Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de publicité et d'analyse, qui peuvent combiner celles-ci avec d'autres informations que vous leur avez fournies ou qu'ils ont collectées lors de votre utilisation de leurs services. Pour en savoir plus et, notamment, pour s'opposer à leur installation, nous vous invitons à consulter notre charte pour la protection des données personnelles. En savoir plus.

Le groupe PSA met fin au partenariat qui lie Opel et Renault !

Opel

Comme de nombreux constructeurs, Renault et Opel ont collaboré sur le développement d'un même véhicule, en l'occurrence le Trafic et le Vivaro. Mais cette alliance n'est plus du goût du nouveau propriétaire d'Opel qui n'est autre que PSA.

 

Des groupes toujours plus puissants

 

C'est en 1976 que Peugeot et Citroën fusionnent pour former le groupe PSA Peugeot Citroën. Une fusion enrichie en 2017 par l'acquisition d'Opel-Vauxhall (sans oublier la création de la marque DS en 2009).

Malgré cela, Renault reste toujours en tête des ventes mondiales avec 3,8 millions de véhicules écoulés l'année dernière, contre 3,6 millions pour le groupe du lion.

 

"Ventes record en 2017 pour Renault et PSA."

 

C'est principalement le marché asiatique qui fait défaut à PSA avec des ventes bien en dessous des objectifs initialement prévus.

En revanche, en matière d'utilitaires, Peugeot mène le bal reléguant son éternel rival à la deuxième place.

 

Opel Vivaro

 

Opel Vivaro, un Trafic rebadgé

 

Et pour conforter cette avance et stopper la bonne croissance de Renault avec son Trafic, le groupe PSA a décidé de mettre fin au partenariat qui lie Opel et Renault pour la fabrication du Trafic et du Vivaro.

C'est notamment dans l'usine anglaise de Luton que tout se passe. Désormais, les chaînes de production du site britannique produiront les Peugeot Expert et Citroën Jumpy, avec éventuellement une troisième version rebadgée Vauxhall.

 

"La production de l'usine de Luton devrait passer de 60 000 à 100 000 unités par an."

 

Dans les gabarits supérieurs, les futurs Jumper et Boxer encore en développement vont logiquement former une triplette avec la prochaine fourgonnette Opel (nouvelle génération de Vivaro ou autre nom de baptême pour symboliser la rupture).

 

  
 

L'avis de Choisir.com

 

Voila des histoires de brevets et de gros sous bien éloignées des préoccupations des professionnels qui recherchent le meilleur véhicule pour accomplir leurs missions. Reste à espérer que ce "divorce" ne donne pas naissance à une génération d'utilitaires au rabais.

 

 
Philippe Mougeot

comparez les véhicules utilitaires et trouvez le meilleur prix

Le mail conso intelligent

Recevez tous les 15 jours la newsletter conso de Choisir.com