Appelez un conseiller spécialisé pour vos démarches

Nos experts énergie vous aident à économiser jusqu'à 200 € sur votre facture gaz et électricité

09 74 59 19 97

appelez-nous gratuitement

09 74 59 19 97

appelez-nous gratuitement

Linky : une action en justice déboutée par le Tribunal de Tarbes

procès compteur linky

Le compteur Linky suscite de nombreuses polémiques. Notamment, beaucoup l’accusent de présenter des dangers sur la santé. Régulièrement, des affaires sont portées en justice. Depuis le 2 juin, pour la première fois, un dossier Linky était jugé sur le « fond » à Tarbes. Le 8 septembre 2020, le tribunal de Tarbes a débouté cette action collective. Pourquoi cela ? Choisir.com fait le point avec vous.

 

Linky : des procédures judicaires qui datent de 2018

 

Depuis 2018, des collectifs locaux ont entamé des procédures judiciaires contre Enedis. Mais les juges n’ayant pu trancher, certains dossiers ont été renvoyés sur le fond.

Le 2 juin 2020, les collectifs «Robin des Toits-65» et «Solidarité Gerdoise Stop Linky» ainsi que 243 citoyens des Hautes-Pyrénées, du Béarn, du Pays Basque, des Landes attendaient beaucoup de ce jugement sur le fond, jusqu’alors inédit. Pour Me Jean-Pierre Joseph, l’avocat des plaignants, un jugement sur le fond est une « première en France dans le dossier Linky ». « Avant, il n’y avait eu que des référés » précise-t-il.

Selon les plaignants, Linky génère en effet des migraines, plus spécifiquement chez les personnes « électrosensibles ». Ils souhaitent donc avoir la possibilité de refuser le nouveau compteur.

 

Quel est l’argument du juge en faveur d’Enedis ?

 

Bien que le jugement sur le fond soit une première, il n’a pas joué en la faveur des collectifs anti-Linky. Le juge a tranché en faveur d’Enedis. Le compteur Linky reste donc bel et bien obligatoire. C’est ce qu’explique Me Joseph « Nous avons été déboutés sur toutes nos demandes. Le tribunal a notamment argué le fait qu’il n’y avait pas de certitudes scientifiques des dommages occasionnés par les compteurs Linky… ».

En effet, selon l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (Anses), le compteur Linky n’émet pas plus d’ondes qu’une plaque de cuisson à induction. En théorie, il est donc sans danger pour la santé.

 

Linky : quelle réaction chez les opposants au compteur ?

 

Chez les plaignants, cette décision de la justice s’apparente à une déception. Ils envisagent de faire appel.

L’avocat fait le parallèle suivant : « C’est comme si vous aviez quelqu’un qui travaillait avec un marteau-piqueur en face de chez vous toute la nuit, et qu’on ne puisse rien faire tant que vous ne démontrez pas scientifiquement que ce marteau-piqueur vous dérange. Or, entre-temps, vous ne dormez plus ! »

Pour lui, dans le cadre du déploiement de Linky, le principe de précaution n’est pas respecté. C’est aussi ce que pense Corinne Lepage, ancienne ministre de l’Écologie. D’après elle, « il est anormal d’exposer des gens à un risque, même s’il est très faible ou qu’il n’est pas encore connu ». Fervente opposante au compteur connecté, elle demande régulièrement à l’État français la réalisation d’études scientifiques au sujet de Linky.

Sandra F.

Plus d'articles : Energie, Electricité

Comparez et économisez sur les tarifs de l'électricité

électricité