La valeur vénale d’un véhicule correspond à la valeur de la voiture sur le marché avant le sinistre, c’est à dire le prix auquel on aurait pu le vendre s’il n’avait pas été endommagé par un accident. Elle permet d’estimer le montant des indemnités à verser au propriétaire, qui a subi le sinistre sans en être à l’origine, si le véhicule n’est pas réparable.