x

En poursuivant la navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin d’améliorer votre expérience. Paramétrer les cookies et en savoir plus.

Volvo XC60 vs DS7 Crossback, des SUV sans complexes

DS

Sur le marché du SUV premium, Volvo représente désormais une alternative fiable aux constructeurs allemands. Le DS7 Crossback compte bien se tailler la même réputation, mais en a-t-il les épaules ?

 

Les détails du premium

 

Encore jeune et fraîchement émancipée des chevrons de son géniteur Citroën, la marque DS était devenue relativement discrète ces derniers temps.

Représentante autoproclamée du luxe à la française, la voici enfin partie à l'assaut de la catégorie des SUV. Et pour un premier coup de crayon c'est plutôt très réussi. Le DS7 Crossback arrive à adopter un style très personnel, tout en collant à l'identité de sa marque.

 

DS 7 Crossback

 

Le Volvo XC60 est un peu plus convenu, sans oublier d'être séduisant. Jouant le compromis entre l'urbain XC40 et le très familial XC90, ses lignes sobres lui vont comme un gant.

Même constat à l'intérieur où le suédois brille par une sensation de zenitude absolue où l'ergonomie a été savamment étudiée, avec notamment l'écran multimédia vertical et le traitement biton.

D'aucun trouveront le dessin de la planche de bord totalement ringard, et ceux-là devront se retourner vers l'impétueux DS7.

 

Volvo XC60

 

"Le DS7 est plus moderne et plus branché."

 

En effet, visuellement, l'intérieur du français fait feu de tous bois. L'impression de prendre place aux commandes d'une navette spatiale s'impose dans un premier temps. Tout en jette !

Le design tranché avec ses arêtes futuristes, l'écran multimédia de 12,3" qui semble éjecté de la planche de bord, la console centrale aux inserts chromés ou encore les aérateurs triangulaires.

Le combiné d'instrumentation numérique est extrêmement fourni ce qui le rend parfois difficile à lire, et inexplicablement les commandes de vitres sont placées sur la console centrale.

Plusieurs petits détails agacent à l'utilisation, et l'on se rend vite compte que certains matériaux employés comme quelques pastiques durs ne correspondent pas au positionnement de la bête.

L'ergonomie et le qualitatif sont donc du côté du suédois, tandis que le français est sans conteste le champion de l'originalité.

 

DS 7 Crossback

 

Un DS7 plus agréable à vivre ?

 

Bien qu'il soit plus court de 11 cm (4,57 m contre 4,68 m), le DS7 s'avère plus habitable aux places arrière que son rival (meilleur espace aux jambes et plus haute garde au toit) qui est pourtant lui-même déjà une référence.

Idem pour les volumes de coffre qui sont en faveur du SUV de DS avec 555 et 1 752 l contre 505 et 1 432 l.

 

"Le DS7 ne propose pas de transmission intégrale."

 

Mais au moment de prendre la route, le XC60 reprend l'avantage du confort avec une insonorisation parfaite et une suspension appréciable.

A motorisations équivalentes (D4 190 ch contre BlueHDi 180 ch), nos deux concurrents font jeu égal sur le dynamisme, et ce malgré les 300 kg supplémentaires du suédois.

Le DS7 perd quelques points sur la sérénité à bord en raison de bruits de roulement, mais rien de rédhibitoire.

 

Volvo XC60

 

Les tarifs

 

A équipements équivalents, le DS7 Crossback est plus accessible financièrement. En entrée de gamme, la finition Chic, le français s'affiche à 31 200 € et comprend déjà le freinage automatique d'urgence ou encore l'alerte de franchissement de ligne.

En version So Chic (à partir de 35 300 €) s'ajoutent l'instrumentation numérique 12", les radars de recul, la climatisation automatique et la navigation.

Viennent ensuite les finitions Performance Line (36 300 €), Performance Line+ (40 100 €) et Grand Chic (46 300 €). Dans cette version haut-de-gamme, l'on retrouve la lecture des panneaux de signalisation, l'aide au démarrage en côte, la caméra de recul, l'alerte de vigilance du conducteur, l'accès et le démarrage mains-libres, ou encore le chargeur de Smartphone par induction.

Une dotation complète qui se marie à merveille avec le 2.0 l BlueHDi de 180 ch et son EAT8 pour un tarif de 48 800 €.

 

"Le DS7 est plus généreux que le XC60, mais que ce soit de série ou en option tous deux bénéficient d'équipements de pointe."

 

DS 7 Crossback

 

 

En face, le XC60 demande davantage d'efforts. Celui-ci démarre à 41 910 € dans sa finition Momentum, et culmine à 54 640 € en Inscription Luxe (77 240 € pour la version hybride).

Pour obtenir le Volvo XC60 en finition Inscription Luxe avec le D4 190 ch et la Geartronic8, il faut débourser 59 740 €, soit plus de 10 000 € supplémentaires pour faire jeu égal avec le français en matière d'équipements.

 

 

Volvo XC60

 

L'avis de Choisir.com

 

Face à une référence comme le XC60, le DS7 Crossback est plus qu'un sérieux concurrent. S'il doit encore faire des efforts sur le qualitatif et l'ergonomie, le français remporte ce comparatif de par ses tarifs alléchants et son habitabilité exemplaire.

Philippe Mougeot

comparez les voitures neuves et trouvez le meilleur prix

Le mail conso intelligent

Recevez tous les 15 jours la newsletter conso de Choisir.com