Top 10 des SUV en 2020

top 10 des suv en 2020

Loin de s’essouffler, le marché des SUV ne cesse de faire les beaux jours des ventes. Du plus urbain au plus familial, le SUV continue de séduire avec son look haut sur pattes. Et les constructeurs ne s’y trompent pas en étoffant régulièrement leurs gammes, et en proposant des motorisations électrifiées très performantes. Voici un petit tour d’horizon des 10 SUV les plus vendus en France au premier semestre 2020.

 

Peugeot 2008 II (23 901 exemplaires)

Avec sa nouvelle génération, le Peugeot 2008 a clairement marqué un grand coup. Son style très SUV adopte des lignes dynamiques qui ne laissent pas insensibles. Plus musclé, et plus long, il fait seulement 15 cm de moins que son grand frère le 3008. L’empattement prend au passage 6 cm pour offrir plus d’espace aux passagers arrière, faisant de lui l’un des plus habitables des SUV urbains.

L’intérieur du 2008 monte en gamme, tout en ne reniant rien au qualitatif reconnu de Peugeot. Il adopte d’ailleurs le i-cockpit holographique et son rendu 3D de série dès le deuxième niveau finition.

Peugeot 2008

"Le 2008 offre un excellent compromis entre confort et performances routières."

 

Le petit SUV de Peugeot est disponible en essence de 100, 130 et 155 ch, diesel de 100 et 130 ch, et bien sûr dans sa version électrique (à partir de 37 850 €) dotée d’une puissance cumulée de 136 ch.

Le Peugeot 2008 affiche un prix d’entrée de gamme à 21 950 €.

 

Renault Captur II (22 750 ex)

Renouvelé en janvier 2020, le nouveau Captur, à l’image de son concurrent le 2008, grandit lui aussi de 11 cm afin d’atteindre 4,23 m. Un allongement qui profite davantage au volume du coffre pouvant offrir jusqu’à 536 l de charge (mieux qu’un Kadjar qui culmine à 472 l).

Si les finitions de la première génération n’étaient pas de la meilleure facture, ce Captur II a évolué positivement dans ce sens et offre désormais une bien meilleure qualité perçue (encore un ton au dessus sur la version Initiale Paris).

Renault captur 2020

"Le Captur est disponible en version GPL, sans surcoût par rapport au TCe. "

 

Côté équipements, ce nouveau Captur est très bien doté de série, mais peut obliger un passage par la case options pour certaines technologies qui se retrouvent d’emblée chez la concurrence. La facture n’en est pas pour autant salée avec un prix de départ fixé à 18 600 €. La meilleure finition selon nous, le Captur Intens qui offre d’excellentes prestations et reste compatible avec toutes les puissances de moteur. C’est aussi le premier niveau qui propose la motorisation hybride rechargeable avec un ticket d’entrée à 33 700 €.

 

Peugeot 3008 II (20 501 ex)

Premier compact de ce top 10, le Peugeot 3008, élu voiture de l’année lors de sa sortie, est impressionnant lorsque l’on prend place à bord. Le poste de pilotage est non seulement ergonomique, mais très moderne. Les finitions sont quasiment parfaites et l’insonorisation de l’habitacle rend les longs voyages plus agréables. A conduire, le 3008 est un régal.

Cependant, son look très tranché ne favorise pas les volumes qui sont encore un peu justes pour une famille.

Peugeot 3008

"Malgré les années, le 3008 ne s’essouffle pas. "

 

Cependant, même si un Tiguan offre plus d’espace, il est aussi beaucoup plus onéreux. D’autant que le 3008 propose un qualitatif largement à la hauteur des constructeurs d’Outre-Rhin.

Disponible en essence et diesel, il se décline aussi en hybride rechargeable de 225 ch et Hybrid4 de 300 ch. Le Peugeot 3008 démarre à 27 000 €.

 

Citroën C3 Aircross (14 446 ex)

Véritable carton dans les ventes depuis sa sortie, le C3 Aircross a fait oublier les échecs commerciaux de Citroën des années précédentes. Il faut dire qu’il a du style ce petit SUV à la face sympathique qui propose une belle palette de personnalisation de couleurs.

A l’intérieur, les finitions ne sont pas forcément au niveau de la concurrence, mais les grandes surfaces vitrées apportent une luminosité très agréable. L’habitabilité est également l’un de ses points forts avec un bel espace réservé aux passagers, tout comme la modularité de la banquette particulièrement facile à manipuler.

Citroen C3 Aircross

"Le C3 Aircross sera restylé en 2021. "

 

Pour la conduite, l’on reprochera au SUV aux chevrons un amortissement trop prononcé qui favorise le confort au détriment de l’agrément. Idem pour la boîte automatique EAT6 qui souffre de quelques à-coups à faible vitesse et d’un certain manque de réactivité en accélération. Mais pour les amoureux de boîte mécanique, le PureTech 130 ch sait faire preuve d’un bon dynamisme.

Le C3 Aircross est accessible dès 18 600 €.

 

Dacia Duster II (12 725 ex)

Proposé à des tarifs défiant toute concurrence, le Dacia Duster a développé une deuxième génération qui ne veut plus symboliser le low-cost. Son look est mieux senti, les habillages sont plus valorisants, et la sellerie est beaucoup plus confortable. L’insonorisation de l’habitacle a notamment fait un bond en avant.

Dacia Duster

"Avec la prime à la casse, le Duster est accessible pour moins de 10 000 €. "

 

Bien sûr, la modularité est encore un peu limitée, mais dans cet ordre de prix difficile d’exiger mieux. En effet, le Dacia Duster démarre à 11 990 € en essence, et à 14 650 € en diesel. Mais pour profiter d’un Duster bien équipé il ne faudra pas hésiter à piocher dans le catalogue d’options relativement bien fourni.

