Quels changements pour le prêt à taux zéro (PTZ) en 2018 ?

PTZ

Le prêt à taux zéro (PTZ) a été prolongé pour une durée de 4 ans, cependant ses conditions évoluent. Si vous pensez y souscrire en 2018 pour l’achat de votre résidence principale, voilà ce qu’il faut retenir avant de vous lancer.

 

Un prêt aidé

 

Le PTZ est un prêt aidé par l’État qui permet de financer l’acquisition de son logement, sous conditions de ressources et de ne pas avoir été propriétaire de sa résidence principale au cours des deux dernières années.

Ce prêt est remboursable sans intérêt et il concerne essentiellement les logements neufs mais peut aussi être souscrit pour un achat dans l’ancien avec des travaux.  

Le PTZ permet de financer une partie du logement, il vient en complément d’un autre crédit immobilier, selon la zone où il se situe.

Il existe cinq zones, qui sont définies selon le prix des loyers et la demande. La distinction se fait ainsi : A bis, A, B1, B2, C, sachant que A bis et A concentrent les zones tendues où les loyers sont très élevés.

 

Part financée par le PTZ

 

Toutes les zones ne sont pas impactées par les modifications de 2018.

En ce qui concerne les zones tendues (A bis, A, B1) la part financée par le PTZ reste de 40 % pour un logement neuf et n’est désormais plus accessible pour un logement ancien.

Pour les zones B2 et C, qui représentent des zones rurales et des villes moyennes, la part financée pour un logement neuf a été réduite à 20 % du prix de vente.

Dans l’ancien, en revanche, elle reste à 40 %, à condition que l’acquéreur fasse des travaux équivalents à au moins 25 % du coût de l’opération dans les trois ans.

Le PTZ dans l’ancien tend donc à se concentrer sur les zones B2 et C tandis que l’achat dans le neuf évolue vers les zones tendues.

 

Conditions de revenus

 

Afin de bénéficier d’un PTZ, vos ressources ne doivent pas excéder un plafond, qui dépend à la fois de la zone où vous voulez acheter ainsi que du nombre de personnes constituant votre foyer et destinées à vivre dans le logement.

Sont pris en considération les revenus de l’avant-dernière année, pour 2018 ce sera donc 2016.

Pour savoir si vous pouvez bénéficier du PTZ, utilisez le simulateur mis à disposition par le site de l'Agence Nationale pour l'Information sur le Logement (ANIL).

 

Montant du PTZ

 

Le montant du prêt, comme on l’a vu, représente un pourcentage du coût total de l’opération selon la zone, dans la limite de plafonds qui sont : 

 

Nombre de
personnes

 Zone A et A bis Zone B1Zone B2Zone C
1150 000 €135 000 €110 000 €100 000 €
2210 000 €189 000 €154 000 €140 000 €
3255 000 €230 000 €187 000 €170 000 €
4300 000 €270 000 €220 000 €200 000 €
5 et plus345 000 €311 000 €253 000 €230 000 €

 

Durée de remboursement du PTZ
Il faut savoir que la durée de remboursement du prêt peut aller jusqu’à 25 ans et qu’il existe une période de différé, allant de cinq à quinze ans, durant laquelle l’acquéreur du bien ne rembourse pas son PTZ.

Ingrid Labuzan

comparez les crédits immo auprès de plus de 100 banques