Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de publicité et d'analyse, qui peuvent combiner celles-ci avec d'autres informations que vous leur avez fournies ou qu'ils ont collectées lors de votre utilisation de leurs services. Pour en savoir plus et, notamment, pour s'opposer à leur installation, nous vous invitons à consulter notre charte pour la protection des données personnelles. En savoir plus.

Est-il toujours rentable de se chauffer au bois ?

Cheminée

Pour ce qui est de se chauffer, les Français sont clairs : le bois est leur favori. Plus d’un quart d’entre eux dispose d’un chauffage au bois. Une situation qui ne devrait pas s’inverser, sachant que les autres énergies tendent à augmenter.

 

Le prix du bois reste très intéressant

 

C’est le premier (et principal) atout du bois : le bois est disponible partout, et c’est pour cette raison qu’il garde toujours un prix abordable. 

Ainsi, on estime qu’un kilowatt-heure de chauffage au bois coûte entre 0,03 et 0,07 €/kWh. A côté, il faudra dépenser environ 0,08 €/kWh pour se chauffer au gaz naturel et 0,15 €/kWh pour se chauffer à l'électricité.

 

Les variations de prix

 

Si elle reste intéressante dans tous les cas, cette performance du bois varie selon une multitude de facteurs, à commencer par le type de chauffage adopté pour le logement :

 

Coût de la chaudièreTarif du kilowatt-heure
Chauffage à bûchesEntre 500 et 5 000 €Entre 0,03 et 0,04 €/kWh
Chauffage aux granulésEntre 3 000 et 6 000 €Entre 0,06 et 0,07 €/kWh
Poêle de masseEntre 5 000 et 16 000 €Entre 0,06 et 0,07 €/kWh

 

Même si le chauffage aux granulés et le poêle de masse paraissent plus chers à l'usage, il faut retenir que leur rendement est meilleur. Pour chauffer une pièce, ils auront ainsi moins besoin de consommer qu'un chauffage à bûches.

 

Préférez la flamme verte
Si la chaudière que vous prévoyez d’acquérir répond à certains critères, vous pouvez disposer de différentes aides. La première est un crédit d’impôt, le CITE. Il sera valable, par exemple, pour les chaudières labellisées « Flamme Verte ». Ce crédit d’impôt allège la facture de 30 %.

 

Le prix du bois peut également varier d’une région à l’autre. Ainsi, fort logiquement, le bois est moins cher dans les régions boisées, tandis qu’un chauffage au bois sera un peu plus couteux dans les villes.

 

Le choix du bois

 

Il est possible d’aller plus loin : pour améliorer les performances d’un chauffage au bois, il faut choisir le bon type de bois. Ce conseil est surtout valable pour les poêles à buches.

Choisissez des bois feuillus et durs qui mettront plus de temps à bruler, et donc libéreront davantage d’énergie : chêne, hêtre, frêne.

De plus, il est recommandé de faire sécher votre bois avant de le bruler, ou bien de l’acheter déjà sec. En effet, un bois humide est plus difficile à allumer, et il dégage moins d’énergie.

En outre, si vous brulez des bois résineux ou humides, vous favoriserez la formation d’étoupe dans le conduit : il vous faudra réaliser un ramonage, demandant alors l’intervention (payante, évidemment) d’un professionnel.

 

L'avis de Choisir.com

 

Le bois reste donc encore la source d’énergie la plus économique sur le marché, et avec quelques bonnes pratiques, vous avez la possibilité de l’optimiser. Cela dit, rappelons que la meilleure énergie entre toutes reste celle de votre isolation. Partez ainsi à la chasse aux fameux ponts thermiques !

Stephanie H.

bilan personnalisé pour vos rénovations energétiques

Le mail conso intelligent

Recevez tous les 15 jours la newsletter conso de Choisir.com