x

En poursuivant la navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin d’améliorer votre expérience. Paramétrer les cookies et en savoir plus.

Crédits auto : les bons réflexes avant de souscrire

Crédits auto : les bons réflexes avant de souscrire

Difficile de se passer de voiture. Sans surprise, le crédit auto fait aujourd’hui partie des crédits à la consommation les plus répandus. Entre les concessionnaires, les banques ou les sociétés de crédit, les organismes qui le proposent ne manquent pas non plus à l’appel. Choisir.com vous donne toutes les billes nécessaires pour dénicher la meilleure offre de prêt possible. 

 

Ce n’est peut-être l’investissement d’une vie. Il n’empêche que débourser au comptant plusieurs milliers d’euros, pour les modèles de véhicules les plus basiques, voire dizaine de milliers pour les plus haut-de-gamme, ce n’est pas forcément à la portée de tous. A l’achat d’un véhicule, en effet, la souscription d’un crédit est quasiment un passage obligé pour un ménage.
 

 

Bien souvent, la solution de facilité veut que l’emprunt soit signé en même temps que le contrat de vente, directement auprès du concessionnaire. Mais est-ce forcément là la meilleure solution et surtout la réponse la plus adaptée et la moins onéreuse ? Un prêt personnel à la consommation ne peut-il pas faire l’affaire ?

 

Crédit personnel ou crédit auto : que choisir ? 

 

A vrai dire, les deux formes de crédits peuvent très bien convenir à l’achat d’un véhicule, en particulier lorsque le montant de l’emprunt ne dépasse pas quelques milliers d’euros. Parce que moins contraignant, certains emprunteurs préfèrent même le crédit personnel. Aucune justification particulière de la somme empruntée n’est alors à apporter, seule votre capacité à la rembourser est étudiée. A l’inverse d’un crédit auto, vous n’avez donc aucun document éventuel confirmant votre achat à fournir, à l’image par exemple d’un bon de commande.

Le crédit automobile est, pour sa part, un prêt clairement affecté et donc destiné à l’achat d’un véhicule. Votre emprunt doit nécessairement être motivé. Bien que moins souple, le coût de ce type de prêt s’avère souvent meilleur marché. Il est surtout un gage de protection supplémentaire pour l’emprunteur. Dans tous les cas, vous ne commencez en effet à rembourser votre crédit qu’à la réception de votre véhicule. De la même façon, si la transaction est finalement annulée, le crédit auto se trouve de facto suspendu. Rien de tout cela n’est en revanche prévu avec un prêt personnel. Vous êtes alors tenu de rembourser votre crédit jusqu’à son terme. Au prix de seulement quelques tracasseries de souscription supplémentaires, le prêt affecté est par conséquent vivement recommandé.

 

Quel organisme de financement choisir ?

 

En matière de crédit auto, les organismes de financement ne manquent pas. Chacun le sait, les concessionnaires se sont eux-mêmes engouffrés dans la brèche depuis de nombreuses années. Les branches et les filiales financement des différents constructeurs représenteraient même une part de plus en plus prépondérante de leurs bénéfices. Chaque concessionnaire ou presque a aujourd’hui sa propre filiale de crédit. Si le marché est sans aucun doute juteux pour les différentes marques d’automobiles, en est-il de même pour le consommateur ?

 

Comparez les crédits pour trouver le meilleur taux
Afin d'être sûr d'obtenir le meilleur taux, nous vous conseillons de bien comparer les offres de crédits auto en ligne. Trouver le meilleur taux.

 

C’est surtout probablement le côté pratique qui attire. Après avoir déniché son véhicule, le consommateur, toujours plus pressé, se décharge d’une démarche supplémentaire : celle de la course au crédit. En même temps que la conclusion de la transaction, c’est le vendeur automobile qui s’occupe de tout. Pas en mal d’imagination, certains concessionnaires redoublent d’ailleurs de subterfuges pour rendre leurs offres de financement encore plus attractives, jusqu’à les intégrer dans des packs spécifiques. Ces derniers regroupent alors, en plus de la solution crédit, divers services comme l’assistance dépannage, la garantie entretien voire même une extension de garantie. Mais à quel prix ? On estime souvent que les taux d’intérêts pratiqués par les concessionnaires sont 2 à 3 points supérieurs à ceux des organismes bancaires.  

Ils ne sont toutefois pas les seuls sur le marché et certaines compagnies d’assurance proposent aussi leurs propres solutions de financement. Vous pouvez également tenter de vous renseigner auprès des diverses sociétés de crédit. Qu’elles s’appellent Cofidis, Cofinoga, Sofinco ou encore Financo, elles  intègrent toutes une vaste palette d’offres en matière d’achat de véhicule personnel.

