Top 10 des meilleures citadines 2020

Top 10 des citadines 2020

Chez les citadines, les polyvalentes côtoient les mini-citadines, et les thermiques côtoient les électriques et les hybrides, apportant un éclectisme presque unique à ce segment. Le point commun à tous ces modèles reste une belle compacité du format qui ne conviendra pas comme voiture principale d’une famille, et des prix d’achat souvent intéressants. Sur ce top 10 des ventes au premier semestre 2020, et malgré une baisse globale pour tous les modèles, la « hiérarchie » habituelle a plutôt été respectée. Un modèle toutefois crève l’écran et débarque sans crier gare avec une augmentation de plus de 90 % de ses ventes : la Renault Zoé.

 

Renault Clio V (38 884 exemplaires)

Indétrônable depuis de très nombreuses années, la Renault Clio V n’est pas seulement la meilleure vente des citadines polyvalentes, mais le best-seller en France toutes catégories confondues.

Et si ses anciennes générations tenaient le haut du pavé, rien d’étonnant à ce que ce cinquième opus en fasse de même. Physiquement, pas de grosse surprise. Renault a joué sur la continuité pour ne pas  désorienter la clientèle. En revanche, à l’intérieur, la citadine polyvalente au losange a su aller de l’avant pour gommer nombre de ses défauts.

renault clio V

"La Clio V est également disponible en hybride non rechargeable et en GPL."

 

Ainsi, cette Clio V présente un qualitatif encore jamais vu sur ses aïeules. Les plastiques durs désagréables et sensibles aux rayures ont été remplacés par un habillage beaucoup plus doux et valorisant. L’ambiance à l’intérieur est plus moderne, notamment grâce à la tablette verticale qui varie de 7 à 9,3 ’’, et à l’instrumentation numérique présente sur les versions dès le milieu de gamme.

La Clio hausse aussi le ton sur les équipements en proposant de nouvelles aides à la conduite, et des dotations globalement plus accessibles que sur sa concurrente principale la 208.

 

"Les fins de stock de Clio IV se sont encore vendus à 7 863 exemplaires en 2020."

 

Pour preuve de son hégémonie historique, l’ancienne génération de Clio dont les stocks n’étaient pas totalement écoulés s’est encore bien vendue et figure même dans le top 30 des meilleures ventes. Un exploit pourrait on dire, même si l’on imagine aisément que les promotions concédées par les concessionnaires ont du être alléchantes.

 

Peugeot 208 II (38 863 ex)

Elue voiture de l’année 2020, et figurant parmi les rares modèles de son segment à proposer une déclinaison électrique, la Peugeot 208 deuxième du nom n’arrive toujours pas à prendre la première place devant son éternelle rivale.

Pourtant, elle dispose de nombreuses qualités dont son habitacle résolument original et moderne. De plus, même si la Clio a progressé de ce côté-là, la 208 continue de lui damer le pion sur le qualitatif.

Peugeot 208

 

"Dans le classement électrique, la e-208 arrive elle aussi seconde derrière la Renault Zoé. "

 

En revanche, côté habitabilité, la petite Peugeot semble faire les frais de ses lignes, certes séduisantes et en rupture totale avec ses anciennes générations. Bien moins accueillante que la Clio, elle propose aussi un volume de coffre légèrement inférieur et l’impossibilité d’obtenir un plancher plat une fois la banquette rabattue.

Côté motorisations, la 208 fait quasi jeu égal avec la Clio. Avec cependant plus de précision et de douceur sur sa boîte automatique.

 

Citroën C3 III (24 431 ex)

En voici une autre qui a décidé de faire fi du passé et de se renouveler sans compromis. La Citroên C3 de troisième génération a repris tous les codes de la gamme des derniers modèles de son constructeur pour en tirer le meilleur parti sur la séduction.

Conçue sur la même plateforme que la 208, elle est plus généreuse en espace intérieur que sa cousine.

citroen c3

"La C3 propose un prix d’appel intéressant, mais avec une dotation légère. "

 

Elle est aussi plus confortable, marque de fabrique des modèles à chevron, avec sa sellerie moelleuse qui assure un maintien parfait. La Citroën C3 a également évolué sur sa présentation qui, bien qu’un peu classique, n’est pas vieillotte.

