Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de publicité et d'analyse, qui peuvent combiner celles-ci avec d'autres informations que vous leur avez fournies ou qu'ils ont collectées lors de votre utilisation de leurs services. Pour en savoir plus et, notamment, pour s'opposer à leur installation, nous vous invitons à consulter notre charte pour la protection des données personnelles. En savoir plus.

Peut-on conserver de l'argent liquide chez soi ?

conserver de l'argent liquide chez soi

Les longues files d’attente devant les distributeurs de billets en Grèce lors de la crise ont de quoi faire réfléchir. La meilleure protection contre une faillite de l’Etat ou des banques n’est-elle pas de conserver son argent chez soi ? Peut-être. Mais en ai-je le droit ?

 

Il est tout à fait légal de conserver son argent chez soi, et ce sans aucun plafond. Les raisons de procéder ainsi sont nombreuses, allant de la facilité à disposer de liquidités, au manque de confiance dans le système bancaire.

Cette décision s’accompagne toutefois de quelques inconvénients. Notons le risque de cambriolage et le fait que cet argent ne produit aucun intérêt, puisqu’il n’est pas placé.

 

Des obligations légales

 

A partir du moment où les sommes conservées sous son matelas deviennent conséquentes, elles s’accompagnent d’un certain nombre d’obligations légales.

Il faut en effet les déclarer au fisc et être en mesure de prouver leur provenance : une rémunération, un héritage… Si vous ne vous conformez pas à cette obligation, vous serez accusé de fraude fiscale, puisque votre patrimoine doit être soumis à l’impôt.

 

Que faire de mon argent liquide ?

 

Conserver du liquide, c’est bien, mais encore faut-il pouvoir le dépenser.

Or la lutte contre l’argent sale et le financement du terrorisme menée par le gouvernement entraîne directement une restriction de l’utilisation de l’argent liquide.

Ainsi, depuis le 1er septembre 2015, les règlement en liquide seront plafonnés à hauteur de 1 000 €. Le plafond est également revu à la baisse pour les touristes étrangers : il passe de 15 000 € à 10 000 €.

Quant au salaire, vous ne pouvez pas le toucher en liquide s’il excède 1 500 € par mois.

En dessous de 1 000 €, un commerçant n’a donc pas le droit de refuser votre paiement en liquide. A quelques conditions près…
 

  • Vous ne pouvez pas payer avec plus de 50 pièces de monnaie.
     
  • « En cas de paiement en billets et en pièces, il appartient au débiteur [vous-même, donc] de faire l’appoint », indique l’article L.112-5 du Code monétaire et financier.
     

Un commerçant peut donc refuser un billet trop important pour régler une somme.

Avec l’euro, vous pouvez dépenser votre argent en dehors de la France, notamment en vacances. Pratique. Attention toutefois à prendre les précautions nécessaires.

Au-delà de 10 000 €, vous avez pour obligation de déclarer l’argent transporté, d’après le Code des Douanes. 

Cela évite les frais bancaires sur les transactions à l’étranger, mais encourage aussi le vol. Soyez donc vigilant.  

 

Comparez les produits d'épargne
Pour ceux qui souhaitent placer leur épargne, sachez que les produits disponibles sur le marché sont nombreux et ont des conditions variables d'un établissement à l'autre, n'hésitez pas à les comparer, en fonction de la somme que vous souhaitez y déposer et de la fiscalité que vous choisirez. Et obtenez ainsi le meilleur rendement pour vos placements. 

Ingrid Labuzan

comparez les livrets d'épargne jusqu'à 3,20 % de rendement

Le mail conso intelligent

Recevez tous les 15 jours la newsletter conso de Choisir.com