Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de publicité et d'analyse, qui peuvent combiner celles-ci avec d'autres informations que vous leur avez fournies ou qu'ils ont collectées lors de votre utilisation de leurs services. Pour en savoir plus et, notamment, pour s'opposer à leur installation, nous vous invitons à consulter notre charte pour la protection des données personnelles. En savoir plus.

Comment bien choisir son SUV ?

Peugeot 5008

Belles gueules, tendances, spacieux, et moins tranchés que les 4x4 purs et durs, le succès des SUV est la grande révolution de cette dernière décennie dans le monde de l'automobile. Mais vous en faut-il un à tout prix ? Avantages et inconvénients de cette carrosserie, on vous dit tout.

 

Un choix pléthorique

 

Des SUV, il en existe aujourd'hui pour tous les goûts et pour toutes les bourses. Et attention, ils ne se valent pas tous.

Ne partez pas du principe qu'un modèle a un "gros physique" pour préjuger de son habitabilité intérieure. Certains véhicules larges et longs proposent un habitacle confiné et un faible volume de coffre.

La modularité est également importante à prendre en compte. Si vous venez du monde des monospaces, vous pourriez être déçu du manque de souplesse des configurations disponibles.

 

Dacia Duster

 

Les types de SUV

 

La grande mode est aux SUV urbains. D'environ 4,10 à 4,25 m de longueur, ils sont très citadins et proposent rarement la transmission intégrale (Renault Captur, Peugeot 2008, Citroën C3 Aircross, Nissan Juke…).

Les SUV compacts mesurent approximativement entre 4,25 m et 4,50 m. Les plus courts du segment (Opel Mokka X, Toyota C-HR, Fiat 500 X,…) n'offrent pas beaucoup d'espace.

A partir de 4,40 m de longueur, ces SUV se font nettement plus familiaux (Renault Kadjar, Nissan Qashqai, Volkswagen Tiguan, Peugeot 3008, Audi Q3 …).

 

"Avec la multiplication des SUV et de leurs formats, il en existe désormais pour tous les utilisateurs."

 

Enfin, les SUV qui mesurent plus de 4,50 m offrent une habitabilité tout à fait confortable, mais pas toujours une modularité exemplaire.

Les versions généralistes ont tendance à disparaître des catalogues, à l'image du Nissan Pathfinder, ou à ne plus très bien se vendre, comme le Volkswagen Touareg. Cela au profit des modèles premiums comme l'Audi Q7, ou le Rang Rover de Land Rover.

 

Land Rover Discovery

 

Le format

 

Le format est donc un critère de choix important. Si l'espace est au rendez-vous sur les plus grands gabarits, ce n'est pas toujours le cas chez les urbains et les compacts. Les fiches techniques sont à étudier de prés pour ne pas se tromper.

Un Toyota C-HR de 4,36 m de long, ne dispose que de 377 l de volume de coffre. En cause, une carrosserie alambiquée où le design prime sur le pragmatisme.

En revanche, avec 4,36 m de longueur elle aussi, la Mégane propose 434 l de coffre, tandis que le Captur qui affiche 4,12 m de long, offre 455 l de volume utile.

Autre point à ne pas négliger, la facilité de parking. Si vous devez vous garer en ville chaque jour, attention à la longueur du véhicule.

 

Toyota C-HR

 

La modularité

 

Attention à vérifier les éléments de modularité du véhicule que vous allez choisir. Les monospaces, pour lutter contre l'invasion des SUV, font désormais des prouesses de ce côté-là.

Certains SUV tiennent la comparaison, mais pas tous. Avec un coût de fabrication supérieur, les constructeurs font parfois l'impasse sur l'essentiel (banquette fractionnable, mise en tablette du siège passager,…).

 

Volkswagen Tiguan

 

La garde au sol surélevée

 

Avoir suffisamment d'espace entre le sol et le châssis de sa voiture est plutôt confortable dès lors que l'on doit emprunter des sentiers caillouteux, des voies garnies de nids de poules, et plus généralement tous types de routes qui ne sont pas dotées d'un asphalte parfait.