Certes un peu moins dynamique que ses deux devancières, la C3 n’a tout de même pas à rougir, même avec son petit 1.2 l PureTech dont on apprécie la sobriété.

 

Dacia Sandero II (22 770 ex)

Proposition la moins chère de son segment (et quasiment du marché entier), la Sandero démarre à 8 290 € en version Access équipée de son SCe de 75 ch. Bien sûr à ce prix là il ne faut pas s’attendre à des miracles tant en question d’équipements que d’agrément de conduite.

Toutefois, dans sa version Stepway plutôt bien dotée, et avec le plus gros bloc diesel, le Blue dCi de 95 ch, la Sandero n’est qu’à 14 990 €. Un rapport qualité prix imbattable.

Dacia Sandero 3

"Une Dacia Sandero III est prévue pour 2021. "

 

D’autant qu’elle sait offrir une belle ergonomie et une habitabilité plus que satisfaisante dans sa catégorie. Elle n’en est d’ailleurs plus si low-cost et surprend même par son agrément de conduite.

 

Renault Twingo III (20 225 ex)

Dans ce top 10, elle est l’unique représente des mini citadines thermiques. La Twingo de troisième génération laisse ses concurrentes directes (Citroën C1, Fiat 500, Toyota Aygo…) loin derrière. En 2019, la petite française est passée par la case restylage qui l’a rendue un peu moins « jouet » (un peu moins mignonne diront ses fans), et plus sérieuse. Le bouclier a été redessiné pour faire disparaître les feux additionnels et intégrer des entrées d’air, les optiques adoptent la signature en C du reste de la gamme, et l’ouverture du hayon se veut plus pratique via un bouton placé sou l’essuie-glace arrière.

Renault Twingo 3

"Fin 2020 arrive la Twingo Z.E., la variante électrique, avec 215 km d’autonomie. "

 

A l’intérieur par contre, le tableau de bord se veut toujours aussi fantaisiste mais évolue tout de même avec de nouveaux rangements (notamment au pied de la console centrale), une boîte à gants qui peut désormais être fermée sur tous les niveaux de finition et la présence d’un écran (horizontal) de 7 ’’ avec Easy link dès le niveau Intens.

Côté moteur (à l’arrière rappelons le), la Twingo propose notamment le SCe 75 ch qui équipe la Sandero, ou un TCe 95 ch qui peut accueillir une boîte automatique EDC.

La Renault Twingo démarre à 11 400 € dans sa finition Life.

 

Renault Zoé II (17 650 ex)

Forte de son succès, la Renault Zoé propose une seconde génération qui cherche davantage à ressembler à une voiture, plutôt qu’à un OVNI électrique. Et le pari est assez réussi même si la silhouette demeure rondouillarde et  certaines teintes de couleurs assez électrisantes. L’intérieur monte également en gamme pour se rendre plus confortable et ergonomique.

Cette nouvelle Zoé propose deux niveaux de puissance : 80 kW, soit 108 ch, ou 100 kW, 135 ch.

Renault Zoé 2

"Avec le cycle WLTP, la Zoé affiche 300 km d’autonomie. "

 

Proposée en quatre finitions, la Zoé est accessible dès 23 900 € (ou 32 000 € en achetant les batteries). Un tarif auquel il faut enlever le nouveau bonus écologique qui est désormais de 7 000 €, et éventuellement une prime à la conversion de 5 000 €. Au final, l’on peut obtenir la plus célèbre des électriques françaises pour un peu plus de 10 000 €. Rien d’étonnant donc à ce que la Zoé ait connu une hausse fulgurante de ses ventes au sortir du confinement et après que le gouvernement ait annoncé la teneur des nouvelles aides.

 

Toyota Yaris III (15 404 ex)

Voici l’autre citadine qui propose du full hybrid, et qui se place en concurrente directe de la Clio e-Tech. La Toyota Yaris, si elle fût l’une des pionnières de l’hybridation, en montre aussi les limites, notamment au travers de sa transmission CVT qui n’est pas un modèle de douceur et de linérarité.

