Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de publicité et d'analyse, qui peuvent combiner celles-ci avec d'autres informations que vous leur avez fournies ou qu'ils ont collectées lors de votre utilisation de leurs services. Pour en savoir plus et, notamment, pour s'opposer à leur installation, nous vous invitons à consulter notre charte pour la protection des données personnelles. En savoir plus.

La Kia Optima SW pourra t-elle concurrencer les autres berlines version break ?

Kia Optima SW

Encore assez méconnue en France, la Kia Optima tente désespérément de se faire une place au soleil sur le segment des berlines. Sa version break aurait-elle plus de chances de succès ?

 

Le SportWagon vous va si bien

 

Elle ne manque pas de personnalité cette Kia Optima, même dans sa version SW. Museau racé qui profite de la calandre Tiger Nose, descente de pavillon aux accents sportifs et poupe remontante sur un hayon sobre se révèlent plutôt séduisants.

A l'intérieur, l'ambiance est épurée, voire un peu austère. L'habitacle se révèle assez agréable visuellement, et les assemblages sont soignés. Ce qui n'est pas le cas des plastiques employés dont certains sont clairement en dessous du standing visé.

 

Kia Optima SW

 

Heureusement, l'ergonomie est bien pensée avec un écran tactile facilement accessible et des commandes directes bien placées.

 

"Le siège conducteur est très accueillant."

 

A l'arrière, les passagers seront à l'aise pour les longs trajets. L'empattement de 2,80 m leur profite directement et permet de conserver un volume de coffre de 553 l. Ce qui est correct, mais reste en dessous d'une Passat SW ou d'une Superb Combi.

Là encore, le souci du détail n'est pas au rendez-vous avec quelques manettes de modularité qui semblent bien fragiles, ou encore l'impossibilité d'obtenir un plancher parfaitement plat en configuration deux places.

 

Kia Optima SW

 

La dotation

 

Depuis la première finition, la Kia Optima SW est très bien dotée. Mais avec un tarif d'entrée de gamme à 34 490 €, la coréenne n'est plus aussi attractive face à la concurrence. A ce prix là, le 1.7 l CRDi de 141 ch est en boîte mécanique.

Comptez 1 000 € de plus pour l'automatique à 7 rapports.

Cette finition Premium est déjà très complète avec le régulateur-limiteur de vitesse, l'aide au démarrage en côte, les capteurs de pluie et de luminosité, l'aide au freinage d'urgence, la lecture des panneaux de signalisation, l'aide au maintien dans la voie et les radars de parking.

Côté technologie, vous pourrez compter sur le chargement du Smartphone par induction, le Bluetooth, la navigation Europe sur écran 7" avec TomTom Live, la caméra de recul, et l'accès et démarrage mains-libres.

 

"Seulement deux finitions disponibles au catalogue : Premium et GT Line."

 

En GT Line (40 490 €), deuxième et dernier niveau de finition, l'équipement s'agrémente de la surveillance d'angles morts avec détection du trafic arrière, du régulateur de vitesse adaptatif, de la caméra multivues, de l'assistance au contre-braquage, de la commutation automatique des feux de route, de l'ouverture électrique du hayon et du toit vitré panoramique entrebâillant. Les jantes alliage passent de 17 à 18".

 

Kia Optima SW

 

Un unique bloc diesel

 

A l'heure du choix du moteur, vous n'aurez pas à tergiverser. La Kia Optima SW n'est disponible qu'avec le bloc 1.7 l CRDi de 141 ch, avec la boîte mécanique à 6 rapports ou la boîte auto DCT7 (uniquement boîte auto pour la finition GT Line).

Le 2.0 l GDi de 245 ch a tout bonnement disparu, victime du malus exorbitant qu'il générait.

Mais revenons en à notre 1.7 l et ses 141 ch qui sont sensés apporter un bon agrément de conduite mais qui suffisent tout juste à faire le boulot.

Long à monter dans les tours, vibrant et bruyant pendant les phases d'accélération, et manquant de souplesse à bas régime, l'on ne peut pas dire qu'il soit un foudre de guerre.

D'autant que l'Optima SW n'est pas un modèle de légèreté avec ses 1 635 kg, ni un bon élève en matière de dynamisme. En effet, les suspensions trop souples et le manque de précision de la direction la rendent clairement ennuyeuse à conduire.

Les passagers seront à la fête grâce au confort que cette mollesse implique, mais les plus sujets au mal des transports supporteront mal le roulis généré.

 

 

Kia Optima SW

 

  
 

L'avis de Choisir.com

 

Kia avait autrefois l'avantage des tarifs, mais ce n'est plus le cas pour cette Kia Optima SW qui démarre très haut d'entrée de gamme. Certes l'équipement est complet, mais le qualitatif et le comportement routier ne suffisent pas face à une concurrence bien plus efficace (la Skoda Superb Combi par exemple).

 

 
Philippe Mougeot

comparez les voitures neuves et trouvez le meilleur prix

Le mail conso intelligent

Recevez tous les 15 jours la newsletter conso de Choisir.com