 disposent d’une antenne NFC incompatible avec le service Paylib. Il en va de même pour le ZenFone d’Asus et pour certaines tablettes Lenovo.

Pour les personnes qui ont effectivement accès à ce service, on retiendra avant tout trois grandes applications :

  • Apple Pay, conçue pour les clients de la marque à la pomme. Pour les iPhone, iPad et Apple Watch, cette application peut être utilisée par le Touche ID et le Face ID (respectivement les reconnaissances digitale et faciale) et recense l’ensemble de vos cartes bancaires.
  • Paylib s’adresse aux utilisateurs d’Android 4.4 ou ultérieur. Une fois activée auprès de sa banque (celle-ci le proposant généralement gratuitement), elle permet de payer jusqu’à 300 € d’achats. L’intérêt de cette application est qu’elle est suggérée par une multitude de banques. La Banque Populaire, la Caisse d’Épargne, la Société Générale, le Crédit Agricole, BNP Paribas… Elles sont nombreuses à la suggérer à leurs clients.
  • Android Pay qui lance également Google dans la course. Pourtant, si l’Android Pay n’est pas encore disponible en France (ce qui ne devrait pas tarder, la Belgique y a déjà accès), elle est très intéressante. D’abord parce que contrairement à l’Apple Pay, l’Android Pay ne prend pas de commissions sur les achats effectués. Et ensuite, parce qu’elle propose d’autres services annexes, comme la possibilité de retirer de l’argent en approchant son Smartphone d’une borne de retrait.

Face à l’engouement des français devant cette nouvelle possibilité, de plus en plus de banques se mettent aujourd’hui à proposer un service de paiement par téléphone.

De nombreuses banques sont aujourd’hui capables de vous offrir ce service. N'hésitez pas à demander à la votre !

 

La quotidienne revient sur ce sujet en images :
 

 

Le m-payment est-il sûr ?

 

Il ne reste que la question de la sécurité, car beaucoup de particuliers et de commerçants ont fait part de leurs craintes vis-à-vis de la fiabilité du paiement mobile.

Par exemple, dans la rue ou dans les transports, on pourrait craindre qu’une personne approche un terminal de notre poche pour nous soutirer immédiatement une trentaine d’euros. 

Mais en réalité, ce n’est pas si simple, car au-delà du terminal, celui-ci devrait être connecté à Internet et correspondre à une société déclarée. De plus, le malfaiteur aurait besoin d’un dispositif de blanchiment d’argent.

De la même façon, si vous perdez votre Smartphone ou qu’on vous le dérobe, le réflexe est identique à la perte d’une carte bancaire : il suffit de désactiver le service de paiement sur le site de votre banque. 

De plus, même pour le paiement de petits montants, vous avez la capacité d’ajouter des authentifications supplémentaires.

 

  
 

L'avis de Choisir.com

 

Alors, à quand la fin de la carte bancaire ? Des chèques ? Et à quand la fin de notre porte-monnaie ? Il est plus que probable que le grand public se tourne vers le paiement mobile, celui-ci se montrant toujours plus répandu et plus sûr. Avec d’autres applications annexes, le consommateur dispose dorénavant d’un véritable couteau suisse lui simplifiant la vie.

 

 
Antoine Monceaux

Comparez les banques en ligne

Le mail conso intelligent

Recevez tous les 15 jours la newsletter conso de Choisir.com