Cette caractéristique offre également une position de conduite surélevée que beaucoup de conducteurs apprécient (bien sûr pas les pilotes de voitures sportives).

Elle offre aussi un sentiment de protection, qui n'est pas galvaudé puisqu'en cas de collision elle peut jouer en faveur des occupants.

 

"L'option "siège réglable en hauteur" est vivement recommandée."

 

En revanche, cette surélévation entraîne également des inconvénients. Tout d'abord elle augmente, de façon plus ou moins prononcée, le roulis ressenti dans l'habitacle à l'attaque des virages. Sujets au mal des transports s'abstenir.

Puis elle diminue la maniabilité du véhicule, particulièrement en ville. La vision de trois quarts arrière peut également être dégradée au moment de se garer.

En bref, si vous ne roulez que sur du "billard", la garde au sol surélevée ne vous intéressera pas. En revanche, pour gommer les défauts de la route, à condition de ne pas choisir une monte au-delà de 17", c'est parfait.

 

Nissan X-Trail

 

Le coût à l'usage

 

Evidemment, plus un véhicule est lourd et plus il consomme de carburant. Les SUV ne font pas exception à la règle, d'autant que leur physique n'est pas particulièrement aérodynamique et offre une prise au vent importante.

Toutefois, les constructeurs ont fait beaucoup d'efforts en la matière. Les progrès réalisés en efficience bénéficient à tous les blocs. Aujourd'hui, un SUV consomme toujours plus qu'une berline familiale, mais ce n'est plus un gouffre comme auparavant.

Autre point, l'entretien. Les pneus, plus gros et plus larges coûtent plus cher à l'achat, et l'entretien peut requérir des mains de spécialistes (changement de courroie, vidange,…).

A l'usage, un SUV est plus onéreux, mais la différence avec les véhicules ordinaires est moins tranchée au fil du temps.

Quant aux assureurs, ils ne jouent pas tous de la même politique sur le sujet. N'hésitez pas à comparer les offres qui peuvent révéler des écarts inattendus.

 

Opel Mokka X

 

Bonus malus !

 

Les véritables tout-terrain, ou SUV châssis long (long wagon), sont voués à disparaître des catalogues. En cause, leur poids qui entraîne forcément des émissions de CO2 très importantes. Résultat, des malus qui atteignent allègrement les 8 000 à 10 000 €.

Les constructeurs, et les acheteurs, se rabattent donc sur des solutions pick-up. Pourquoi ? Tout simplement parce-que ces carrosseries sont classées en véhicules utilitaires et ne sont pas soumises à ce malus.

Vous comprenez tout à coup la prolifération de ces engins, au demeurant fort pratiques, sur nos routes.

Une solution pour ceux qui ont un réel besoin de place, mais pas forcément d'une benne ouverte : le rajout d'un hard-top qui crée une toiture et offre ainsi un coffre gigantesque.

Mais évidemment, le pick-up, par définition, ne peut pas proposer de version sept places.

 

Nissan Navara Trek

 

  
 

L'avis de Choisir.com

 

Cela est confirmé à chaque sondage, le design est le premier critère de choix pour les acheteurs de voiture. Le succès des SUV s'explique en partie par cet état de fait. Une règle à retenir : ne pas préjuger de l'espace intérieur en fonction du format extérieur. Si vous avez vraiment besoin d'habitabilité, consultez les fiches techniques sur les sites des constructeurs pour accéder à de réelles informations et faire votre choix en toute connaissance de cause. L'excellent élève en la matière, le Peugeot 5008 qui a su emprunter un look musclé tout en conservant ses atouts de monospace.

 

 
Philippe Mougeot

réservez gratuitement votre essai auto en concession

Le mail conso intelligent

Recevez tous les 15 jours la newsletter conso de Choisir.com