Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de publicité et d'analyse, qui peuvent combiner celles-ci avec d'autres informations que vous leur avez fournies ou qu'ils ont collectées lors de votre utilisation de leurs services. Pour en savoir plus et, notamment, pour s'opposer à leur installation, nous vous invitons à consulter notre charte pour la protection des données personnelles. En savoir plus.

Les 5 étapes à suivre en cas de dégât des eaux

sinistre

Chaque année, on dénombre entre 500 000 et 1 000 000 de personnes qui sont victimes de dégâts des eaux (source : Euro Assistance). Ce sont des situations qui impliquent que les occupants des lieux ne peuvent séjourner dans leur logement pour une durée allant jusqu'à plusieurs jours. En agissant efficacement et dans le calme, vous aurez la possibilité de résoudre au plus vite le problème.

 

1. Constat et réparation de la fuite

 

Une fuite peut avoir diverses origines ; elle peut provenir de votre lieu de vie ou d'un autre emplacement (partie commune ou autre appartement).

Lorsque vous découvrez la fuite, et qu'elle ne provient pas de chez vous, il se pourrait qu'elle provienne de parties communes ou bien d'un logement voisin. En tous les cas, avertissez immédiatement le syndic pour qu'il prenne les mesures immédiates.

Dans le cas où la fuite provient de votre logement, veillez à couper immédiatement l'électricité et l'eau avant d'appeler un professionnel. Il n'est, à ce moment, pas conseillé de chercher à tout prix la cause de la fuite.

Le plus important est de limiter les dégâts. En effet, c'est à votre assureur qu'il incombe de chercher l'origine de cette inondation.

 

2. Déclaration du sinistre à l'assureur

 

Le délai de déclaration du sinistre est relativement court, généralement entre 3 et 10 jours. Vous devez impérativement déclarer le sinistre par un courrier recommandé avec accusé de réception auprès de votre assureur.

 

"Dans le cas d'un retard de déclartion de sinistre non justifié, vous risquez de perdre tout droit à une indemnisation."

 

Dans le courrier, vous devez préciser différents éléments tels que l'adresse du sinistre, un descriptif, la cause suspectée, les dégâts constatés et en cas de sinistre causé par un tiers, les coordonnées de celui-ci et celles de son assurance.

 

3. Etablir un devis pour les réparations

 

Afin d'engager des travaux de réparation, il est important de chiffrer les coûts. Votre assurance vous transmet une estimation par courrier.

Cependant, vous pouvez également mandater un expert indépendant, lequel chiffrera le montant estimé de l'indemnisation nécessaire pour couvrir les préjudices et les dommages.

L'ensemble des frais devra être pris en charge par l'assureur de la personne responsable de l'inondation. Dans tous les cas, veillez à conserver des preuves des dégâts pour les joindre à votre demande d'indemnisation.

 

4. Procéder aux réparations

 

Une fois que l'expert mandaté par l'assurance a terminé son rapport et que votre compagnie accepte les conclusions de ce dernier, vous pouvez initier les travaux de réparation dans votre logement.

Deux cas se profilent à ce moment : 

  • l'assureur peut mandater une entreprise agréée, laquelle sera directement rémunérée par l'assureur, à l'issue des travaux.
  • vous pouvez également demander le montant d'un versement forfaitaire et faire appel aux prestataires de votre choix (l'acompte peut se monter à 30 ou 60 %).

 

5. L'indemnisation

 

Sur la base de votre déclaration de sinistre, l'assurance vous envoie un courrier avec une proposition d'indemnisation (sauf si le sinistre provient d'un dommage provoqué par un défaut d'entretien).

Si vous l'acceptez, vous percevez le dédommagement directement par votre assureur, en adéquation avec les conditions de votre contrat d'assurance et contre présentation des factures. Une fois le versement effectué, le sinistre est considéré comme étant classé. 

Dans le cas où le sinistre provient d'un tiers, c'est l'assurance de ce dernier qui doit vous verser le montant d'indemnisation. 

Stephanie H.

Comparez et économisez sur votre assurance habitation

Le mail conso intelligent

Recevez tous les 15 jours la newsletter conso de Choisir.com