x

En poursuivant la navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin d’améliorer votre expérience. Paramétrer les cookies et en savoir plus.

Mutuelle seniors : faut-il changer de complémentaire santé une fois à la retraite ?

Assurance santé personnes agées

Bénéficier d’une bonne complémentaire santé est indispensable à tous âges. Mais peut-être encore plus quand l’heure de la retraite a sonné. Alors que les dépenses de santé ont tendance à augmenter et le pouvoir d’achat à diminuer, les mutuelles seniors s’imposent souvent comme la solution. Que faut-il en penser ?

 

La santé n’a pas de prix. Sauf peut-être quand il s’agit de souscrire à une assurance santé… Or, passé un certain âge, les besoins en matière de soins ont tendance à croître.

Et avec eux, le niveau des cotisations de nos complémentaires qui remboursent parfois très mal les dépenses de santé.

Face à cela, les mutuelles seniors promettent de faire baisser la note grâce à une meilleure adaptation de leurs contrats aux besoins réels des plus âgés. Mythe ou réalité ?

 

Des dépenses de santé qui évoluent avec l'âge

 

Les mutuelles seniors sont éligibles selon les compagnies dès l’âge de 50/55 ans

Des traitements médicaux liés à la maternité aux solutions de contraception, la mutuelle senior se propose d’éviter de dégager une partie de ses cotisations pour des garanties devenues inutiles et de les concentrer en direction des soins médicaux propres aux personnes âgées.

 

"Avec une complémentaire adaptée, on réalise des économies en ne gardant que les prises en charge dont on a vraiment besoin."

 

D’un tout autre point de vue, passé un certain âge, l’évolution de l’état de santé d’une personne devient plus aléatoire et la prise en charge médicale doit aussi être plus réactive.

La majorité des complémentaires pour seniors ne prévoient ainsi aucun délai de carence à la souscription et les démarches d’adhésion sont souvent simplifiées à l’extrême.

 

Pensez à vous poser la question au plus tôt 
Commencez par demander à votre complémentaire santé si elle propose une complémentaire spéciale senior. Vous avez 6 mois maximum après votre départ en retraite pour demander à votre mutuelle de poursuivre votre contrat. Au-delà de cette limite, vous serez contraint de changer.

 

Une meilleure adéquation des soins couverts

 

L'un des principaux avantages de la complémentaire pour senior est d'adapter les meilleurs remboursements aux pathologies les plus fréquemment rencontrées au troisième âge.

Certaines garanties devenues plus superflues (orthophonie, orthodontie…) laissent ainsi place à des prises en charge plus complètes dans les domaines de l’invalidité, la dépendance, l’aide à domicile, l’optique ou encore les prothèses auditives.

Les mutuelles pour seniors mettent aussi généralement le paquet sur les soins de ville, les dépassements d’honoraires pratiqués par les médecins spécialistes étant souvent légions.

Certains contrats se proposent ainsi de rembourser l’ensemble des frais médicaux au patient, peu importe le secteur d’exercice du professionnel concerné (secteur 1 ou secteur 2).

Les analyses de laboratoire, les examens d’imagerie médicale ou encore les cures thermales bénéficient aussi de conditions de remboursement souvent avantageuses.

 

La Mutualité Française nous parle de la complémentaire santé des seniors :
 

 

Des cotisations qui restent très élevées

 

D’après l’UFC-Que Choisir, un retraité paierait sa complémentaire près de 2.5 fois plus cher qu’un actif, soit 5.8 % de ses revenus contre 2.2 % pour le reste de la population.

En cause : les frais de santé qui ont tendance à croître avec l’âge, entraînant indirectement un facteur risque plus grand pour l’assureur et par conséquent les mutuelles situées au premier plan.

 

"Si les plus de 75 ans représentent 9 % de la population, ils sont en revanche responsables de 20 % des dépenses de santé."

 

Face à des montants de cotisations toujours plus grands, de plus en plus de Français du troisième âge peinent à joindre les deux bouts pour financer leur couverture de santé.

Plus vous souscrirez vieux à ce type de complémentaire, plus vous aurez tendance à payer cher. Il est ainsi préférable d'adhérer à un âge où les risques de santé sont encore moindres, ce qui vous permettra de bénéficier de cotisations plus intéressantes.

Vous pouvez également continuer à profiter du contrat d’assurance santé collectif de votre entreprise mais vous perdrez la prise en charge de la part de votre employeur. En revanche, les garanties resteront identiques.

 

Bien choisir sa complémentaire santé 
Prévenir plutôt que guérir. Telle est la finalité d'une complémentaire santé. Or, pour ne pas se retrouver étranglé par des cotisations trop lourdes ou à la suite d'un accident mal remboursé, il est primordial de comparer pour bien la choisir. Notre comparateur vous permet ainsi de mettre en opposition plus de 50 formules différentes et d'obtenir en quelques clics des devis détaillés et personnalisés de plusieurs organismes.

Sébastien Jaslet

 

*Toutes les offres sur cette page sont suceptibles d'évoluer. Seules les conditions proposées par les marques sur leur site font foi.

comparez les assurances santé pour économiser jusqu'à 50 %

Le mail conso intelligent

Recevez tous les 15 jours la newsletter conso de Choisir.com