Le géant Volkswagen se fait voler la vedette par Toyota

 Le géant Volkswagen se fait voler la vedette par Toyota

Bouleversement au sein de la monarchie automobile mondiale, avec 9,53 millions de véhicules vendus dans le monde, Toyota détrône le géant Volkswagen qui pour sa part en a écoulé 9,3 millions.
Une première depuis 2015.

 

C’est presque un coup de tonnerre qui s’est abattu dans le microcosme automobile.
Et oui Toyota a ravi la première place du classement des ventes mondiales sous le nez et à la barbe du groupe Allemand et cela n'était plus arrivé depuis des années.
Bien sûr, comme tous ses concurrents, le groupe japonais a subi de plein fouet la crise du covid, cependant il aura su limiter ses pertes et ainsi sortir son épingle du jeu.
Les chiffres l’indiquent très clairement, quand Volkswagen a perdu plus de 15 points, le japonais, quant à lui, en a perdu 11 et cela suffit pour faire la différence.
Alors comment Toyota est-il parvenu à cet exploit sachant qu’au premier semestre 2020 la moitié de la planète était confinée ?

 

C’est visiblement au cours du second semestre que tout s’est joué.
La firme nipponne a pu profiter d'une bonne implantation en Asie et aux États-Unis, et a bénéficié d'une solide progression de ses ventes en Chine avec +10,9 % l'an dernier pour ses marques Toyota et Lexus.
Ces aspects l’ont rendu de ce fait beaucoup moins dépendant de l'Europe, marché qui reste très éprouvé par la crise sanitaire.
La marque Volkswagen, quant à elle, n'a pas bénéficié des mêmes conditions et a de surcroît entamé depuis 2018, un virage stratégique mettant davantage l'accent sur sa rentabilité, inférieure à celle de Toyota, plutôt que sur les volumes.

 

L’ère électro-hybride étant déjà bien lancée, il y a fort à parier que le japonais jouant plus que jamais sur son terrain fera tout afin de préserver cette avance.
Les paris sont ouverts pour 2021.

 

Sandra F.

Plus d'articles : Toyota

toutes les voitures hybrides et électriques

hybrides-electriques