Appelez un conseiller spécialisé pour vos démarches

Nos experts énergie vous aident à économiser jusqu'à 200 € sur votre facture gaz et électricité

09 74 59 19 97

appelez-nous gratuitement

09 74 59 19 97

appelez-nous gratuitement

Tarif réglementé de vente du gaz : une hausse de 0,6% en septembre 2020

prix du gaz en septembre 2020

Après une annonce de la Commission de Régulation de l'Énergie (CRE), le tarif réglementé de vente (TRV) du gaz d'Engie a augmenté de 0,6 % au 1er septembre 2020. Cette nouvelle évolution intervient après une hausse de 1,3 % en août 2020. Quelles seront les conséquences pour la facture des ménages français ? Comment protéger son pouvoir d’achat ? Choisir.com fait le point.

 

Quelle évolution pour quel usage du gaz ?

 

En moyenne, les TRV du gaz d’Engie ont monté de 0,6 % pour les consommateurs. Cette augmentation ne s’est pas répercutée de la même manière pour tous les consommateurs.

Comme l’a fait savoir la CRE dans un communiqué de presse, « Cette augmentation est de 0,2 % pour les clients qui utilisent le gaz pour la cuisson, de 0,4 % pour ceux qui ont un double usage, cuisson et eau chaude, et de 0,7 % pour les foyers qui se chauffent au gaz. »

 

Pourquoi une hausse des tarifs du gaz ?

 

Depuis l’an dernier, les TRV du gaz avait globalement eu tendance à chuter. Comme le rappelle la CRE « Depuis le 1er janvier 2019, les tarifs règlementés de vente de gaz d’ENGIE ont baissé en tout de 24 %. ». Mais, à l’heure actuelle, les prix remontent.

Cette évolution récente s’explique de deux manières :

  • Une augmentation des coûts d’approvisionnement d’Engie qui a fait grimper les TRV ;
  • L’introduction d’un terme de lissage entre juillet 2020 et février 2021. Il a permis de minimiser la hausse.

Le terme de lissage, qu’est-ce que c’est ? Il s’agit pour les pouvoirs publics d’encadrer les évolutions des prix du gaz. En effet, du fait de l’épidémie de covid-19, les prix du gaz ont plongé sur les marchés de gros. Mais, ce phénomène n’est pas amené à se poursuivre dans le temps.

Anticipant une hausse à l’approche de l’hiver, les autorités ont décider de lisser les prix du gaz. Cela devrait permettre une augmentation progressive et éviter ainsi un bond soudain sur les factures des Français.

Comme nous l’avons expliqué en amont, pour le mois de septembre, le mécanisme de lissage n’a pas contribué à la hausse. Au contraire ! C’est ce que met en avant la CRE dans sa délibération. "Ce dispositif impacte à la baisse les tarifs réglementés de vente de gaz naturel d’Engie de 0,010 c€/kWh au 1er septembre 2020, correspondant à la diminution du terme de lissage entre le 1er août et le 1er septembre 2020" précise-t-elle.

 

Hausse des tarifs du gaz : comment s’en protéger ?

 

Bien que légère, cette augmentation aura un impact sur le pouvoir d’achat des Français. D’autant plus que de nouvelles hausses sont également à prévoir. Sachant, comment faire pour stabiliser ou faire baisser sa facture de gaz ?

Pour diminuer vos dépenses sans modifier vos habitudes, le plus facile reste d’opter pour un changement de fournisseur de gaz. Il existe de nombreuses offres de gaz moins chères que les TRV d’Engie.

Afin de ne pas subir les variations des prix, vous pouvez opter pour une offre à prix fixes. Le prix du kWh HT demeura stable toute la durée du contrat. En effet, dans un contexte de hausse des prix, les offres à tarifs indexées sur les TRV ne sont pas forcément préconisées. Cela étant, certaines demeurent très économiques et peuvent valoir le coup.

Pour savoir vers quelle offre vous tourner, vous pouvez utiliser notre comparateur des prix du gaz. Il vous indiquera les meilleures offres pour vous et votre famille. C’est gratuit et sans engagement.

Bon à savoir 
Vais-je payer des frais si je résilie mon contrat de gaz ? Non. En France, les offres de gaz sont sans engagement. Cela veut dire que vous pouvez changer de fournisseur sans pénalités financières et sans donner de préavis. Si vous ne déménagez pas, pas besoin de résilier. Il vous suffit juste de souscrire un nouveau contrat de gaz chez un autre fournisseur. Celui-ci s’occupera des démarches vis à vis de votre ancien fournisseur. Il se chargera aussi de prévenir GRDF pour que l’alimentation en gaz soit maintenue. C’est donc simple et sans contrainte !

Sandra F.

Plus d'articles : Energie, Gaz

Comparez les tarifs du gaz sans engagement

gaz