Succès au rendez-vous pour la Volkswagen ID.3

Volkswagen ID 3

Après un début de carrière plutôt perturbé, la Volkswagen ID.3 a malgré tout réussi à se faire sa place sur un segment de plus en plus encombré. Premier modèle uniquement électrique de la marque, cette nouvelle berline compacte marque la naissance de toute la nouvelle gamme ID. pour les modèles électriques du constructeur. Prête à conquérir pour de bon le marché, l’ID.3 propose désormais plusieurs finitions et capacités d’autonomie.

 

Des débuts mouvementés

 

Oui, ce furent des débuts mouvementés pour la petite électrique de Volkswagen. Mouvementés mais somme toute réussis. Cette berline compacte marque la naissance de la gamme ID., les modèles 100 % électriques qui ne sont pas dérivés d’un modèle thermique. Une nouvelle ère pour la marque qui a investi massivement dans le développement de cette nouvelle architecture et notamment de la plateforme MEB qui va équiper toute la gamme électrifiée.

 

 

"L’ID.3 vient en remplacement de la Golf électrique."

L’ID.3 devait arriver en concession en juin 2020, et ce n’est pas la crise sanitaire qui l’en a empêché mais un bug logiciel sur le système de gestion de la voiture qui a conduit VW à apporter une mise à jour corrective. Le problème fut résolu et la berline compacte électrique lancée en septembre 2020… juste avant le deuxième confinement en France.

Et malgré ce démarrage chaotique, la petite électrique a réussi à se hisser à la sixième place des ventes sur son segment.

Elle décroche également le titre de « Berline électrique de référence 2021 » décerné par la Revue Automobile, ainsi que le trophée de l’Argus 2021 en tant que « Voiture électrique de l’année ».

 

 

Une électrique bien dans son époque

 

Là où Volkswagen surprend avec sa nouvelle petite électrique, c’est qu’elle adopte un style totalement nouveau dans son genre. La firme allemande souvent taxée d’immobilisme en matière de design, a cette fois réussi à produire une voiture totalement nouvelle.

Ses lignes extérieures sont sympathiques, mais auront certainement du mal à séduire les amateurs de Golf (le cœur de cible ?) avec leurs courbes douces à la limite du rondouillard, et une silhouette qui malgré tout lui donne des airs un peu futuristes (ce contre quoi luttent les constructeurs pour ne plus donner l’image que la voiture électrique est le véhicule de demain).

 

 

"L’ID.3 se recharge complètement en 5 h sur une Wallbox ou une borne classique."

A l’intérieur, la sensation d’espace est bien réelle et, malgré quelques centimètres en longueur de moins qu’une Golf, les passagers arrière profiteront du même espace aux jambes dans les deux cas. L’habitacle monovolume rappelle celui d’un monospace, et les passagers avant savourent un intérieur épuré et aéré.

Comme d’habitude, les finitions sont soignées, mais les plastiques choisis ne rendent pas hommage au modernisme de l’ensemble.

 

Un catalogue qui s’étoffe

 

A son lancement à l’automne, l’ID.3 ne fût disponible qu’avec sa batterie de 58 kWh proposant 420 km d’autonomie, et une puissance de 150 ch (110 kW). Elle affiche aujourd’hui des versions à 145 ch (107 kW) et 204 ch (150 kW).

Si la batterie de 58 kWh équipe la plupart des finitions, l’entrée de gamme City dispose d’une version premier prix avec la batterie de 45 kWh qui annonce 350 km d’autonomie. Tandis que l’ID.3 Tour embarque la batterie de 77 kWh pouvant lui faire parcourir 542 km.

 

 

De nouvelles finitions au programme

 

Jusqu’alors, la VW ID.3 ne proposait qu’une seule finition, l’ « édition 1st », désormais disparue du catalogue.

En 2021, la petite allemande est disponible en 7 niveaux de finition :

  • City (à partir de 36 390 €) : écran tactile 10 ’’, chargeur à induction, régulateur de vitesse adaptatif, ID. Light. Il s’agit de la seule finition dotée de la batterie de 45 kWh pour 350 km d’autonomie.
  • Life (à partir de 37 990 €) : équipement identique à City mais avec la batterie de 58 kWh pour 425 km d’autonomie.
  • Business (à partir de 40 290 €) : projecteurs IQ. Light, caméra de recul, ouverture et démarrage mains libres. Autonomie de 423 km (58 kWh).

 

 

  • Family (à partir de 41 890 €) : intérieur personnalisable, toit vitré panoramique. Batterie 58 kWh. Autonomie de 419 km (58 kWh).
  • Tech (à partir de 44 990 €) : affichage tête haute à réalité augmentée, assistant de conduite « Travel Assist ». Autonomie de 418 km (58 kWh).
  • Max (à partir de 49 890 €) : système d’amortissement piloté DCC, jantes en alliage léger 19 ’’. Autonomie de 412 km (58 kWh).

Vous noterez que si l’autonomie de la batterie de 58 kWh diffère de quelques km, c’est en fonction des équipements embarqués.

 

 

"L’ID.3 propose 4 ou 5 places selon les finitions."

Le septième niveau de finition de l’ID.3 est un peu à part. Embarquant d’office la batterie la plus autonome de 77 kWh (542 km WLTP), l’ID.3 Tour est proposée à 48 990 € et n’offre qu’une banquette deux places à l’arrière. Certes celle-ci se retrouve donc forcément plus accueillante pour seulement deux passagers, mais cette homologation à quatre personnes est surprenante.

L’ID.3 Tour embarque l’affichage tête haute, le Travel Assist, les jantes 19 ’’ et les projecteurs IQ. Light.

L'avis de Choisir.com 
C’est une sérieuse concurrente qui arrive sur le marché du véhicule électrique. Bien qu’un peu plus onéreuse que la concurrence, la VW ID.3 va sans aucun mal trouver son public avec son vaste choix de finitions et ses niveaux d’autonomie plutôt intéressants.

Philippe Mougeot

comparez les promotions auto jusqu'à -41 % de remise

voitures en promotion