 

Citroën C5 Aircross (11 772 ex)

Avec son physique atypique et ses combinaisons de couleur disponibles au catalogue, le C5 Aircross ne laisse pas indifférent. S’il utilise la même plateforme que son cousin le 3008, la ressemblance s’arrête là. L’agrément de conduite est certes moins présent que sur le Peugeot, et les finitions intérieures moins valorisantes, mais cet Aircross fait la part belle au confort (grâce à ses butées hydrauliques), à son habitabilité et à sa modularité. Le C5 Aircross se révèle donc plus pratique au quotidien, particulièrement pour les familles.

Citroen C5 Aircross

Le C5 Aircross est disponible à partir de 25 700 € en essence et 28 900 € en diesel. En hybride, le prix de départ est de 39 950 € avec la version Feel, et culmine à 45 100 € en Shine Pack.

 

Peugeot 5008 II (9 321 ex)

Seul SUV 7 places de ce classement, le 5008 est une version rallongée du 3008. Elle reprend donc tous les atouts de ce dernier que ce soit en termes de qualitatif, de conduite ou encore d’équipements. Sa ligne arrière un peu « sac à dos » pourra en rebuter certains, mais c’est un détail au regard des volumes que cela lui permet d’offrir.

Peugeot 5008

Le Peugeot 5008 est disponible en 130 et 180 ch, en essence à partir de 27 800 € et en diesel à partir de 34 300 €. En revanche, ce « 3008 grand format » ne fait pas encore l’objet d’une hybridation.

 

Renault Kadjar (8 793 ex)

S’il a été vivement critiqué pour le qualitatif de son intérieur lors de sa sortie, le Kadjar a tenté d’améliorer ce défaut lors de son restylage en 2019. Un pari à moitié réussi car si les matériaux sont de meilleure facture, la présentation générale demeure un peu austère face à la concurrence. Dommage car le premier coup d’œil extérieur sur son physique accrocheur laisse espérer mieux.

Mais le SUV au losange se rattrape en mettant l’accent sur une dotation généreuse et une excellente ergonomie des commandes. Il propose notamment l’accoudoir coulissant et des ports USB disponibles pour les passagers arrière. Des petits détails qui font plaisir au quotidien.

Renault Kadjar

"Jumeau du Qashqai, le Kadjar ne peut pas proposer la tablette verticale comme le reste de la gamme. "

 

L’autre point fort du français est sa capacité à proposer des blocs accessibles et pourtant très agréables à conduire. C’est notamment le cas de l’entrée de gamme en diesel, le 1.5 l dCi de 115 ch qui sait mêler douceur et dynamisme, même à bas régime.

Un peu léger en habitabilité et en volume de coffre, le Kadjar reste tout de même une bonne voiture qui répond à la plupart des attentes des familles.

Le Kadjar est affiché en entrée de gamme à 28 500 € dans sa finition Zen avec le bloc TCe 140 ch.

 

Volkswagen T-Roc (6 910 ex)

Grand frère du T-Cross, le T-Roc de Volkswagen a connu un début de carrière en fanfare. Les ventes en France se sont un peu calmées depuis, mais en Europe il reste dans les pelotons de tête. Avec son intérieur à la fois épuré mais souligné par le rappel à la couleur carrosserie, le petit SUV allemand est en accord avec son physique plutôt « mignon ». Cependant, cette orientation fantaisiste à forcé le constructeur à renier sur son qualitatif, qui est pourtant sa marque de fabrique.

Volkswagen T-Roc

"Le T-Roc est aussi disponible en cabriolet. "

 

Mais c’est sur son comportement routier que le T-Roc surprend. Il est d’ailleurs constamment comparé à la Golf, un compliment s’il en est. Bonne tenue de route, et peu de mouvements de caisse, il sait allier confort et dynamisme avec brio.

Un peu plus court qu’un 2008, avec ses 4,23 m, l’allemand est tout de même capable de proposer de 445 à 1 290 l de volume de coffre.

Le T-Roc est disponible à partir de 26 400 €, mais avec une dotation plutôt légère face à la concurrence. Pour être bien équipé il faudra viser les catégories supérieures.

 

Toyota C-HR (6 522 ex)

A sa sortie en 2016, le C-HR n’est pas passé inaperçu. Son physique atypique, à la fois SUV et sportif, et son hybridation légère l’ont rapidement placé en odeur de sainteté sur le marché. Ce look ravageur a même fait oublier le peu d’espace et de luminosité que l’on retrouve à l’intérieur, ainsi que le volume de coffre quasi inexistant. La dotation est elle aussi un peu sommaire si l’on s’arrête aux premières finitions.

Toyota C-HR

Mais la bonne nouvelle, c’est que le SUV de Toyota adopte désormais une nouvelle motorisation hybride. En effet, elle emprunte celle de la Corolla qui lui fait désormais profiter de 180 ch, mais toujours en hybride non rechargeable. Une montée en puissance bienvenue pour cet opus qui séduira en premier lieu les couples, jeunes ou retraités.

Le C-HR démarre à 25 700 € dans sa finition de base.

 

  
 

L'avis de Choisir.com

 

Fait marquant de ce top 10 : le marché français aime les voitures françaises. Les standards comme le Qashqai ou le Rav4 se sont effacés face à cette déferlante tricolore. Autre point à souligner, une hybridation qui s’étend et qui touchera certainement bientôt la grande majorité des modèles de ce segment.

 

 
Philippe Mougeot

Plus d'articles : Automobile, SUV

comparez les promotions auto jusqu'à -41 % de remise

voitures en promotion