Besoin d'aide pour choisir votre fournisseur d'énergie ?

Nos experts énergie vous aident à économiser jusqu'à 200 € sur votre facture gaz et électricité

09 74 59 19 97

appelez-nous gratuitement

09 74 59 19 97

appelez-nous gratuitement

Le réseau de distribution du gaz français

Gaz

Le service de fourniture du gaz en France comporte plusieurs étapes : la production (l’exploitation des gisements naturels), le transport et la distribution. C’est une fois arrivé sur le sol français qu’il est ensuite acheminé à chaque foyer. Mais comment ce réseau s’organise-t-il ?

 

Un réseau géré par les communes françaises

 

Chaque commune française gère individuellement le réseau de distribution du gaz naturel et permet à des gestionnaires de l’exploiter.

Pour la plupart elles ont opté pour Engie (ex-GDF Suez), mais d’autres font appel à des ELD (entreprises locales de distribution qui existent au nombre de 20 environ).

 

Un réseau de distribution complexe

 

Fait de canalisations et de stations de compression, le réseau de distribution de gaz français est complexe et est constitué de deux grandes composantes :

  • Un réseau principal qui permet d’acheminer le gaz sous haute pression et en grande quantité. Il relie chaque grand point d’interconnexion avec les pays voisins, les terminaux de stockage et d’arrivée du gaz sur le territoire. Il permet également de fournir le gaz nécessaire aux grands industriels. C’est le réseau permettant au gaz d’entrer en France. Les canalisations dédiées à ce réseau sont donc en quelque sorte les autoroutes du gaz.
     
  • Et un réseau régional qui dessert les communes puis les gros consommateurs régionaux directement reliés à ces canalisations. Par analogie avec la carte routière, on peut alors les comparer au réseau de routes nationales et départementales.

 

Les industries sont-elles sur le même réseau que les particuliers ?
Lorsque leur consommation de gaz nécessite des volumes importants, ces industriels peuvent obtenir un raccordement direct au réseau de transport à haute pression du gaz. Ils ne passent donc pas par le réseau de distribution. Ce sont donc des branchements sur ces autoroutes du gaz qui sont réalisés.

 

Des canalisations XXL

 

Faites d’acier, ces canalisations souterraines sont exceptionnelles. Elles mesurent parfois plus d’un mètre de diamètre et sont enterrées à environ un mètre de la surface du sol. Et pour pallier les pertes de vitesse lors du transport du gaz dans celles-ci, des points de compression sont régulièrement installés.

Mais pour que le gaz puisse ensuite être utilisé par tous les foyers français concernés, sa pression doit être réduite. Ce phénomène a donc lieu au moment de passer dans des canalisations de diamètre réduit et d’entrer dans le réseau secondaire ou régional, puis une deuxième fois lorsqu’il rejoint des conduits plus simples, plus petits et faits de cuivre (directement reliés aux chaudières des particuliers).

 

Un réseau gigantesque
Rien qu’en France, ce réseau de canalisations s’étend sur près de 200  000 kilomètres, soit cinq fois le tour de la Terre.

 

Des sites de stockage indispensables

 

La demande en gaz n’étant pas la même tout au long de l’année, les fournisseurs doivent adapter leur volume en fonction de l’offre et de la demande.

C’est pourquoi des sites de stockage sont intégrés dans le réseau de distribution. Le gaz y est donc injecté majoritairement en été (où la demande est moins forte) pour pouvoir pallier les ruptures en période de froid intense par exemple.

 

L'avis de Choisir.com

 

Représentant environ 25 % de la facture annuelle du gaz pour chaque foyer français, le réseau de distribution en est une composante importante. En constante évolution et nécessitant une maintenance performante et régulière, il est conditionné par les choix de l’état via la CRE (commission de régulation de l’énergie) et les tarifs règlementés du gaz d’Engie.

Stephanie H.

Plus d'articles : Energie, Gaz, Engie

Comparez les tarifs du gaz sans engagement