Rachat de crédits consommation ou immobilier : qui choisit ?

rachat de crédit conso ou immo ?

Le rachat de crédits, aussi appelé regroupement de crédits, est une opération bancaire qui consiste à rassembler en un seul prêt différentes créances, qu’il s’agisse de prêts immobiliers, crédits à la consommation, voire de dettes familiales, personnelles ou fiscales, et d’impayés.

Cette opération a pour but de baisser le taux d’endettement de l’emprunteur ou du ménage empruntant. Pour ce faire, les différents crédits sont regroupés en un prêt de substitution dont la durée sera modulée en vue de baisser le montant de la nouvelle mensualité unique comparativement à la cumulation des anciennes. Ainsi, celle-ci peut être diminuée jusqu’à -60 %. On prendra toutefois garde au fait que l’allongement de la durée du prêt engendre l’augmentation du coût global de celui-ci du fait du cumul des intérêts. Cette démarche permet de faciliter la gestion de son budget en retrouvant un reste à vivre plus important tout en restructurant ses dettes et se débarrassant des crédits renouvelables.

Une caractéristique intéressante de ce type d’emprunt est qu’il permet la demande d’une trésorerie supplémentaire, afin de financer un projet, dont le montant doit représenter une part raisonnable de l’emprunt global. En effet, dans de nombreux cas, sans passer par le regroupement de prêts, il n’est pas possible de contracter un crédit à la consommation supplémentaire, car celui-ci fait dépasser la capacité de remboursement de l’emprunteur. Dans le cas d’une trésorerie accordée dans le cadre d’un rachat de crédits, la somme fait partie de l’emprunt et son remboursement est alors étalé et inclus dans la nouvelle mensualité unique.

Si le regroupement de crédits n’est pas accordé aux personnes en situation manifeste de surendettement et fichées à la Banque de France (FCC et FICP), il permet aux ménages endettés, éventuellement même mal-endettés, de ne pas basculer dans le surendettement.

 

Rachat de crédits immo’ ou conso’ : quelles différences ?

 

Le rachat de crédits immobilier

Dans le cas du rachat de crédits immobilier, on veillera à ne pas confondre la restructuration de dettes qu’est le regroupement de crédits et la renégociation d’un prêt immobilier, voir son rachat par une banque concurrente. Dans cet article, nous traitons du premier cas de figure : le regroupement de plusieurs crédits contenant au moins un prêt immobilier.

Si la part d’emprunts immobiliers équivaut à plus de 60 % du regroupement de crédits, le prêt est alors considéré comme un prêt immobilier. Le montant total prendra en compte le capital restant dû, les intérêts, les taxes et tout autre frais que l’emprunteur serait tenu de payer pour le remboursement du prêt initial.

Pour que l’offre de prêt soit considérée comme valable, elle ne peut être acceptée qu’au terme d’un délai de réflexion incompressible de 10 jours à compter de la réception de l’offre.

Une garantie sera généralement demandée pour que le prêt soit accordé (garantie hypothécaire, tiers ou mutuelle).

Le rachat de crédits à la consommation

Si la part du ou des crédits immobiliers représente moins de 60 % de la somme globale du nouvel emprunt consistant dans le regroupement des crédits, le prêt est alors considéré comme un rachat de crédits consommation.

Dans ce cas-ci la loi prévoit un délai de rétractation, à partir de la signature de l’offre de 14 jours pouvant être ramenés à 7.

 

Comment est choisi le type de regroupement de crédits mis en place ?

 

Le type de regroupement de crédits mis en place dépendra donc du type de dettes restructurées au travers de ce nouvel emprunt. Si plus de 60 % du montant total du crédit consiste en un ou plusieurs emprunts immobiliers, il s’agira d’un regroupement de crédits immobilier. Dans le cas contraire, c’est un rachat de crédits consommation qui sera opéré. Le plafond de 75 000 € qui définit habituellement le type de crédit, « consommation » ou « immobilier », ne s’applique donc pas ici.

Ce n’est donc pas l’emprunteur qui choisit la catégorie de rachat de crédits à mettre en place, du moins s’il souhaite y inclure tous ses crédits.

Immo’ ou conso’, le principe du regroupement de crédits reste le même.

Cela impacte en revanche :

  • les taux d’intérêts qui pourront être proposés par les banques,
  • les indemnités de remboursement anticipé (IRA) éventuelles,
  • les délais de réflexion (10 obligatoires avant de signer pour l’immo’)
  • ou de rétractation (14 jours compressibles après signature pour le conso’),
  • ainsi que l’éventuelle nécessité d’une garantie et d’une assurance pour le prêt.

 

Où prendre conseil ?

 

La solution la plus intuitive qui peut sembler la plus simple est de se rapprocher de sa banque. Toutefois, en fonction de la qualité du dossier de l’emprunteur (patrimoine, revenus, situation professionnelle et personnelle, capacité d’emprunt, régularité des remboursements, accidents et découverts…), celle-ci sera plus ou moins encline à vous accorder des taux intéressants, ou non.

Il est donc toujours conseillé de passer par un intermédiaire, qu’il s’agisse d’un courtier indépendant ou d’un organisme de courtage. Ceux-ci disposent d’un réseau de partenaires bancaires qu’ils pourront placer en concurrence pour proposer l’offre la mieux adaptée à la situation de l’emprunteur ou auprès desquels ils pourront défendre le dossier, surtout si celui-ci n’est pas à 100 % en béton. En outre, ils vous accompagnent tout au long de vos démarches.

Il est aujourd’hui possible de réaliser des simulations et des comparaisons en ligne. Celles-ci sont gratuites et sans engagement, puisque légalement aucun frais de dossier ne peut vous être demandé tant que celui-ci n’a pas été accepté pour financement par l’organisme bancaire.

Il est donc recommandé de se tourner vers des spécialistes du rachat de crédits dont la réputation auprès des banques n’est plus à faire. C’est notamment le cas de Partners Finances, expert du domaine depuis plus 20 ans, présent dans 5 pays, et leader du marché en France, avec plus de 4,5 millions de foyers qui l’ont déjà sollicité.

Sandra F.

Plus d'articles : Crédit, Rachat de crédit

comparez les meilleurs organismes de rachat de crédit

rachat de crédit