x

En poursuivant la navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin d’améliorer votre expérience. Paramétrer les cookies et en savoir plus.

Virement SEPA : attention aux arnaques !

Virement SEPA : attention aux arnaques !

En théorie, depuis le 1er août dernier les transferts d’argent ont été facilités entre pas moins de 32 pays : les 28 de l’Union européenne, ainsi que la Norvège, l’Islande, la Suisse et le Liechtenstein. De quoi faciliter la vie, à condition de faire preuve de quelques réflexes de prudence. 

 

L’objectif est de faciliter et de sécuriser les virements, prélèvements et paiements bancaires au sein d’une large zone européenne. Pour cela, la procédure a été harmonisée entre tous les Etats appartenant à la zone SEPA - pour Single Euro Payments Area (Espace unique de paiement en euros).

Concrètement, cela signifie qu’il faut désormais, pour effectuer tout virement, communiquer à sa banque l’IBAN (International Bank Account Number) et le BIC (Bank Identifier Code) de son destinataire, un type d’identifiant commun à toute la zone.

Théoriquement, avec ce nouveau système, une entreprise n’est plus en droit de refuser un paiement en provenance d’un autre pays de la zone. Autre avantage, une nette baisse des coûts. En effet, les virements au sein de la zone SEPA sont gratuits, ce qui n’était pas forcément le cas auparavant. A noter également que ce n’est plus la banque elle-même qui organise les prélèvements. Il faut désormais remplir un mandat autorisant le prélèvement. Ce mandat à signer vous est envoyé directement par le bénéficiaire de l'opération, comme par exemple votre assureur. En théorie donc, les banques ne doivent plus facturer de frais de prélèvement.

 

Des précautions à prendre

 

De la théorie à la pratique, il y a parfois des dérives. Nombre de consommateurs ont ainsi remarqué que leur banque continuait de leur facturer des frais de prélèvement. Pis, certaines envoient un courrier pour signaler la mise en place du prélèvement… et facturent ce courrier. Des méthodes à contester.

Autre problème, une fois un virement effectué, impossible de récupérer l’argent. Gare donc aux mandats que l’on peut signer. Il convient de suivre des règles élémentaires de prudence : ne signer que des mandats dont vous avez-vous-même fait la demande et suivre vos prélèvements sur vos relevés de compte.

Les banques peuvent être une aide dans la lutte contre les virements frauduleux. Vous leur fournissez une liste blanche des destinataires autorisés et une liste noire des destinataires de virements interdits. Il est également possible de limiter le nombre et le montant des virements par mois.

Un petit effort à fournir pour pleinement profiter du nouveau cadre offert par la zone SEPA. 

Ingrid Labuzan

 

*Toutes les offres sur cette page sont suceptibles d'évoluer. Seules les conditions proposées par les marques sur leur site font foi.

Plus d'articles : Banque, Banque en ligne, Épargne

comparez plus d'une quinzaine d'offres pour obtenir le meilleur tarif

Le mail conso intelligent

Recevez tous les 15 jours la newsletter conso de Choisir.com