Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de publicité et d'analyse, qui peuvent combiner celles-ci avec d'autres informations que vous leur avez fournies ou qu'ils ont collectées lors de votre utilisation de leurs services. Pour en savoir plus et, notamment, pour s'opposer à leur installation, nous vous invitons à consulter notre charte pour la protection des données personnelles. En savoir plus.

Le réseau de recharge rapide des véhicules électriques se développe en Europe !

véhicule électrique

Pour vraiment s'imposer, le véhicule électrique a besoin de devenir plus abordables, mais aussi et surtout de disposer d'un véritable réseau de recharge rapide. Pour l'Europe, plusieurs grands constructeurs se sont associés afin d'y parvenir d'ici 2020.

 

Un développement attendu

 

Aussi loin que l'on pourra pousser l'autonomie des batteries des véhicules électriques, rien ne remplacera un réseau de bornes de recharge suffisamment développé sur tout le territoire.

Et de recharge rapide s'il vous plaît car personne n'est prêt à attendre huit heures pour faire le "plein".

Bonne nouvelle, un consortium de constructeurs s'est formé pour installer 400 de ces bornes dans toute l'Europe à l'horizon 2020.

 

"Un réseau de  400 bornes dans toute l'Europe."

 

Daimler, Volkswagen, Ford et BMW se sont donc unis en ce sens, et annoncent l'implantation des 20 premières bornes de recharge ultra rapide (HPC, high power charging) d'ici la fin 2017.

Un partenariat avec le pétrolier Shell semble être conclu pour définir les points de recharge, particulièrement sur autoroute.

 

Cette alliance se nomme "Ionity"

 

Chacun ses standards

 

Premier problème, la compatibilité. Ces bornes seront basées sur la technologie CCS (Combined Charging System), dite Combo, qui correspond aux modèles produits par ces constructeurs.

En revanche, les productions asiatiques utilisent le CHAdeMO, une autre norme de recharge rapide.

En bref, vous ne pourrez pas utiliser ces bornes avec votre Leaf ou votre Prius. Certains constructeurs s'alignent sur ce qui va s'imposer comme le standard local à l'image de Renault qui annonce déjà un passage de la Zoé en CCS.

 

 

Vous m'en mettrez 20 kWh seulement

 

Au travers d'un communiqué, Michael Hajesch, CEO de Ionity, précise que "Ionity a pour ambition de fournir aux particuliers une recharge rapide et facile grâce notamment au paiement direct en ligne et ainsi faciliter les longs trajets en véhicules électriques."

Un paiement dont nous ne savons pour l'heure pas grand-chose. Si l'on se base sur les réseaux payants actuellement disponibles en France, le tarif oscille entre 0,7 € les 5 minutes de charge (Corri-Door, filiale d'EDF), à 5 € les 45 minutes (CNR Rhône-Alpes).

Des prix souvent difficiles à comparer, d'autant que l'on s'estime déjà heureux de pouvoir trouver une borne.

 

"Certaines bornes de rechagre sont gratuites la nuit."

 

La recharge des batteries de voitures pourrait bien devenir une nouvelle manne économique (au-delà du développement de la vente de voitures électriques) dans les mains de quelques géants de l'automobile.

Sans oublier les taxes qui, aujourd'hui appliquées aux carburants, devront se trouver de nouvelles vaches à lait.

Une issue que nous n'espérons pas de la sorte, mais sur laquelle nous, consommateurs, devons rester extrêmement vigilants.

 

  
 

L'avis de Choisir.com

 

Pour développer le véhicule électrique, un vrai réseau de recharge rapide s'impose. Mais il est aussi impératif que les constructeurs alignent leurs standards afin d'assurer une compatibilité mondiale à ce nouveau segment.

 

 
Philippe Mougeot

réservez gratuitement votre essai auto en concession

Le mail conso intelligent

Recevez tous les 15 jours la newsletter conso de Choisir.com