A vivre, la Yaris est sympathique, mais manque un peu d’espace à bord. Physiquement, elle se modernise tout en gardant son facies si caractéristique.

Toyota Yaris 3

"Une nouvelle Yaris en 2020, désormais proposée en essence. "

 

En 2020, c’est une Toyota Yaris de quatrième génération qui débarque en France. La principale nouveauté, l’apparition d’un bloc essence de 1.5 l de 120 ch. La Yaris n’est donc plus uniquement une hybride. Justement, son offre hybride évolue elle aussi une puissance qui passe à 14 ch et un poids en baisse de 20 kg.

La nouvelle Yaris est d’ores et déjà disponible à la vente pour une livraison au deuxième semestre 2020. La version essence débutera à 18 450 €.

 

Opel  Corsa VI (10 137 ex)

Arrivée en 2020, la sixième génération de Corsa développe une offre conséquente de moteurs essence, mais reste disponible en diesel et propose même désormais une variante électrique. Elle utilise sa filiation avec la Peugeot 208 pour lui emprunter quelques éléments déjà bien éprouvés sur le marché. La e-Corsa propose une autonomie de 337 km selon le cycle WLTP.

D’extérieur, cette nouvelle Corsa est assez jolie à regarder même si son physique ne marque pas d’originalité particulière.

Opel Corsa 6

"Racheté par PSA, Opel profite de sa technologie électrique. "

 

A l’intérieur, la présentation est plutôt austère, mais le qualitatif connaît un certain mieux et les équipements s’enrichissent de quelques nouveautés. L’espace général dans l’habitacle n’est pas des plus spacieux, mais l’allemande se rattrape en s’allégeant de presque 200 kg et en accroissant donc le plaisir de conduite.

 

Volkswagen Polo VI (9 594 ex)

Elle est la plus ancienne de ce classement, et s’est renouvelée en 2018 à la recherche d’un nouveau souffle, perdant son statut de leader européen sur son segment face à notre Clio nationale.

Cette Polo VI s’agrandit pour atteindre 4,05 m et ainsi offrir davantage d’habitabilité et de coffre (351 l !) pour plus de polyvalence.

volkwagen Polo 6

"La Polo a gagné en confort. "

 

Pour lutter contre les reproches d’austérité, VW a doté sa petite fourmi d’une planche de bord couleur carrosserie. Si cela ne peut pas suffire, cette volonté de fantaisie est tout de même soutenue par des équipements pointus, comme le constructeur de Wolfsburg nous y a toujours habitués, offrant à la Polo des prestations du segment supérieur.

Cependant,  comme à son habitude là aussi, cette Polo propose des tarifs bien au-dessus de ceux de la concurrence.

 

Ford Fiesta VII (8 208 ex)

A regarder ses lignes, la Fiesta ne semble pas avoir beaucoup évolué. Pourtant le meilleur est à l’intérieur avec une offre technologique complète et plutôt accessible côté tarifs. En effet, la petite Ford propose des équipements de haute volée pour sa catégorie. La clé de son succès depuis toujours.

Ford Fiesta 7

"La Fiesta propose un large choix de blocs. "

 

Elle aussi s’allonge de quelques centimètres qui se répercutent directement sur l’empattement pour assurer le confort des passagers arrière. La Fiesta est ainsi plus accueillante qu’auparavant, même si la finition de son habitacle reste décevante.

Avec son 1.0 l Ecoboost en 100, 125 ou 140 ch, elle assure une offre essence cohérente, tandis que le 4 cylindres 1.1 l reste au catalogue en 70 et 85 ch. Son TDCi de 120 ch représente l’alternative diesel la plus puissante.

 

  
 

L'avis de Choisir.com

 

Chez les citadines, les polyvalentes sont les plus en vue. Ce marché, aussi porteur que celui des SUV, incite les constructeurs à proposer des solutions innovantes. Ces citadines bénéficient donc logiquement d’équipements de pointe et d’une palette diversifiée de moteurs, qui peuvent parfois les mettre en concurrence avec leurs grandes sœurs des segments supérieurs.

 

 
Philippe Mougeot

Plus d'articles : Automobile, Citadine

comparez les promotions auto jusqu'à -41 % de remise

voitures en promotion