x

En poursuivant la navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin d’améliorer votre expérience. Paramétrer les cookies et en savoir plus.

Salon de Francfort 2017 : les nouveautés françaises

salon de Francfort 2017

Alors que le salon de Francfort vient de fermer ses portes, il est temps pour nous de dresser un bilan de la moisson française en termes de nouveautés. Si ces dernières ne sont pas nombreuses, elles sont au moins importantes pour le futur proche de notre paysage automobile. Duster et C3 Aircross en tête.

 

Chez Dacia, le Duster 2 crève l'écran

 

Il faisait sans aucun doute partie des nouveautés les plus attendues de ce salon. Le Duster 2 a été dévoilé très officiellement, devant une assistance réduite de journalistes tirés au sort, lors de ce salon de Francfort 2017.

Après avoir été vendu à plus de 250 000 exemplaires en France, devant les Nissan Qashqai et autres Renault Kadjar, le Dacia Duster 1 laisse la place à son successeur.

 

Dacia Duster

 

D'extérieur, les changements sont mesurés, voire timides, mais c'est à l'intérieur que le petit SUV se révolutionne.

Plus de technologie, plus d'ergonomie, plus d'espace, tout est en hausse si ce n'est le qualitatif encore un peu léger (mais suffisant pour son positionnement), et le coffre qui perd 30 l de volume. Ce Duster 2 en offre plus, tout en conservant des tarifs attractifs.

La première génération du Duster fût un hit, cette seconde mouture prend le même chemin, à moins que le public ne se lasse de son physique désormais vu à tous les coins de rue. Une refonte en profondeur aurait-elle été préférable ? L'avenir nous le dira.

 

Dacia Duster

 

Chez Renault, du sport et du concept

 

Cela fait plusieurs mois que les passionnés trépignent dans l'attente de découvrir la version R.S. de la Mégane 4, et c'est désormais chose faite.

Première déception pour les puristes, la carrosserie trois portes a définitivement disparu sur l'autel de la polyvalence. Un écueil toutefois compensé par la disponibilité de versions en boîte automatique mais aussi mécanique (contrairement à la Clio R.S. qui s'est contentée de l'EDC).

Les quatre roues directrices sont de la partie de série, tout comme la possibilité d'opter pour un châssis sport (280 ch), ou un châssis cup (400 ch) ; ce dernier étant exclusivement réservé à la conduite sur pistes.

 

Mégane 4 R.S.

 

Côté physique, la Mégane R.S. se démarque de sa version classique par sa sortie d'échappement centrale, ses extracteurs d'air trônant sur les ailes avant et son entrée d'air sous la calandre façon Formule 1.

Très joli détail que son sympathique triptyque de feux diurnes disposés en motif de drapeau à damier.

A l'intérieur, le pilote peut consulter ses performances en temps réel grâce au R.S. Monitor, ou même y connecter une caméra afin de filmer la route, ou d'immortaliser des exploits sur pistes.

 

"La Mégane 4 R.S. sera disponible fin 2018."

 

Mégane 4 R.S.

 

Côté concept-car, Renault nous livre (selon les termes du constructeur) sa "vision du futur" à l'orée 2030, en la personne de la Symbioz.

Physiquement, cette berline de 4,70 m de long et 2 m de large accueille quatre passagers dans un style très "mobilier" (une philosophie chère à Citroën), et dont les sièges peuvent se faire face.

 

Renault Symbioz

 

Extérieurement, ce concept-car reprend la signature optique en C chère au constructeur et affiche une silhouette particulièrement lisse.

Le toit vitré intégral assure la continuité avec le pare-brise avant et la lunette arrière. Un système qui n'offre pas de vitre personnelle à chaque passager, et qui oblige à soulever toute la surface en mode papillon afin que les portes antagonistes puissent s'ouvrir. Pas des plus pratiques au quotidien.

La technologie de la Renault Symbioz est tournée vers la conduite autonome totale, mais aussi vers une connexion poussée entre l'automobile et le domicile en permettant des interactions à distance.

 

Renault Symbioz

 

Chez Citroën, un challenger et un voyageur

 

Francfort était pour lui une sortie importante, mais nous l'avons déjà détaillé sous toutes ses coutures. Il s'agit de l'espoir du constructeur aux chevrons de faire oublier la mésaventure Cactus : le C3 Aircross a fait forte impression sur le stand du constructeur.

Modulaire et facile à vivre, le SUV compact de Citroën affiche un physique accrocheur dans sa livrée biton et doté de ses jantes 18".

 

Citroën C3 Aircross

 

Il fait aussi le plein de technologie avec la lecture des panneaux de vitesse ou encore l'alerte de franchissement de ligne dès la première finition.

Le moderne Pack Techno est en option à 650 € (recharge du Smartphone par induction, affichage tête haute couleur, ordinateur de bord couleur).

Dans la ligne de mire du Citroën C3 Aircross, le Renault Captur à qui il ne compte pas faire de cadeaux.

 

"Le C3 Aircross démarre à 15 950 € avec le 1.2 l Puretech 82 ch."

 

Citroën C3 Aircross

 

Un peu plus loin sur le stand, le SpaceTourer Rip Curl Concept attire la curiosité.

Citroën s'est associé à la marque phare des amoureux de surf pour créer un véritable voyageur capable d'offrir quatre couchages.

 

Citroën SpaceTourer Rip Curl Concept

 

Deux se logent dans le toit relevable, deux autres s'obtiennent grâce à la banquette dépliante. Entre autres aménagements pour le campeur l'on retrouve une douche, un évier et une gazinière.

Et bien sûr, des sangles pour accrocher vos planches de surf. Mais ce n'est pas une obligation !

 

Citroën SpaceTourer Rip Curl Concept

 

Peugeot, DS et Alpine, les grands absents

 

Malgré le lancement proche de son A110, Alpine n'a pas fait le déplacement à Francfort.

DS et Peugeot boudent également ce salon. La version officielle fait mention d'un budget exorbitant pour participer à l'évènement.

DS aurait éventuellement pu présenter son DS7 qui sera commercialisé au début de l'année 2018, mais Peugeot qui vient de renouveler sa gamme avec brio n'avait rien de prêt dans les cartons.

Autre raison invoquée par certains représentants de marques, un placement des stands clairement destiné à favoriser les constructeurs allemands.

 

  
 

L'avis de Choisir.com

 

Effectivement, ce n'était pas une pluie de nouveautés côté français. Mais il faut bien avouer qu'un Duster et un C3 Aircross, accessibles et proches de nous, valent bien leurs lots de paillettes.

 

 
Philippe Mougeot

 

*Toutes les offres sur cette page sont suceptibles d'évoluer. Seules les conditions proposées par les marques sur leur site font foi.

comparez les voitures neuves et trouvez le meilleur prix

Le mail conso intelligent

Recevez tous les 15 jours la newsletter conso de Choisir.com