Les 7 manières de payer sur Internet sans utiliser votre carte bancaire

carte bancaire virtuelle

De nos jours, de plus en plus d’achats se font sur internet. Il s’agit d’un shopping plus simple et plus rapide qui permet de tout trouver en quelques clics au lieu de parcourir des kilomètres à la recherche d’un objet en particulier. Mais si les achats sur la toile sont de plus en plus répandus, les arnaques et vol de numéros de cartes se sont eux aussi multipliés. Les acheteurs deviennent alors frileux au moment de donner leur numéro de carte bancaire. Contre cette retenue, il existe des moyens de payer sur Internet sans carte bancaire. Voici nos astuces pour un e-shopping en tout sécurité.

 

1. Le paiement sans carte proposé par les banques en ligne

 

De plus en plus de banques en ligne vous proposent de ne plus passer par votre carte bleue pour régler des achats en magasin, avec l’idée sous-jacente que moins on se sert de sa carte, moins il y a de risques de fraude. Si la carte bleue a véritablement révolutionné le paiement à son époque, elle fait aujourd’hui figure de moyen technologiquement dépassé. Les techniques de sécurisation de nos smartphones, par reconnaissance biométrique, faciale ou digitale, permettent une sécurité optimale que toutes les banques en ligne veulent mettre à profit. 

  • Le paiement sans contact des banques en ligne

La première solution proposée consiste à utiliser son smartphone. Des services communs à plusieurs banques en ligne, à l’image de Paylib, permettent d’enregistrer sa carte bleue sur son mobile puis de payer sans contact avec son smartphone ou sa montre connectée. Ainsi, il n’y a plus de limitation dues au sans contact, pas besoin d’avoir sa carte avec soi et la sécurisation du portable est bien plus efficace que le code de la carte bleue. La très grande majorité des smartphones actuels permettent ce moyen de paiement, à partir du moment où ils sont équipés du NFC, une technologie de transfert de données sans contact, comme sur votre carte bleue traditionnelle ou sur le pass Navigo. Pour comparer les principales banques en ligne, les cartes bancaires proposées et leur service de paiement, poursuivez votre lecture par l'article "Le comparatif des principales banques en ligne".

  • Le paiement QR code

La deuxième solution fait aussi appel au smartphone, que l’on utilise comme une solution de paiement grâce aux QR Codes. Il s'agit de ces petits codes-barres de forme carrée que l’on trouve un peu partout et qui permettent d’ouvrir une page web ou un service internet. En flashant ce QR code, on est redirigé vers le service de paiement du commerçant que l’on valide avec son smartphone et un compte bancaire associé, à l’image d’un compte Paypal, Samsung Pay et d’autres. Ce système n’est pas encore très développé en France, mais tend à se démocratiser. . 

 

2. Amazon cash

 

Le grand site marchand Amazon a lancé une nouvelle formule pour les paiements par internet qui permettent de ne pas passer par la carte bancaire des usagers.

Il suffit de créditer son compte Amazon en déposant du cash dans des enseignes partenaires. En tout cas, ce système est très prometteur.

 

 

3. Payer par chèque

 

Les français, toujours très attachés au petit morceau de papier financier, peuvent payer par chèque sur certains sites marchands.

La commande n’est alors validée qu’une fois le chèque reçu à l’adresse physique du site. Cela demande un peu plus d’engagement pour une opération plus sécuritaire.

Un autre souci est que de moins en moins de sites marchands acceptent ce mode de paiement en raison d’un traitement plus lourd, payer par chèque se fait de moins en moins.

 

4. Les virements bancaires

 

Comme pour l’utilisation du chèque, vous pouvez finaliser votre achat sur Internet en adressant un virement bancaire au site marchand.

Pour ce faire, connectez-vous à votre interface bancaire ou rendez-vous dans votre banque, et réalisez un virement sur le compte du site. Vous pouvez également vous rendre à une agence de votre banque.

Le transfert des fonds demande généralement de 2 à 3 jours ouvrés. Une fois les fonds reçus, votre commande est prise en compte.

Le virement bancaire est tout indiqué pour les montants relativement élevés, les banques prélevant parfois une commission fixe.

 

 

5. La carte bancaire virtuelle

 

De plus en plus de banques mettent aujourd’hui à votre disposition une carte bancaire virtuelle.

Vous possédez alors un générateur de codes liés à votre banque et chaque code est à usage unique. Vous n’avez ainsi plus besoin de carte bancaire à enregistrer sur Internet et les voleurs n’ont qu’à bien se tenir ! 

 

6. L’option Paysafecard

 

Une option parfaite pour échanger du véritable argent contre de l’argent virtuel.

Les recharges Paysafecard se trouvent chez les marchands de tabac et de presse, vous achetez une carte d’une valeur de 10, 25, 50 ou de 100 € qui vous donne un numéro et un code de paiement pour Internet.

Vous pouvez utiliser plusieurs cartes pour effectuer un achat ou conserver ce qui n’a pas été utilisé pour un achat ultérieur.

 

 

7. Payer par l’abonnement internet

 

Pour les petits achats en ligne, vous pouvez vous contenter de votre abonnement internet. Dans la limite de 60 € par mois, vous avez la possibilité d’ajouter le montant de vos achats à votre facture Internet.

Ainsi, au lieu de payer votre abonnement seul, vous vous affranchirez de votre achat du mois.

 

8. Paypal

 

Enfin, la solution Paypal reste celle qui, aujourd’hui, rencontre le plus de succès.

Si vous recevez des fonds sur Internet, dans la limite de 2500 € par an, vous pouvez utiliser le portefeuille virtuel Paypal pour acheter sans ne jamais faire le lien avec votre banque.

Si vous n’avez aucun revenu par Internet ou si vous gagnez plus de 2500 € par an, il vous suffit de lier votre compte bancaire à votre compte Paypal une seule fois.

Après avoir créé un compte sur le site, vous le créditez du montant voulu par l’intermédiaire de votre compte bancaire. La somme est disponible dans le délai de 1 à 2 jours.

Ensuite, chaque transaction se fait sans votre carte bancaire : à vous la liberté.

 

 

 

Les paiements de demain disponibles aujourd’hui

 

Les banques étant concernées par la fraude aux cartes bancaires, il est logique qu’elles tentent d’enrayer ce phénomène en exploitant les nouvelles technologies.

Talk to Pay est un exemple de ce que pourrait être le paiement en ligne de demain, bien qu’étant déjà une réalité à La Banque Postale.

Pour fonctionner, il est nécessaire d’ajouter une extension dédiée à votre navigateur web. Au moment de payer sur le site marchand, vous recevez un appel vous invitant à vous identifier. Vous devez alors dire une phrase fournie par la banque. Un capteur biométrique analyse la voix en fonction de l’échantillon déposé lors de votre inscription.

Une fois l'acheteur authentifié, l’extension du navigateur web se charge de renseigner chaque détail du formulaire de paiement soumis par le site marchand. Vous n’avez plus qu’à valider la commande.

 

« Rassurez-vous, le système fonctionne même si vous êtes enrhumé. L’analyse précise de la voix interdit toute usurpation. »

 

Le Talk to Pay est en phase de test et sera bientôt proposé par plusieurs banques dont le LCL et le Crédit Agricole. 

Stephanie H.

Plus d'articles : Banque, Banque en ligne

Comparez les banques en ligne

banque en ligne