x

En poursuivant la navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin d’améliorer votre expérience. Paramétrer les cookies et en savoir plus.

Comment bénéficier d’une formation aux premiers secours ?

formation aux premiers secours

Face à une situation d’urgence médicale, le premier réflexe est de composer le 15 (Service d’Aide Médicale Urgente). En attendant l’arrivée de l’équipe médicale, des gestes simples peuvent sauver la vie d’une personne en difficulté. D’après le ministère de l’Intérieur, seuls 15 % des Français connaissent ces gestes de premiers secours. Une formation spécifique existe, voici comment en bénéficier.

 

Pourquoi s'instruire aux gestes de premiers secours ?

 

Arrêt cardiaque, hémorragie, brûlure domestique, accident de la route et attentat sont quelques exemples où l’intervention d’un témoin peut se révéler déterminante pour la santé du ou des blessés.

Avec seulement 15 % des Français sachant quelle attitude adopter face à de telles situations, la France est loin des pays scandinaves qui affichent des taux de plus de 80 %.

Cette connaissance des « gestes qui sauvent » est toutefois en hausse d’année en année dans l’hexagone grâce à une meilleure prise de conscience de l’importance du « savoir quoi faire ? » de la part de la population.

Savoir pratiquer un massage cardiaque, placer un blessé en position latérale de sécurité (PLS), utiliser un défibrillateur automatique, ces gestes ne demandent pas une grande technicité, mais nécessitent toutefois une formation minimale.

 

Comment puis-je en bénéficier ?

 

Croix-Rouge, sapeurs-pompiers et associations dédiées organisent des sessions de formation en partenariat avec les communes ou les départements.

Il est également possible de s’inscrire auprès d’un organisme ou d’une association assurant cet enseignement. Un calendrier des sessions vous sera fourni afin que vous choisissiez la date qui vous convient.

Des initiations lors du cycle primaire à une véritable formation dans le cadre du second cycle, les gestes qui sauvent sont dorénavant enseignés dans les établissements scolaires.

 

Est-ce obligatoire dans certains cas ?

 

L’article R4224-15 du Code de travail fait obligation à certaines entreprises de disposer d’un ou plusieurs membres de son personnel formé au secourisme :

  • Ateliers où sont accomplis des travaux dangereux
  • Chantiers où sont réalisés des travaux dangereux et où sont employées 20 personnes durant plus de 15 jours.

En dehors de cette obligation, il est recommandé à toute entreprise qu’au moins 1 membre de son personnel ait suivi une formation de secourisme.

L’Institut national de recherche et de sécurité (INRS) recommande pour sa part de 10 à 15 % d’employés en possession du Certificat de sauveteur secouriste du travail (SST). 

 

Combien ça coûte ?

 

Le faible taux relatif de personnes aptes à prodiguer les premiers secours est lié à de nombreux aspects sociaux et comportementaux. S’ajoutent deux autres freins dont le premier est d’ordre financier.

Une formation aux premiers secours n’a en effet rien de gratuit. Une simple initiation qui dure entre 1 h 30 et 2 h coûte généralement une dizaine d’euros.

Pour la formation plus complète de 7 heures, le tarif est d’environ 60 €. Pour un salarié qui suit une formation de secourisme dans le cadre de son entreprise, l’intégralité des frais est prise en charge par l’employeur.

Le deuxième obstacle est la crainte de voir sa responsabilité engagée après être intervenu bénévolement sur les lieux d’un accident ou autres situations. C’est dans le but de protéger le sauveteur bénévole qu’a été rédigé l’article 122-7 du Code pénal.

Ce texte écarte toute responsabilité pénale du secouriste, sauf en cas de disproportion entre les moyens employés et la gravité de la menace.

Stephanie H.

 

*Toutes les offres sur cette page sont suceptibles d'évoluer. Seules les conditions proposées par les marques sur leur site font foi.

Plus d'articles : Assurance, Assurance santé

comparez les assurances santé pour économiser jusqu'à 50 %

Le mail conso intelligent

Recevez tous les 15 jours la newsletter conso de Choisir.com