Faut-il profiter du futur Grand Paris pour investir dans l'immobilier ?

Paris

Avec seulement 2,2 millions d’habitants dans Paris intra muros, la capitale française est à la traîne en comparaison d’autres métropoles mondiales, comme Londres, New York ou encore Pékin. Initié il y a dix ans, le Grand Paris est censé unifier Paris et sa proche banlieue et créer ainsi une métropole plus vaste et moderne. Pour ce faire, plusieurs projets de transport, d’urbanisme, culturels… ont été lancés.  

 

Le transport en ligne de mire

 

Tous ceux qui habitent à l’extérieur de Paris le savent, la banlieue est très mal desservie. Il était donc normal que le Grand Paris repose avant tout sur le transport. Et plus spécialement sur le métro et le « Grand Paris Express ».

Il s’agit de créer 68 gares sur 200 km de voies ferrées supplémentaires afin que les banlieues soient reliées à Paris mais, surtout, qu’elles soient reliées entre elles.

Tandis que les lignes existantes 11 et 14 vont être prolongées, quatre nouvelles lignes vont voir le jour ; les lignes 15, 16, 17 et 18.

La ligne 15 est la ligne emblématique du projet. Elle desservira les trois départements de la petite couronne - Hauts-de-Seine, Seine-Saint-Denis, Val-de-Marne. Elle fera une boucle et passera par exemple à Noisy, Saint-Cloud ou encore Saint-Denis.

 

"Les aéroports de Roissy et d’Orly devraient eux aussi bénéficier de cet allongement des lignes de métro."

 

Les travaux ont commencé mais ils ont déjà accumulé du retard et le calendrier a dû être revu. Ainsi, si le projet du Grand Paris Express devrait toujours être opérationnel en 2030, les premières ouvertures de lignes ne se feront pas avant 2024 et non 2019 comme prévu.

Notons aussi que son coût a été revu à la hausse. De 22 milliards d’euros, il est aujourd’hui estimé à 35 milliards d’euros.

 

 

La transformation des villes

 

Ces nouvelles gares, ce gain de temps et ces réseaux densifiés vont favoriser l’émergence de nouveaux pôles économiques, culturels, sociaux. Le métro est en quelque sorte l’ossature du Grand Paris autour duquel va se développer une métropole dynamique.

En 2016, a été créé la « métropole du Grand Paris », qui regroupe Paris ainsi que les 123 communes des départements de la petite couronne ainsi que de sept communes des départements de l’Essonne et du Val d’Oise.

Soit une métropole qui englobe 7,5 millions d’habitants, qui se rapproche de Londres (8,7 millions d’habitants), et qui va aider à la création de nombreux emplois.

La métropole du Grand Paris doit prendre en charge le développement et l’aménagement économique, social et culturel de ce nouveau territoire sur lequel de nombreux projets d’urbanisme vont se développer.

Il y a eu pour cela un appel à projets « Inventons la métropole » et 51 lauréats ont été choisis pour créer des logements, des commerces, des bureaux, des complexes sportifs, à la fois modernes et écologiques.

Des projets culturels d’envergure devraient aussi être lancés, sur le modèle, par exemple, de la Seine Musicale construite sur l’île Seguin et dédiée à la musique.

 

Investissez dans l’immobilier

 

Au milieu de ce bouleversement, certaines villes vont devenir très attractives. Que vous soyez à la recherche d’un premier appartement pour vivre ou d’un investissement à réaliser, le Grand Paris offre de nombreuses possibilités.

On l’a vu, les retards s’accumulent déjà quant à la construction du métro, mais la ligne 15 Sud et le prolongement de la 14 sont en cours, aussi plusieurs villes se détachent déjà.

C’est le cas du Kremlin-Bicêtre, de Villejuif, de Saint-Ouen, de Seine-Saint-Denis (qui profitera en plus des JO de 2024), d’Aubervilliers, de Bagneux... Là, vous trouverez des biens à 5 000 euros le m², soit la moitié de la quasi-totalité de Paris.

En règle générale, chaque ville qui verra l’arrivée d’une gare et d’une transformation de son urbanisme prendra de la valeur et représente un potentiel d’investissement important, plus encore que d’acheter dans Paris intra muros.

Reste encore quelques zones d’incertitude auxquelles le gouvernement doit faire face, notamment sur la manière d’administrer un tel territoire et sur l’avenir des départements, menacés de disparaître.

Ingrid Labuzan

simulez votre investissement locatif pour réduire vos impôts