x

En poursuivant la navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin d’améliorer votre expérience. Paramétrer les cookies et en savoir plus.

Ces lois qui éloignent l'âge du départ à la retraite

âge de départ à la retraite

La retraite n’en finit pas de faire les unes de la presse et les débats sur le sujet sont toujours aussi animés. Mais quelles que soient les opinions défendues, une chose semble certaine : l'âge de départ à la retraite n’a pas terminé de reculer.

 

L'équilibre du système des retraites est encore loin 

 

Le rapport du Conseil d’Orientation des Retraites (COR) fait des vagues. Notre système de retraite n’est en effet pas prêt de retrouver l’équilibre financier.

En tout cas pas avant les années 2030, selon les informations rapportées par Le Figaro, qui s’est procuré un avant-projet du rapport du COR. Grande est toutefois la tentation de croire que ce palier va encore reculer.

En effet, en deux mois seulement, le COR a déjà repoussé la date estimée du retour à l’équilibre budgétaire de pas moins de 5 ans ! Du « milieu des années 2020 », elle est ainsi passée au « tout début des années 2030. »

Pourtant, ce ne sont pas les lois sur le départ à la retraite qui manquent. Leurs effets seraient donc insuffisants ou en tout cas longs à se faire sentir. Pourtant, l’âge de départ en retraite recule bien, alors que les effets cumulés des lois promues au cours de ces quinze dernières années s’accumulent.

 

Toutes les solutions pour bien compléter sa retraite 
Vous craignez pour le montant de votre future pension ? Pas de panique ! Des solutions existent pour commencer à financer, dès aujourd'hui et à votre rythme votre seconde partie de vie. Choisir.com fait le point sur toutes les solutions à votre disposition

 

Un âge fluctuant

 

Pour bénéficier de la retraite à taux plein, il faut cumuler un nombre de trimestres minimum de cotisation et un âge de départ. Une combinaison de facteurs qui repousse l’âge de départ effectif.

 

"Pour bénéficier d’une retraite complète, les travailleurs doivent avoir totalisé entre 160 et 172 trimestres de labeur."

 

Le Conseil d’Orientation des Retraites s’est ainsi penché sur les effets des diverses lois sur l’âge moyen de départ des actifs nés en 1980. De combien de temps ces lois repoussent-elles le moment où les actifs ayant aujourd’hui 35 ans pourront quitter le monde du travail ?
 

  1. La loi Balladur de 1993 : La mise en application de cette loi ne repousse l’âge moyen que de 0,4 an, ce qui est peu comparativement à son ampleur (voir encadré).
     
  2. La loi Fillon de 2003 : Outre un report de l’âge de départ, cette loi avait surtout concerné le secteur public, dont le statut avait été rapproché de celui des salariés du privé. Résultat, un recul de 0,6 an de l’âge moyen de départ.
     
  3. La loi Woerth de 2010 : Voici la principale « fautive ». Cette loi a repoussé l’âge légal de départ pour atteindre le taux plein et celui à partir duquel on peut partir sans décote, même si l’on n’a pas atteint le quota minimal de trimestres. D’après le Conseil d’Orientation des Retraites, elle devrait repousser l’âge de départ moyen de 1,5 an pour les individus nés en 1980.
     
  4. La loi Ayrault de 2014 : Elle a fixé le nombre de cotisations à 172 trimestres, soit 43 ans. Toutefois ses conséquences devraient être assez légères : elle ne devrait faire reculer le départ à la retraite que de 0,3 ans.

 

Si vous êtes né à partir du 1er juillet 1951, l'âge à partir duquel vous pouvez partir à la retraite varie en fonction de votre date de naissance, dans les conditions précisées dans le tableau suivant :
 

Date (ou année) de naissance 

 

Âge minimum de départ à la retraite Départ possible à partir du :

Entre le 1er juillet et le 31 décembre 1951 

60 ans et 4 mois1er novembre 2011

1952

60 ans et 9 mois1er octobre 2012

1953

61 ans et 2 mois1er mars 2014

1954

61 ans et 7 mois1er août 2015

1955

62 ans 1er janvier 2017

www.service-public.fr

 

Cas concret : Nathalie, née en 1984, a commencé à travailler en 2008, soit à 24 ans. Avec les calculs de 2016, elle pourra partir à la retraite en 2046 avec une décote de sa pension, car c’est en 2051 qu’elle aura totalisé ses 172 trimestres, soit à 67 ans.
Wilfrid, né en 1960, a commencé dès 1980, à 20 ans. Il pourra partir en 2022 avec une décote et en 2023 à taux plein.

 

  
 

L'avis de Choisir.com

 

Finalement, les effets combinés de ces diverses lois ont repoussé l’âge moyen de départ à la retraite des actifs nés en 1980 de près de 3 ans (2,8 exactement). Mais gageons que d’autres lois sur le sujet passeront d’ici au départ effectif de ces jeunes de 35 ans seulement.

 

 

 

Le coup de poing de la loi Balladur
Une étude publiée en avril dernier par l’INSEE estime que la loi Balladur a contribué à allonger la durée des cotisations et à diminuer le taux des pensions versées. Elle a modifié le mode de calcul des pensions, en instaurant comme base de calcul les 25 meilleures années salariales, au lieu de 10 seulement auparavant. En 2008, la Caisse nationale de l’assurance vieillesse des travailleurs salariés a ainsi estimé que, pour 6 retraités sur 10, cette réforme avait « conduit au versement d’une pension moins importante que celle à laquelle ils auraient pu prétendre sans réforme. »

Ingrid Labuzan

 

*Toutes les offres sur cette page sont suceptibles d'évoluer. Seules les conditions proposées par les marques sur leur site font foi.

demandez un bilan gratuit et personnalisé pour votre retraite

Le mail conso intelligent

Recevez tous les 15 jours la newsletter conso de Choisir.com