x

En poursuivant la navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin d’améliorer votre expérience. Paramétrer les cookies et en savoir plus.

Les 4 conseils pour réduire vos frais bancaires à l'étranger

frais bancaire à l'étranger

Pour certains d’entre vous, les vacances approchent. Peut-être partez-vous à l’étranger ? Nos conseils pour utiliser les bons moyens de paiement sur place et ainsi, éviter de faire exploser la note.

 

Que vous partiez dans la zone Euro ou en dehors de celle-ci, vous serez amené à payer une partie de vos frais en liquide et une autre avec votre carte bancaire. Plus vous vous organiserez en amont (vous avez encore le temps !), plus vous garderez la maîtrise de votre budget et éviterez les frais supplémentaires sur place.

 

1. Partez avec du cash

 

Essayez de faire une estimation des dépenses sur place qui pourront facilement être réglées en argent liquide : transports, nourriture, achats plaisir et peut être même hébergement dans les zones du monde où les hôtels sont bon marché.

Tirez des euros avant de partir et, si vous quittez la zone Euro, changez-les en monnaie locale.

Prenez en note les cours du jour et prenez le chemin de 2 ou 3 bureaux de change, afin de comparer et choisir le plus avantageux. Une pièce d’identité́ vous sera demandée à partir de 1 000 €.

Une banque ne propose pas forcément le meilleur taux de change mais offre l’avantage, en général, de reprendre les billets inutilisés après votre retour.

 

2. Vérifiez si votre banque a des partenariats

 

Assurez-vous tout d’abord de posséder une carte de crédit internationale et si ce n’est pas le cas, commandez-la auprès de votre banque.

Vérifiez avant le départ si votre banque dispose de partenariats locaux. BNP-Paribas a par exemple signé des accords avec un réseau de banques à l’étranger, nommé Global Alliance.

Les retraits d’espèces dans les banques membres y sont gratuits. Une fois sur place, prenez donc le temps de rechercher le Distributeur Automatique de Billets (DAB) de la banque partenaire.

 

 

3. Pensez au « Compte-Nickel »

 

Pour échapper aux frais prélevés hors zone Euro, vous pouvez aussi ouvrir, un Compte-Nickel, c’est à dire «sans banque».

Lancée début 2014 par la Financière des Paiements Electroniques (FPE), cette solution nécessite juste de passer chez son buraliste, de donner son numéro de téléphone portable et de scanner sa pièce d’identité sur une borne, pour ressortir avec sa carte de paiement.

La carte Nickel est acceptée dans les 36 millions de points d'acceptation du réseau MasterCard, dans le monde entier. Hors zone Euro, Compte-Nickel ne prélève ni commission de paiement à l'étranger, ni commission sur le change. 

 

4. Ouvrez un compte dans une banque en ligne

 

  • Zone Euro :

Les frais seront identiques à ceux pratiqués en France.

- Frais sur paiement : gratuits pour toutes les banques 
- Frais sur retrait à un DAB non partenaire de votre banque : 3 retraits gratuits par mois et au delà : 1 € par retrait.

De leur côté, Boursorama ou Fortuneo ne facturent pas de frais et permettent à leurs clients de ne pas dépenser davantage à chaque retrait.

 

  • Hors de la zone Euro :

Les cartes de certaines banques en ligne ont également l’avantage de ne pas prélever de frais fixes, contrairement aux banques classiques.

Pour une Visa Classic à débit immédiat par exemple, les frais sur paiement ou sur retrait sont de 1,99 % chez Boursorama et de 2 % chez Fortuneo.

Tandis que chez BNP-Paribas, les frais sur paiement sont de 2,90 % + 0,80 € et les frais de retrait à un DAB de 2,90 % + 3 € (gratuit dans les banques partenaires Global Alliance dont nous vous parlions plus haut).

La Société Générale propose quant à elle des frais sur paiement pour un retrait inférieur ou égal à 10 € de 2,70 % et au-delà de 2,70 % + 1 €; les frais de retraits à un DAB sont de 2,70 € + 3 €.

 

Prêt pour la banque en ligne ?
Qu’elles répondent au nom de Boursorama, BforBank ou Fortuneo, ces banques en ligne sont toutes en réalité des filiales de grands groupes bancaires français. Grâce à un mode de fonctionnement 100 % online, elles présentent des frais bancaires parmi les plus bas du marché. L’aventure vous tente ? Notre comparateur vous propose de mettre en opposition les différents établissements bancaires. 

Ingrid Labuzan

 

*Toutes les offres sur cette page sont suceptibles d'évoluer. Seules les conditions proposées par les marques sur leur site font foi.

Plus d'articles : Banque, Banque en ligne, Vacances

Comparez les banques en ligne

Le mail conso intelligent

Recevez tous les 15 jours la newsletter conso de Choisir.com