Nous utilisons sur notre site des cookies de Marketshot et de prestataires tiers, nous permettant de personnaliser le contenu de notre site et nos communications marketing, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux ainsi que de mesurer et d'analyser le trafic sur notre site afin de dresser des profils comportementaux. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de publicité et d'analyse, qui peuvent combiner celles-ci avec d'autres informations que vous leur avez fournies ou qu'ils ont collectées lors de votre utilisation de leurs services. En poursuivant votre navigation, vous consentez au dépôt et à la lecture des cookies. En savoir plus.

Comment augmenter votre rendement en bourse grâce aux obligations convertibles ?

Obligation Convertible

Alors que les marchés boursiers ont récemment enregistré des records historiques, un retour à un marché plus volatile est envisageable au cours de l’année à venir. Afin de diversifier votre patrimoine et de contrôler vos risques d’investissement, vous pouvez vous tourner vers les obligations convertibles. Elles offrent un avantage supplémentaire par rapport aux obligations classiques.

 

Qu’est-ce qu’une obligation ?

 

Une société (privée ou publique), un État ou encore une collectivité locale peuvent chercher à emprunter des fonds sur les marchés financiers. Pour cela, ils ont la possibilité d’émettre des obligations, qui sont des titres de créance.

Lors de leur émission, les caractéristiques des obligations sont définies : leur valeur nominale, leur taux d’intérêt (le plus souvent fixe), leurs modalités de remboursement et leur durée de vie.

Il est tout à fait possible pour un particulier d’y souscrire, cela revient à consentir un prêt. En contrepartie, il percevra un intérêt annuel, que l’on appelle « coupon », avant d’être remboursé lorsque l’emprunt arrive à échéance.

Un particulier qui cherche à investir pourra se tourner vers les obligations dans une optique de sécurité. En effet, en plus d’offrir un revenu régulier, ces dernières sont plus sûres que les actions.

Le capital n’est pas bloqué, car il reste possible de revendre avant échéance, avec un risque de perte toutefois.

 

Avantages des obligations convertibles

 

Une obligation convertible (OC) fonctionne comme une obligation classique, seulement elle offre une option au souscripteur : il peut échanger ses titres de créance contre un nombre prédéterminé d’actions.

Cet échange se fait selon un ratio de conversion et une date prédéfinis.

 

"Le coupon versé sera plus faible que celui d’une obligation classique en raison de la perspective de plus-value liée à la conversion en actions."

 

L’OC est une sorte de produit hybride dont l’option de conversion permet donc au souscripteur de prendre moins de risques qu’en investissant directement dans des actions.

En effet, si le cours de l’action de la société augmente, celui de l’OC suivra la même progression, le souscripteur est donc gagnant si l’option de conversion a lieu. En revanche, si le cours de l’action chute alors le caractère obligataire de l’OC prédomine.

 

Cas concret : Une société émet une OC au prix de 500 €, équivalente à 10 actions. Si à la date prédéfinie de la conversion le prix de l’action ne dépasse pas les 50 €, alors la conversion en actions n’a pas lieu et l’OC fonctionne comme une obligation classique. Si à l’inverse l’action a grimpé et dépasse les 50 €, alors le souscripteur aura intérêt à faire valoir la conversion et il gagnera plus que s’il était remboursé au prix défini pour une obligation classique.

 

Les différentes OC

 

On trouve différents types d’OC :

  • L'Obligation Convertible « vanille » : c’est-à-dire la plus classique, permet de convertir l’obligation en action de l’émetteur, selon le ratio prédéfini. En bref, vous achetez une obligation de la société Z, cela vous ouvre des droits sur des actions de cette même société.
  • L'Obligation Convertible échangeable : elle donne quant à elle la possibilité d’échanger ses OC contre des actions autres que celles de la société émettrice.
  • L'Obligation Convertible en Actions Nouvelles ou Existantes (OCEANE) : elle permet d’échanger les obligations dans le cadre d’une augmentation de capital ou de recapitalisation.

Il faut aussi savoir que la société émettrice peut prévoir un droit de rappel, lui permettant de racheter les obligations à un prix fixé et ce avant l’échéance.

Le souscripteur peut accepter ce prix ou imposer la conversion, qui prévaut alors sur le prix de rappel. C’est un moyen pour l’émetteur de forcer la conversion.

 

L'avis de Choisir.com

 

Les OC permettent donc de diversifier son patrimoine et d’échapper à une possible volatilité des marchés action. Toutefois, attention à ne pas tout miser sur ces titres. Si certaines entreprises, bénéficiant du niveau bas des taux d’intérêt, favorisent l’émission d’OC, il faut toujours garder à l’esprit qu’avec cette possibilité de bonus qu’est la conversion en actions, le taux de rendement reste plus faible qu’une obligation classique. Tout ce qu'il faut savoir avant d'investir sur les obligations ici.

Ingrid Labuzan

Plus d'articles : Épargne, Bourse en ligne

Comparez gratuitement les offres de bourses en ligne

Le mail conso intelligent

Recevez tous les 15 jours la newsletter conso de Choisir.com