La check-list de son premier achat immobilier

La check-list de son premier achat immobilier

Vous comptez vous lancer dans votre premier achat immobilier ? C’est sûrement l’une des décisions les plus importante de votre vie : il faut être préparé. Ce processus implique des interlocuteurs très différents, il est parfois difficile de s’y retrouver.
Nous avons choisi de vous détailler les grandes étapes qui composent l’achat immobilier pour que vous ne perdiez ni votre temps, ni votre argent.

 

Le budget immobilier

 

La première étape est de définir combien vous pouvez payer pour votre achat, c’est ce qu’on appelle le budget immobilier. C’est le montant maximum que vous pouvez débourser. Il dépend de plusieurs variables.
Pour votre achat, il va falloir contracter un prêt immobilier. La capacité d’emprunt est le montant maximal que vous pouvez emprunter. Elle dépend de vos revenus et de votre situation financière et personnelle (situation professionnelle, crédits éventuels en cours etc...). Votre âge est aussi une variable importante. Si vous êtes jeune, vous pouvez par exemple espérer emprunter sans apport, la banque sait que vous n’avez pas forcément eu le temps d’épargner. Au contraire, si vous avez plus de 50 ans, les banques seront moins enclines à vous prêter de l’argent.
Votre capacité d’emprunt et votre taux sont influencés par votre apport personnel : c’est la somme que vous mettez de votre poche pour votre achat immobilier. En général, les banques ne couvrent pas certains frais comme les frais de notaires ou de garantie et demandent à ce que vous le payez directement. Ces frais représentent environ 10 % du prix total du bien. Elles demandent parfois 10 % supplémentaires en gage de sécurité. Plus votre apport personnel sera élevé, plus la banque sera rassurée et vous aurez plus de chances que votre demande aboutisse.
Les banques accordent parfois des prêts à 110 %, c’est à dire sans apport personnel, pour les jeunes primo accédants ou pour les investissements locatifs.

 

Trouver son prêt

 

Vous savez maintenant combien vous pouvez payer pour votre bien immobilier, il faut maintenant commencer à chercher un financement. Le taux est très important, mais les conditions de prêt ne sont pas à négliger : elles peuvent vous coûter cher.
A ce niveau là, plusieurs possibilités s’offrent à vous. Vous pouvez directement aller voir votre banquier, mais vous pouvez être sûr que ce ne sera pas la meilleure offre. Malgré les nombreuses années passées à ses côtés, sans d’autres offres à l’appui pour entamer une négociation, il ne pourra rien faire pour vous.
Vous pouvez aussi faire le tour des banques pour présenter votre projet et voir ce qu’ils vous proposent. Cette solution vous prendra beaucoup de temps mais le fait de mettre les banques en concurrence vous donnera un meilleur pouvoir de négociation, vous aurez de meilleurs propositions. Comme évoqué plus haut, le taux ne fait pas tout, les conditions sont aussi très importantes. L’assurance emprunteur, la garantie ou encore les flexibilités sont autant de conditions qu’il est possible de négocier. Un emprunt vous engage sur de nombreuses années, il faut être prévoyant.
Heureusement, il existe des courtiers en prêt immobilier. Ce sont des expert du crédit et du marché immobilier qui entretiennent des relations privilégiées avec les banques. Leur expérience leur permet, après étude approfondie de votre projet, de se tourner directement vers les bonnes banques. Le temps gagné vous permet de vous concentrer sur le plus important : la recherche du bien de vos rêves.
Les courtiers traditionnels ont des honoraires qui peuvent aller jusqu’à 3 000 €. Pretto vous offre tout l’accompagnement et le service d’un courtier traditionnel, le tout gratuitement et en ligne. En plus, leur simulateur vous permet, moyennant 5 minutes et quelques infos, d’obtenir une estimation du meilleur taux que vous pouvez obtenir ou encore de votre capacité d’emprunt pour définir votre budget immobilier.

 

Trouver le bien de ses rêves

 

Après avoir confié la recherche de votre financement à un courtier, il ne vous reste plus qu’à trouver le bien de vos rêves. Vaste chantier! Comme pour le financement, plusieurs solutions s’offrent à vous.
Comme la plupart des Français, vous pouvez faire appel à une agence immobilière. Un agent vous aidera à trouver le bien qu’il vous faut, c’est très efficace mais ils prennent une commission qui peut aller de 3 à 8 % du prix du bien.
Vous n’avez pas de temps à perdre ? Faites appel à un chasseur immobilier. Donnez lui simplement vos exigences, il se chargera de trouver le bon bien : vous n’avez qu’à vous rendre aux visites. Ce service à un prix : 3 à 5 % du prix du bien. Cette commission vient souvent s’ajouter aux frais d’agence.
Vous ne voulez pas payer de commissions ? Vous pouvez acheter votre bien directement auprès d’un particulier. De nombreuses plateformes proposent des annonces entre particuliers. Soyez prudent, sans passer par un expert, vous pouvez ne pas voir certains défauts. Dernière chose, les prix proposés sont parfois déraisonnables : renseignez-vous bien sur les prix du marché.

 

Signer l’acte authentique

 

Félicitations, vous en êtes à la dernière étape : le rendez-vous chez le notaire. Lors de cette étape, vous signez l’acte authentique et officialisez le passage du titre de propriété. C’est à ce moment que les fonds seront débloqués par le notaire et que vous payez les frais de notaire, la garantie et, potentiellement, les frais d’agence.

Sandra F.

Plus d'articles : Crédit immobilier

comparez les crédits immo auprès de plus de 100 banques

crédit immobilier