Avant de vous précipiter tête baissée dans l’achat de votre véhicule, n’hésitez pas non plus à prendre rendez-vous auprès de votre conseiller de banque. Chaque banque dispose nécessairement de solutions en matière de crédits auto. Si les conditions d’attribution et d’accord sont parfois plus rigoureuses qu’ailleurs, les taux d’intérêts pratiqués s’avèrent souvent moins élevés.

 

Comment bien choisir son crédit auto ?

 

Ne signez pas n’importe quelle offre de prêt, signez celle qui vous convient ! Avant toute souscription d’un crédit, il est en effet important d’analyser de façon précise votre capacité d’emprunt ainsi que la mensualité maximale que vous pensez pouvoir consentir pour ce crédit auto. N’oubliez pas, à cet effet, de tenir compte de l’ensemble de vos frais courants, voire même de vous prévoir une petite marge supplémentaire. Un crédit ne doit jamais se transformer en goulet d’étranglement.

Voyez par ailleurs s’il vous est possible de dégager un apport personnel. Ce dernier, en diminuant le montant de votre emprunt, vous permettra par la même occasion de faire baisser les taux d’intérêt de votre prêt et de vous endetter un peu moins. Par ailleurs, s’il est important de ne pas se fixer des mensualités démesurées par rapport à son budget, le risque est aussi de faire exploser le coût total de son crédit si celles-ci s’avèrent trop faibles. Au regard des dévaluations que subit forcément un véhicule, une fois mis sur le marché, il est généralement conseillé de ne pas dépasser plus de 60 mensualités dans le cadre d’un prêt automobile.

Enfin, la dernière étape – et pas des moindres – pour bien emprunter consiste à faire le tour de la concurrence et des acteurs. Si les offres des organismes bancaires comptent le plus souvent parmi les moins coûteuses, cela n’a en aucun cas valeur de généralité. Ponctuellement, les concessionnaires, pour dynamiser leurs ventes, peuvent notamment proposer des promotions particulières sur leurs offres de financement, par exemple en appliquant un prêt à taux zéro à une partie de votre emprunt.

Au-delà des taux nominaux, tenez compte de tous les frais annexes qui sont propres à un crédit et qui peuvent allègrement allonger la note : frais de dossier et autres commissions diverses éventuelles. En tout état de cause, comparez toujours ce qui est comparable. Si les sociétés de crédits et les concessionnaires mettent le plus clair du temps en avant le taux nominal, fiez-vous avant toute chose au TEG (Taux effectif global) annuel. A la différence du premier, ce dernier vous calcule en effet sous forme de pourcentage le coût total d’un crédit, autrement dit l’ensemble de ses intérêts mais aussi ses frais annexes.

Pour vous aider dans cette tâche ardue et pour être sûr de bénéficier des meilleures propositions du moment, vous pouvez toujours demander l’aide d’un courtier. Au sein de son réseau de partenaires financiers, il est alors chargé de négocier pour vous les offres les plus avantageuses possibles. En toute gratuité, notre comparatif vous permet aussi, quant à lui, de mettre en opposition les taux en vigueur de près d’une dizaine d’organismes. A financement équivalent, les différences de TEG peuvent en effet parfois atteindre les 2 à 3 points. A la clé, c’est potentiellement quelques centaines d’euros que l’emprunteur averti a alors possibilité d’économiser et de capitaliser.

 

Les mentions utiles et documents indispensables pour votre crédit 
Comme pour toute offre de crédit, l’établissement prêteur est tenu de vous établir avant toute signature éventuelle une offre préalable de crédit. Ce document doit notamment faire mention de l’ensemble des conditions du prêt, parmi lesquelles le TEG, la durée et le montant de l’emprunt ainsi qu’un échéancier des mensualités. En matière de crédit automobile, les modalités de souscription sont simplifiées. Pensez simplement à vous munir de votre pièce d’identité, d’un justificatif de domicile, d’un RIB ainsi que de vos trois derniers bulletins de salaires. Là encore, l’assurance emprunteur n’est pas obligatoire. Elle peut toutefois s’avérer utile, en particulier si vous vous approchez de votre capacité maximale d’endettement. Comparez gratuitement les crédits pour trouver le meilleur taux.

Sébastien Jaslet

 

*Toutes les offres sur cette page sont suceptibles d'évoluer. Seules les conditions proposées par les marques sur leur site font foi.

Plus d'articles : Automobile, Crédit, Banque, Crédit auto

Trouvez le meilleur crédit auto pour financer votre voiture

Le mail conso intelligent

Recevez tous les 15 jours la newsletter conso de Choisir.com